04/07/2011

Cerdagne - Estavar - Le colonel Allard a été inhumé

Les obsèques du colonel Jean-François Allard se sont déroulées le 15 juin dernier à Estavar, commune où il filait une paisible retraite avec son épouse. Le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes de Pamiers et des militaires du CNEC de Mont-Louis étaient présents ainsi que les habitants du village d’Estavar, le maire Jean-Louis Combalbert et son conseil municipal.

Le cercueil du colonel Allard a été accueilli par les drapeaux du régiment de Choc et du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes auxquels se sont ajoutés de nombreux drapeaux d'associations puis par un piquet d’honneur du CNEC de Mont-Louis. Dès 9h30, une foule nombreuse était venue dire au revoir au grand soldat qu’était le colonel Allard, des camarades de combat étaient là, des personnalités, des élus et les Estavarois qui avaient adopté depuis longtemps ce militaire aux états de services impressionnants mais très simple dans la vie de tous les jours. L’église était bien trop petite pour accueillir la foule et ceux qui avaient pu trouver une place ont assisté à la cérémonie religieuse célébrée par le père Barthier et un aumônier militaire.

obsèques colonel Allard.jpg

Un homme de courage et de cœur

C’est le général Party du 1er RCP qui a prononcé l’éloge funèbre. Il a retracé le passé glorieux du colonel Allard, depuis son service militaire au 509e bataillon de chars, jusqu’à sa capture par l’ennemi en 1941, son évasion, et son entrée dans la Résistance. Ce furent ensuite l’Indochine puis l’Algérie et enfin son engagement au service des autres au sein des associations d’anciens combattants. Il a notamment créé l’Amicale des anciens du RCP en 1979. « C’était un entraîneur d’hommes par son comportement exemplaire et ses qualités humaines. Nous nous sommes rencontrés en Algérie, il était capitaine au 1er RCP et moi lieutenant.  Pour moi, c’était mon grand frère spirituel» nous dit le général Party.

Vers sa dernière demeure

Devant la famille du colonel Allard très affectée, le maire d’Estavar Jean-Louis Combalbert a lu un discours touchant « La France l’a récemment élevé dans l’Ordre National de Grand Chevalier de la Légion d’Honneur, je suis persuadé que lui, homme de terrain se sent hautement distingué d’être accompagné vers sa dernière demeure par les camarades qui ont dicté sa conduite tout au long de sa vie ». 

Le colonel Allard a été accompagné jusqu’au cimetière d’Estavar par toutes les délégations présentes et tous ceux qui ont voulu dire un dernier adieu à cet homme et ce soldat d’exception.

colonel Allard.jpgLe colonel Allard a été en 1953 de retour d’Indochine, chevalier de la Légion d’honneur. Il a été capitaine au 1er RCP à Philippeville en Algérie, puis Officier de la Légion d’Honneur, affecté à l’Ecole Spéciale de Saint-Cyr, Commandeur de la Légion d’Honneur, commandant du CNEC de Mont-Louis en 1971 et de l’EIS de Fontainebleau en 1974. Affecté en 1976 à l’Etat-Major de la région militaire à Lyon. En 2010, il est éléevé dans l’Ordre National de Grand Chevalier de la Légion d’Honneur.

 

Le Colonel Allard a reçu les honneurs militaires dans la commune d’Estavar où il était venu s’installer depuis de très nombreuses années. Il était photographié l’année dernière au CNEC de Mont-Louis (qu’il avait commandé en 1971) lors de l’inauguration d’un mémorial pour tous les anciens commandos Chocs tombés au champ d’honneur.

Les commentaires sont fermés.