31/01/2013

Cerdagne - Sainte-Léocadie - Le Caïman navigue en Cerdagne

Le Caïman, nom du NH-90 dans les armées françaises, livré le mois dernier à la STAT aéronautique de Valence est au Centre de Vol en montagne pour des vols expérimentaux.

1 Le Caïman.jpg

Le NH-90 remplacera petit à petit le Puma dans l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (Alat). Photo : F. Berlic

Le tout nouvel hélicoptère de transport, le NH-90 remplacera petit à petit le Puma dans l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (Alat). Livré le 22 décembre dernier à Valence, un des premiers engins est en cours d'essai au Centre de Vol en Montagne de Sainte-Léocadie pour tester certaines applications, particulièrement en conditions de froid et environnement montagneux. La STAT (Section technique de l'Armée de Terre) a en priorité ces équipements de l'ALAT pour les expérimenter de façon opérationnelle.

3 il remplacera le Puma.jpg

Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manoeuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. Photo : F. Berlic

Réactualisé en permanence

Le commandant de la base de l'EALAT de Sainte-Léocadie, le capitaine Lacambre a eu la chance de piloter le Caïman "On est dans une autre dimension, ce sont vraiment les hélicos du 21e s. On forme actuellement les pilotes et ces vols d'essai permettent que les procédures évoluent. Nous sommes en relation constante avec le constructeur, Eurocopter". La grande nouveauté sur le Caïman, c'est que les commandes de vol sont électriques et tout est centralisé. "A chaque vol, nous procédons à des enregistrements de paramètres que les ingénieurs experts vont par la suite étudier. Notre rôle est de donner un mode d'emploi opérationnel aux Forces" explique le lieutenant-colonel Portel, chef d'équipe d'évaluation de l'appareil. Un sentiment quelque peu grisant d'être à l'origine de l'utilisation de l'aéronef.

NH90 bis.jpg

Photo : F. Berlic

Un condensé de technologie

La technologie déployée dans cet appareil de nouvelle génération va permettre une grande liberté d’action et une permanence tout temps sur le terrain. Sa manœuvrabilité, son agilité, sa résistance, sa capacité de pénétration et son autoprotection vont faire de cet hélicoptère de l’armée de Terre un appareil incontournable de l’aéro-combat à l’instar de l’hélicoptère d’attaque Tigre. "Le NH-90 dispose aussi d'un cockpit entièrement numérique avec écrans couleurs, adaptés pour les missions de nuit avec lunettes de vision nocturne" rajoute le capitaine Lacambre. Quelques exemplaires ont été livrés notamment à l’école inter-armée du Luc-en-Provence, l’objectif étant de lancer la formation des futurs équipages et mécaniciens qui devront travailler sur cet appareil ultra-moderne.

2 prévu pour transport.jpg                                                                                                                                                 Il est prévu pour le transport tactique de personnel et de matériel. Photo : F. Berlic

4 vue de face.jpg

Le NH90 en quelques chiffres

Fabrication : NHI (6 nations européennes)

Longueur : 19m. Pds : 7T

Contenance : 20 personnels + 3 personnels navigant

transport de fret : 2,5Tonnes

Mise en service : fin 2013-début 2014

Prix : 24 M€

22/01/2013

Bourg-Madame - Epicentre, une épicerie solidaire ouverte à tous

L'épicerie solidaire de Répliques66 ouvre ses portes aujourd'hui. Un aboutissement pour les membres de l'association et Stéphanie Godard  à l'origine de ce projet très humaniste.

1 Stéphanie Godard.jpgAprès avoir travaillé d'une façon bénévole dans l'association dont elle a l'origine Répliques66, Stéphanie Godard en est depuis juillet, salariée. Depuis juillet 2011, elle s'est investie dans le projet d'épicerie solidaire, unique dans le département. Tous les membres de l'association, sa présidente Julie Lledos en tête, l'ont soutenue dans ce rêve un peu fou de voir en Cerdagne, un lieu pratiquant des prix justes pour les consommateurs et les producteurs. C'est chose faite avec une ouverture effective aujourd'hui à 10h. Pour s'occuper de l'épicerie Epicentre, Stéphanie, directrice coordinatrice sera secondée par Angeline qui elle gèrera la vente à proprement parler.

Stéphanie Godard à l'origine de l'épicerie solidaire. Photo : F. B.

Une réponse à besoin

Les différentes réunions publiques organisées par Réplique66 ont démontré les besoins d'une épicerie solidaire en Cerdagne. "Cela nous a convaincu de développer cette idée et de proposer le projet à différents financeurs" nous dit Stéphanie qui enchérit " C'est un projet d'économie sociale et solidaire. on est là pour développer de l'activité économique, créer de l'emploi, un lieu de lien social et de rencontre et une aide alimentaire de qualité. Ça répond à un souhait des politiques aujourd'hui de ne plus être dans du don mais justement d'être dans une aide participative". Cela correspond aussi à un souhait des habitants de consommer différemment. On y trouve des produits classiques mais surtout, un gros rayons de produits locaux venant de Cerdagne, Capcir et Conflent.

2 l'intérieur de l'épicerie avec Angeline.jpg

Angeline s'occupera de la vente à Epicentre. photo : F. Berlic

Quel est le public visé?

L'épicerie est ouverte à tout le monde. C'est la différence fondamentale entre l'épicerie solidaire et l'épicerie sociale qui elle est réglementée et s'adresse à un seul public. "Il y aura deux sortes de clients qui doivent adhérer à l'association : les solidaires qui payeront le prix normal et les aidés qui bénéficieront, après étude de leur dossier de réduction allant de 25 à 50% sur les produits. Le but est de donner un coup de pouce aux gens qui n'ont pas forcément droit aux aides sociales tels par exemple les travailleurs pauvres" explique Stéphanie. De plus des ateliers où les Cerdans pourront se retrouver autour de cours de cuisine, de confection de confitures, bref un partage des savoirs. "C'était une idée presqu'utopique au départ et on en est là. Je suis très fière de voir ça et ça va évoluer. C'est la première pierre de l'édifice Répliques66" conclura Julie Lledos la présidente. Une bien belle idée qui a germé et fait son chemin pour s'arrêter au 5 avenue Porte de France.

3 épicerie Epicentre.jpg

Epicentre se trouve à l'entrée de la rue principale, à l'ancien magasin Madeleine. Photo : F. Berlic                                                                                                            

Sont partie prenante dans l'Epicentre : Le Conseil Général, l'Europe (aide alimentaire), la Fondation de France, CIRA66, la mairie Bourg-Madame. Epicentre ouvre ses portes aujourd'hui à 10h (ancien magasin Madeleine). Horaires hebdomadaires : mercredi, jeudi, vendredi et samedi : 10h-12h30 et 15h-19h. Tél : 06 16 09 67 55. contact mail : repliques66@hotmail.fr

08/01/2013

Cerdagne-Capcir-Haut-Conflent - Vacances de Noël : une fréquentation inespérée

2 du monde à Porté-Puymorens.jpg

De la neige et beaucoup de soleil ont été appréciés des vacanciers, ici à Porté-Puymorens. Photo Frédérique Berlic

Alors que viennent de s’achever les vacances, force est de constater que la fréquentation a été bonne, voire excellente en 2e semaine. Les professionnels se frottent les mains.

Cela fait bien quatre ans que les professionnels de la montagne, tous secteurs confondus n’avaient été à pareille fête. Du monde, beaucoup de monde a fréquenté la montagne catalane durant ces vacances et un constat : crise ou pas crise, quand les stations ont de la neige, la clientèle répond présente. Cela s’est vu au pont de la Purissima début décembre et cela se confirme durant ces 15 jours.

Du bien au moral et aux caisses

Bien sûr la neige tombée en abondance courant décembre a largement favorisé en amont, les réservations des séjours en montagne. Du coup, par rapport à la moyenne des quatre dernières années, la fréquentation est en hausse de 10% dans les stations « Ça fait du bien au moral mais aussi aux caisses car les stations reprennent un peu de vigueur » nous dit Alain Luneau, directeur de la station de Font-Romeu Pyrénées 2000 et président  de la section Pyrénées aux Domaines Skiables de France. Avec de ces bons chiffres et du fait que la clientèle ne soit pas en désaffection, il est même bien d’envisager des évolutions sur les domaines skiables. Du côté du nordique, à la Maison du Capcir, on se félicite de ces très bonnes vacances. Mariane Brunet, directrice de la Communauté de Communes Capcir-Haut-Conflent se réjouit de la fréquentation « Même si on a du fermer la Quillane en raison du redoux, on fait déjà le chiffre d’affaire de l’ensemble de l’année dernière. Les saisonniers ont tous travaillé de même que les activités parallèles au ski nordique comme les raquettes ou le chien de traîneau ». Se sont rajoutés à la clientèle française, les Catalans du sud  dont les sites nordiques sont tous fermés.

1 beaucoup de monde aux Airelles.jpg

Du monde partout et un bilan très positif pour ces vacances, ici aux Airelles à Font-Romeu. Photo Frédérique Berlic

Des commerces bondés

3 les enfants.jpgLes commerces étaient à la fête « même si le vrai rush ne concerne vraiment qu’une grosse semaine » se réjouit-on du côté des Angles et du président de l’association des commerçants Antoine Martin. Des commerces et des restaurants bondés pour lesquels il était fortement conseillé de réserver, une foule immense pour chaque animation phare, « Une fréquentation digne des vacances de février » se plaisait-on à répéter.

En résumé, le bilan est plus que bon en espérant que les quelques stations mal desservies en neige en décembre, se refasse la cerise aux vacances de février.

Les enfants s’en sont donné à cœur joie. Photo : Frédérique Berlic

01/01/2013

Cerdagne-Capcir-Haut-Conflent : La montagne vous présente ses voeux


Le Nouvel An dans la douceur montagnarde

La montagne catalane a dignement fêté le passage en 2013. Que ce soit en famille, entre amis, les pieds dans la neige, en refuge, en boîte de nuit, la nuit a été folle !!

 Une les moniteurs de l'ESF bis.jpg

La fête a été grandiose en montagne où régnait une douceur inhabituelle. Cela a d’ailleurs permis à nos playboys de l’ESF de Font-Romeu qui vous souhaitent leurs meilleurs vœux 2013, de poser pour une photo de charme. Photo : Frédérique BERLIC


Partout où des animations avaient été organisées, il y avait une foule, immense et joyeuse d’être là dans des températures à peu près supportables. Feux d’artifice et descentes aux flambeaux ont fait la joie des centaines de spectateurs pas avares en applaudissements et venus boire un gourmand chocolat ou vin chaud servi autant aux Angles qu’à Font-Romeu. 

2 descente aux flambeaux.jpg

Descente aux flambeaux et feux d'artifice au menu du 31 décembre. Photo : Frédérique BERLIC

Les restaurateurs étaient tout à leurs fourneaux, vraiment heureux d’une telle fréquentation pendant ces vacances. « Cela fait bien 4 ans qu’on avait pas vu autant de monde. D’habitude, ce sont des chiffres de fréquentation que l’on atteint pendant les vacances de février » nous confie Antoine Martin, président de l’association des commerçants des Angles.

3 le SMS.jpgAux douze coups de minuit, embrassade, champagne et..SMS bien sûr. Plus d’un milliard envoyés par les Français au passage en 2013 ! Puis la liesse collective a gagné pub et autres night clubs où la nuit a été animée, arrosée et bien fêtée.

Du monde en montagne, dans les commerces, sur les pistes, rien de tel pour bien démarrer l’année ! Et comme le vœu des montagnards pour 2013 est d’avoir de la neige, et bien elle devrait être là dès aujourd’hui. Elle devrait conforter les pistes des domaines des Neiges Catalanes pour que ces vacances se terminent comme elles ont débuté : avec du l’or blanc.

les moniteurs de l'ESF sur dameuse2.jpg

L’ESF  de Font-Romeu a fêté le passage à la nouvelle année dans la bonne humeur  Photo : Frédérique BERLIC


Geneviève, Perch’woman nordiqueEcho1 Geneviève.jpg

Au col de la Llose. Sur le domaine nordique du Capcir, Geneviève surveille le fil neige de l’espace ludique, lieu d’apprentissage du ski de fond au départ des pistes. Remontez sans effort, travaillez descente, virage, freinage, avant de vous élancer sur les traces. «J’accueille adultes et enfants, les rassure, leur donne la marche à suivre, quelques conseils, et j’interviens en cas de problème. Le fil neige est très facile d’utilisation. Il suffit de saisir la corde, de la serrer dans sa main et de se laisser glisser jusqu’au sommet de la bute. Les gens apprécient de remonter sans effort et de travailler la descente en ski. Ils sont tout sourire car ils prennent du plaisir ».

Renseignements Col de la Llose : 04 68 04 84 79

 

Echo 2  le saviez-vous.jpgLe saviez-vous ?

Poma, une marque française leader dans les remontées mécaniques

Vous êtes tranquillement sur un télésiège ou dans un télécabine de marque Poma comme à Font-Romeu? Mais peut-être ignorez vous que Poma est le diminutif de Pomagalski du nom d’un ingénieur français d’origine polonaise. Entrepreneur de bâtiment à Grenoble, il installe en 1936 à l’Alpe d’Huez un téléski bricolé à attaches fixes et créé sa propre société, Poma. Pionnière du téléski à l’Alpe-d’Huez, en 1936, la PME iséroise est devenue leader mondial du téléphérique. 

 

Traditionnel

Une journée fruitéeEcho 3 distribution de mandarines.jpg

Aux Angles. Le 1er janvier, c’est la tradition dans la commune angloise. Le personnel distribue des mandarines gratuitement, et ce, toute la journée. Après le repas du réveillon, un petit agrume aide bien à la digestion ! 130 kilos de mandarines ont été prévus pour cette distribution géante dans toute la station.