15/09/2011

Cerdagne - Latour de Carol - Le Chindaï : un art martial qui s’adresse à tous

Patrick Peytavi.jpgLe Chindaï, art martial fondé sur la connaissance et la stimulation de l’énergie que chacun a en soi, génère de plus en plus de pratiquants et notamment parmi les sportifs de haut niveau. Cette année, le stage national fédéral était parrainé par l’ancien champion de natation, Michel Rousseau.

Comme chaque année, la commission Nationale de Chindaï de l’UNS Léo Lagrange organise le stage national de Chindaï à Latour de Carol (village club d’Yravals). Pendant une semaine, la salle polyvalente accueillait près de 70 personnes, un nombre qui va crescendo d’année en année, tant cet art martial séduit. Supervisé par Patrick Peytavi, responsable technique national de Chindaï, le stage allait de l’initiation (enfants compris) à la formation continue des moniteurs.

Un art martial ouvert à tous

Depuis quelques années, Patrick Peytavi a ouvert une école afin d’assurer la formation technique et pédagogique des intervenants en Chindaï. Unique en France, elle est basée à Perpignan. Le but de Patrick est de faire connaître cet art martial non-violent au plus grand nombre. Pascale Amiot, directrice adjointe du club insiste « Ce qui est fondamental, c’est le travail avec les enfants et la lutte contre la violence dans les écoles ». Le Chindaï, qui a intégré l’Union Nationale Sportive Léo Lagrange, a obtenu en 2010, l’agrément de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports. Désormais, l’Education Nationale peut intégrer cette discipline au sein de l’école.

Un parrainage de marque

Cette année, Michel Rousseau ancien champion de France et d’Europe de natation et consultant à France Télévision est le parrain du stage. Ami de Patrick Peytavi, il découvre les bienfaits du Chindaï : « Patrick est un personnage très positif et intéressant. L’art martial qu’il enseigne ouvre les esprits et peut servir à développer la plénitude d’une activité qui peut être sportive ». Henri Sagols, initiateur du rugby féminin en Roussillon, également parrain du stage, a tenu à apporter son témoignage et son soutien à Patrick. « Il y a 20 ans, quand j’entrainais les garçons, j’étais confronté à des caractères et à des conflits. J’ai demandé à Patrick, comment solutionner mon problème. La notion qui m’échappait, c’est la dimension énergétique. Chez un athlète, c’est fondamental et même le principal moteur. Dans le rugby, sport où les traumatismes sont importants, on arrive, avec la méthode du Chindaï et plus particulièrement du Panthrax, à soigner et cicatriser les fractures énergétiques ».

Chindaï 1.jpg

Olivier Merle aux côtés de Michel Rousseau et les responsables du Chindaï 66. Etaient également présents, les conseillers généraux : Georges Armengol et Pierre Bataille.

La méthode Panthrax

Comme l’année dernière, Olivier Merle, ancien international de rugby, « L’Homme et demi » aux 45 sélections revient tous les ans avec grand plaisir car le contenu des exercices est poussé au maximum. « On a des sensations toujours nouvelles et la puissance va crescendo ». Quant à l’application du Chindaï aux sportifs de haut niveau via la méthode Panthrax (version individualisée, personnalisée et préparée pour un objectif donné), il en loue les bienfaits « Quand on applique la méthode, tout devient beaucoup plus fluide ».  Le conseiller général Georges Armengol, invité par son homologue du Capcir, Pierre Bataille, pratiquant le Chindaï, est venu, le temps d’une séance, discuter avec les responsables du stage. « Ce qui est enseigné au travers de cette discipline, c’est la non-violence. Et s’il y a un combat à engager, ce n’est que contre soi-même » dit encore un des pratiquants.

La rentrée au Chindaï Club 66 se fera le jeudi 15 septembre. 27 rue Rolland Garros à Perpignan. Tél : 04 68 54 36 15.

Chindaï 2.jpg

Le panel de pratiquants est divers et varié et composé de personnes de toutes origines avec des recherches et objectifs différents. Art martial interne, fondé sur la concentration et l’intériorisation, il connaît un engouement certain auprès des sportifs de haut niveau.

Les commentaires sont fermés.