11/02/2011

Cerdagne - Porté-Puymorens - Les chiens d’avalanche en exercice

des chiens prêts pour l'exercice.jpgSur le site de la Mine à Porté-Puymorens, onze équipes cynophiles spécialisées étaient à pied d’œuvre pour un exercice préfectoral de recherche de victimes en avalanche. Un travail compliqué par la chaleur et l’absence de vent.

Chaque hiver, les équipes cynophiles spécialisées sont tenues de faire cinq exercices préfectoraux de recherche de victimes en avalanche. Les deux premiers rendez-vous ont été annulés par manque de neige et hier, à Porté-Puymorens, c’était le premier vrai exercice. Sur le champ de neige du secteur de La Mine, dans de la neige naturelle, le personnel de la station avait préparé le lieu d’exercice avec minutie et à 10h, on attendait plus que les aboiements des chiens.

Arrivée en télésiègechien en télésiège2.jpg

A la Vignole, les équipes montent en télésiège, les chiens habitués dès leur plus jeune âge à tout type d’acheminement potentiel sur une zone d’avalanche, ne sont pas plus inquiets que ça. Le plus pressant pour eux : arriver sur le lieu de recherche et en découdre avec ces monticules de neige. L’objectif de la journée est la recherche de quatre personnes ensevelies, mettant en action, deux équipes cynophiles par passage. On leur demande de savoir prospecter une zone d’avalanche et surtout, localiser les victimes. Dès les effluves d’un corps repérées, le chien gratte frénétiquement la neige et avec force aboiements, signale sa découverte. Les maîtres chiens viennent alors pelleter l’endroit et extraire la victime, avec l’aide du chien associé à l’action.

chien en télésiège.jpgCinq équipes départementales

L’ensemble des équipes départementales qui font partie du plan de secours en montagne étaient présentes. On compte une équipe au PGHM d’Osséja, deux équipes CRS secours en montagne, deux équipes civiles à Porté-Puymorens et une équipe indépendante. Pour cet exercice préfectoral, sont communément associées deux équipes ariégeoises, trois équipes de pompiers andorranes, une équipe du Pas de la Casa et de la Guardia civil du peloton de montagne de Puigcerda (absent cette fois-ci). C’est Guy Gatounes, CRS secours en montagne, moniteur maître de chiens d’avalanche qui supervise le déroulement des opérations et la tenue des équipages. A l’issue des recyclagele chien trouve la victime et l'extrait.jpgs hivernaux, il transmettra au préfet, les équipes opérationnelles pour l’année suivante.

Un nouveau chien âgé de sept mois a fait son apparition dans le monde fermé des chiens d’avalanches et ses débuts en préformation à Porté-Puymorens ont été très prometteurs. Un investissement de ce type est indispensable pour les massifs montagneux pyrénéens, l’aide financière pour les équipes indépendantes n’en est que plus justifiée.


 

 

le chien a détecté une victime.jpg

 

Les chiens d’avalanche sont précieux pour la recherche de victimes. Aussi, pour maintenir leur niveau de performance, cinq exercices préfectoraux sont organisés en situation. C’est à Porté que se déroulait  la 3e session.

les équipes.jpg

Les commentaires sont fermés.