28/06/2011

Cerdagne - Bourg-Madame - Il y a 100 ans, le 28 juin 1911 : le Train jaune arrive à Bourg-Madame

10h38, c’est l’heure exacte à laquelle le Train Jaune arrive en gare de Bourg-Madame. C’était il y a 100 ans, jour pour jour. L’année d’avant, le 18 juillet 1910 était inauguré le tronçon Villefranche-de-Conflent – La Cabanasse. Retour sur cet évènement majeur qui a indéniablement désenclavé la Cerdagne et a permis de mettre en valeur tout un département.

cerdagne,bourg-madame,les 100 ans du train jaune,train jaune,train jaune de cerdagne

La rame ayant inauguré la section entre Mont-Louis et Bourg-Madame, encadrant une remorque réservée aux officiels le 28 juin 1911 (photo collection G. Gironès)

La construction du Train Jaune, on le sait, a été un véritable exploit technique et une aventure humaine hors norme. Au début du siècle dernier, c’était la traction animale qui prévalait sur les autres transports, quelques nantis possédant les toutes premières voitures. En Cerdagne, la route carrossable partant de Perpignan atteint Bourg-Madame en 1886, mais en hiver sa viabilité demeure incertaine. L’état des routes se dégradait rapidement après un hiver enneigé et un printemps pluvieux. Il existait bien la diligence mais la durée des transports en décourageait plus d’un, il fallait en effet, en partant de Bourg-Madame, 6h pour rejoindre Prades et 8h30 pour arriver à Perpignan !

Des Cerdans exaspérés

Construire une ligne de chemin de fer pour désenclaver la Cerdagne, c’était le souhait d’une population exaspérée par la lenteur des trajets. Grâce au député de la circonscription de Prades, Emmanuel Brousse, la fameuse ligne électrique, véritable prouesse technique (pour des dénivelés tels n’existent alors que les trains à crémaillère) voit le jour. Sous la direction de l’inspecteur général des Ponts et chaussées, Jules Lax, directeur du contrôle de la Compagnie des chemins de Fer du Midi, les travaux du Train jaune, démarrent en 1903 et s’achèveront, après une interruption due à la guerre de 14-18 à Latour de Carol en 1927.

 

L’arrivée à Bourg-Madame

Nous reprendrons ici quelques extraits de l’article du journal l’Indépendant paru le lendemain de l’inauguration, le 29 juin 1911. Deux journalistes enthousiastes dont César Royer ne tarissent pas d’éloges sur ce train des montagnes « Il ne faut pas se lasser de le dire bien haut et de le crier par-dessus tous les toits catalans : le chemin de fer de Cerdagne est bien l’une des plus belles choses que l’on ait jamais vues. Tous ceux qui l’ont pris hier, de Mont-Louis à Bourg-Madame étaient tout simplement émerveillés »… « des personnages officiels viennent saluer le directeur de la Compagnie du Midi, M. Moffre et son escorte : M. Cot, le sympathique maire de Bourg-Madame se présente entouré de son conseil municipal, il y a aussi M. Barrère, le distingué conseiller d’arrondissement, M. Marty, ancien maire, M. Vidal, actuel maire de Puigcerda ».

Quant à Emmanuel Brousse, absent ce jour-là, tous regrettaient qu’il n’assistât pas à cette consécration. « Il ne manquait que votre présence, mon cher Emmanuel, pourtant on a beaucoup parlé de vous. J’ai entendu de braves Cerdans, qui discutaient à propos de lignes fielleuses que vous consacrait hier un de nos confrères. Dites-donc, mon cher Emmanuel, ce sont de bien braves gens vos Cerdans, mais comme ils connaissent peu les polémistes ! ».

Tout Bourg-Madame est venu voir arriver le train. La cour de la gare est bondée de curieux et sur les quais, il est impossible de circuler tant l’affluence est grande. La gare de Bourg-Madame est pavoisée et toutes les voitures, car il y a déjà des services de voitures parfaitement organisés, arborent de petits drapeaux franco-espagnols. L’inauguration du tronçon Mont-Louis Bourg-Madame se fait au milieu de l’enthousiasme général et en grande pompe.

cerdagne,bourg-madame,les 100 ans du train jaune,train jaune,train jaune de cerdagne

L’arrivée des officiels : une armée d’ingénieurs, de fonctionnaires des chemins de fer, le directeur de la Compagnie du Midi, M. Moffre, le sous-préfet de Prades, M. Bertin sont accueillis par le maire de Bourg-Madame, M. Cot et son conseil municipal. (photo collection F. Weinberg)

Commentaires

super contente de trouver cet article sur les cent ans de l'arrivée du train jaune à bourg-madame, rien d'officiel n'ayant été fait. Félicitations à Frédérique Berlic pour cette article.

Écrit par : vila | 28/06/2011

Les commentaires sont fermés.