01/09/2012

Cerdagne - La problématique des maisons d'enfants en Cerdagne

Lundi 3 septembre, les locaux à sommeil de la Perle Cerdane seront fermés à tous les enfants pris en charge dans cette structure. ils devront désormais dormir tous les soirs aux Escaldes. Pour l’ensemble des maisons d’enfants du plateau cerdan, l’arrivée du Pôle pédiatrique de Cerdagne serait une solution à tous les problèmes. Marie-Thérèse Ortiz, directrice des Tout Petits à Bourg-Madame et présidente de l’Association Santé Cerdagne Capcir, a désiré s’exprimer sur la problématique des maisons d’enfants.

Quelle est votre réaction à l’annonce de la fermeture des locaux à sommeil de la Perle ?

C’est un problème grave dont personne ne se réjouit car cela va compliquer la prise en charge des enfants. Elle ne sera pas moins bonne, bien sûr, mais plus difficile. D’ailleurs, je propose, s’il y en a besoin, et qu’il n’y a pas assez de places aux Escaldes, de mettre à disposition des lits des Tout Petits.

Pourquoi le Groupement de Coopération Sanitaire est-il remis en cause ?

Concernant le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS), nous avions signé un GCS d’autorisation qui concernait la Perle Cerdane à Osséja et les Tout Petits à Bourg-Madame. Ces deux structures n’avaient plus d’autorisations sanitaires, transférées donc au GCS. Cette mise en place a tout de même pris deux ans ! Puis en septembre 2011, l’ARS nous a convoqué et nous a dit que pour des problèmes juridiques, on ne pouvait plus faire ce GCS. Contrairement aux autres maisons de santé, les Tout Petits n’a qu’une seule activité et si j’avais donné les autorisations au Groupement de Coopération Sanitaire, je ne pouvais plus faire partie de celui-ci.

Et à la place, que vous a-t-on proposée ?

De faire un GCS de moyens et à aucun moment on nous a dit que tout était fini ! Il est en cours d’instruction à l’ARS et il va être signé prochainement entre la Perle et les Tout Petits.

Qu’en est du pôle pédiatrique ?

Dans le GCS de moyens, il est précisé qu’on s’engage à construire sur un site unique un pôle pédiatrique. Tout à coup, on parle d’Osséja alors que je n’ai jamais été sollicitée ni associée à ce nouveau projet. Le Pôle pédiatrique doit rassembler toutes les activités pédiatriques du plateau cerdan et ne concerne pas qu’une seule structure. On doit y retrouver quatre établissements pédiatriques reconnus et certifiés avec chacun ses spécificités, La Perle Cerdane, Les Tout Petits, Castel-Roc et les Petits Lutins. Ces deux derniers se sont finalement regroupés sur Font-Romeu sous la structure Pôle Font-Romeu Santé.

Marie-thérèse Ortiz.jpgVous avez décidé de continuer avec la Perle cerdane ?

Oui et les travaux devaient commencer en mars 2012 à Bourg-Madame. Mais à l’époque, le GCS d’autorisation qui devait faire ces travaux, a été dissous. Mais en attendant, la mairie de Bourg-Madame a acheté le terrain 700 000€ et les Tout Petits et la Perle Cerdane ont payé un contrat de promotion immobilière 40 000€ chacun ! Et puis, une autre chose à prendre en considération, c’est que le Pôle santé de Font-Romeu menacé un temps, reste en Cerdagne et il faut donc l’intégrer, s’il le désire, au Pôle pédiatrique de Cerdagne. La donne a changé mais je le répète, rien n’est arrêté et les Tout Petits sont plus motivés que jamais à en faire partie.

C’est aussi une lutte pour les emplois ?

C’est sûr, car, que ce soit les salariés de n’importe quelle maison de santé, ce sont des emplois spécialisés qu’il faut garder ici et défendre. En tout cas, l’ARS a toujours été favorable à ce Pôle pédiatrique et a tout fait pour qu’il voit le jour. En tant que présidente de l’Association Santé Cerdagne Capcir, j’affirme que la majorité de ce qu’on a en Cerdagne peut être sauvé et on ne pourra le faire que si on se regroupe.

 Pour Marie-Thérèse Ortiz, directrice de la maison d’enfants Les Tout Petits, le Pôle Pédiatrique de Cerdagne est toujours d’actualité.  

Les commentaires sont fermés.