16/02/2010

Sainte-Léocadie : la journée des élus au centre de vol en montagne

3 survol de la cerdagne par les élus de dorres et d'enveitg.jpgLe centre de vol en montagne situé à Sainte-Léocadie a organisé une journée d'informations en direction des élus de Cerdagne en signe de concertation. Au menu, briefing du capitaine Pialat, visite de la base et survol en hélicoptère du territoire. La journée s'est achevée sur la traditionnelle cérémonie des vœux.

Nombreux sont les élus qui ont répondu à l'invitation du capitaine Pialat qui leur proposait, une après-midi durant de les informer sur le rôle du centre de vol en montagne. Car si d'aucuns savent l'utilité de ce lieu, les élus se doivent de « rendre des comptes » à leurs administrés sur les quelques nuisances sonores émises par les hélicoptères lors des vols d'entraînement. Durant 45 mn, le capitaine Pialat a fait un exposé détaillé et explicite de la mission du CVM. C'est en présence du sous-préfet, Bernard Mouline et du chef de corps de l'Ecole de l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre), le colonel Salva, venu spécialement du Cannet des Maures pour l'occasion que s'est déroulée la journée.

2800 heures de vol

Le capitaine Pialat, après avoir fait un rapide historique de la base, a rappelé la mission du CVM : « Former des aéro-combattants aptes à être 1 visite du centre de vol.jpgengagés dès leur sortie d'école en opération extérieure et former en particulier, des chefs au combat ». Au C.V.M., la vocation première de l'A.LA.T. est l'instruction du pilotage de base sur hélicoptère de son personnel  mais elle se voit aussi confier la formation de pilotes d'hélicoptères de la Marine Nationale, de la Gendarmerie et des différents corps de l'Etat utilisant ce type d'appareil. Ainsi, les pilotes de la sécurité civile 66 sont quasiment tous issus de Sainte-Léocadie. Mais l'entraînement est la base de la formation. Aussi, le CVM comptabilise-t-il 2800 heures de vol pour 2009.

Une dimension européenne et 200 stagiaires instruits

Alors que d'autres unités sont relocalisées, ont disparu ou encore sont en passe d'être dissoutes, le capitaine Pialat précisera à l'assistance que « Le C.V.M. demeure la seule base française localisée en montagne permettant une instruction vol en montagne ». Si la base a accueilli cette année les habitués (brigades d'instruction de la base école de Dax, douaniers, détachements de l'armée de l'air, unités Belges et Allemandes), la venue de 75 militaires tchèques et six hélicoptères donne une dimension européenne au C.V.M.

2 le sous-préfet et georges armengol.jpgLa Cerdagne vue du ciel

Après la théorie, la pratique pour nos élus, le conseiller général Georges Armengol en tête qui argumentera « quand on connaît les problématiques des conflits, c'est bien que la Cerdagne accueille ce centre de formation exceptionnel ». Et cerise sur le gâteau, un vol au-dessus de la Cerdagne étaitmaitre de chien.jpg proposé aux maires des hauts cantons. Une belle façon de voir le point haut du département d'encore plus haut et selon le sous-préfet Bernard Mouline, « De se rendre compte que la Cerdagne est bien conservée, avec un espace bien utilisé et on voit que c'est un bassin de vie, une unité...et une base pour l'intercommunalité !». Un tour en hélico particulièrement apprécié de tous suivi d'une démonstration du maître chien ont activement occupé l'après-midi.

Les vœux du Capitaine Pialat4 les voeux du capitaine Pialat.jpg

En début de soirée, le capitaine Pialat, entouré de tous les militaires de la base a formulé ses vœux de bonne année. Dans un discours volontaire, il a rappelé à la nombreuse assistance, la raison d'être du CVM et d'en faire un bilan d'activité pour l'année 2009. Il en profitait pour présenter le personnel qui a rejoint le centre depuis un an, avant d'énumérer les rendez-vous qui l'attendent en 2010. Il faudra d'emblée noter les 50 ans du CVM le 18 juillet prochain. Après l'allocution du maire de Sainte-Léocadie, Jean-Marie Aris, du conseiller général, Georges Armengol et du sous-préfet Bernard Mouline, un apéritif dinatoire était servi au public, clôturant ainsi une journée plus qu'instructive sur le rôle essentiel du Centre de Vol en Montagne en Cerdagne et sa vocation internationale.

Quelques repères

Depuis le 9 juin 1960, un détachement permanent est créé à Sainte-Léocadie-Saillagouse pour l'entrainement en montagne.
Le fanion de l'école est décoré de la médaille de l'aéronautique par Michel Debré, ministre d'état chargé de la Défense Nationale, le 18 septembre 1969.
capitaine ss préfet colonel.jpgL'école reçoit son étendard, portant son nom et sans inscription, le 6 février 1981.
La vocation première de l'ES.ALAT est l'instruction du pilotage de base sur avions et hélicoptères du personnel de l'ALAT, mais elle voit se confier aussi  la formation des pilotes d'hélicoptères de la Marine nationale, de la Gendarmerie et des différents corps de l'Etat utilisant des appareils à voilure tournante (sécurité civile, douanes, police, etc...). Elle instruit de nombreux stagiaires étrangers. 

le départ.jpg

Commentaires

Merci pour cet article, c'est très intéressant.

Écrit par : location appartement | 31/08/2010

Eh bien voilà du vrai beau travail journalistique; complet et documenté, et franchement se plaindre des nuisances sonores, .... je ne sais pas dans les autres villages, c'est possible, mais à Bg-Mad, on se plaindrait plutôt de celle des camions ... ~(;o))))

Écrit par : René | 18/03/2011

C'est mon premier passage sur votre site et je tenais vraiment à vous féliciter pour chacun de vos billets et vos précieux suggestions.

Écrit par : someone to write essay | 06/05/2011

Les commentaires sont fermés.