16/11/2011

Cerdagne - Des mesures complémentaires de sécurité au Tunnel du Puymorens

Une régulation de circulation a été mise en place pour les poids lourds et les autocars de plus de 3,50m de hauteur. Ces nouvelles mesures accompagnées d’une forte signalétique sont effectives depuis 24h.

Lors d’une conférence de presse organisée à la préfecture de Foix, Jean Dunyach, chef du bureau du cabinet du préfet des Pyrénées-Orientales, Laurent Vignaud, directeur du cabinet du préfet de l’Ariège et Nicolas Schwab, directeur régional Midi-Pyrénées Aquitaine des Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont présenté les mesures complémentaires de sécurité du Tunnel du Puymorens.

photo 2 de gauche à droite.jpg

de g à dr : A Foix, Jean Dunyach de la préfecture des P-O, Laurent Vignaud de la préfecture d’Ariège et Nicolas Schwab de l'ASF présentent les nouvelles mesures de sécurisation.

Après la catastrophe du Mont-Blanc

Pour renforcer la sécurité, en faisant du tunnel un lieu de transit sûr, les pouvoirs publics ont demandé à l’ASF, (société exploitant le tunnel du Puymorens), de mettre en œuvre une régulation de la circulation pour les poids lourds et les autocars de plus de 3,50m de hauteur, 24h/24h et 7 jours sur 7. « C’est à la suite de l’incendie du tunnel du Mont-Blanc qui s’est déroulé le 24 mars 1999 que les directives européennes ont exigé le renforcement de la sécurité. Tous les tunnels d’Europe doivent appliquer les nouvelles mesures » explique Laurent Vignaud. « Cependant, le Tunnel du Puymorens est le seul doté de mesures aussi spécifiques » reconnait Jean Dunyach. Ces mesures contraignantes s’expliquent par l’éloignement du Tunnel des centres de secours en cas d’accident majeur. « Nous devions à tout prix éviter une collision frontale entre deux camions d’où la mise en place de l’alternat » rajoute Laurent Vignaud.

Mise en place de l’alternat

Pour que l’alternat soit possible, des aires de régulation ont été aménagées aux deux têtes du tunnel, côté Ariège et côté Pyrénées-Orientales. Elles sont équipées de feux bicolores au fonctionnement simple avertissant de la consigne de passage. Des panneaux de pré-information ont d’ores et déjà été mis en place à Ur, Tarascon-sur-Ariège et Ax-les-Thermes. La surveillance humaine a été renforcée, des caméras vidéo et un système d’interphonie ont été installés. Marc Bonifaci, chef d’exploitation du tunnel annonce la distribution de documents à tous les usagers du site dès hier. Il faut dire que cette nouvelle mise en place se devait d’être assortie d’explications pour les chauffeurs de cars et de poids lourds. Des réunions seront également organisées localement pour donner toute l’information sur ce nouveau dispositif.

photo 1.jpg

Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme d’amélioration de la sécurité du tunnel du Puymorens, mis en place lors de l’établissement du dossier de sécurité. Depuis 2003, la vitesse est limitée à 70km/h, des plots bleus et jaunes favorisent le respect des interdistances.

Les cas dérogatoires

« Nous avons prévu toute une série de cas dérogatoires afin de suspendre l’alternat en fonction des aléas, qu’ils soient climatiques ou liés à un trafic trop dense.  Le système marche en mode automatique, 30 minutes dans un sens et 30 minutes dans l’autre mais il est possible qu’il marche en mode manuel, nos opérateurs peuvent à tout moment alléger le temps d’attente et la contrainte des automobilistes » explique Nicolas Schwab. Le coût de l’opération : 1million d’euros pour l’ASF qui finance à 100% les travaux. Il se rajoute aux 10 millions d’euros déjà investis par l’ASF depuis 2003 qui ont porté sur des travaux d’amélioration.

Le dispositif est mis en place pour une période probatoire de 6 mois, permettant des ajustements éventuels. Enfin, un exercice de sécurité civile y est programmé le 8 décembre.

                                                                                                                     

Le tunnel du Puymorens en bref

Déclaré d’utilité publique en 1989 et mis en service le 21 octobre 1994, il totalise une longueur de 4km820. Il permet de réduire de 11km, le col du Puymorens situé à 1915m. C’est un tunnel monotube, la circulation s’effectuant dans les deux sens sur des voies de 3,5m de largeur. Les véhicules transportant des matières dangereuses sont interdits. Près de 1000 véhicules empruntent quotidiennement ce tunnel à péage dont 140 poids lourds soit 15% du trafic.

- Les nouvelles mesures à partir du 15 novembre 2011 7j/7 et 24h/24h

- Stockage des véhicules de + de 3,5m et gestion du trafic,

- Mises en place de l’alternat et régulation du trafic poids lourds et autocars de + de 3,50m,

- Circulation dans un seul sens par tranche horaire de 30 mn,

- Départ des véhicules toutes les 90 s, afin de respecter une inter-distance de 1200 mètres entre chaque véhicule au départ des aires.

photo 3 aire de regulation côté PO.jpg

De nouvelles aires avec feux bicolores avertiront de la consigne de passage.

Commentaires

Déclaré d’utilité publique, voire !
C'est bien, mais lorsque le col est fermé, pour cause de manque de moyens de déneigement, le péage est-il suspendu ?
Ce qui ne serait que justice, à moins que seules les personnes pouvant payer puissent traverser vers l'Ariège.

Les exploitants des autoroutes y seraient-ils pour quelque chose ?

Écrit par : Joseph | 02/02/2012

Les commentaires sont fermés.