19/12/2010

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent - Neige et Soleil : les infos du 19 décembre

grenier marché de noël Pyrénées 2000.jpgLe village de Noël

Place à la joie et aux préparatifs de Noël, au cœur de petits chalets en bois. Les enfants sont invités à participer à la féérie de ce moment si particulier : création de décorations, guirlandes, boules. Pour les petits gourmands, un chalet chocolat les attend et pour les plus curieux, un chalet surprise. Pied des pistes de Pyrénées 2000 tous les jours (sauf 21, 22 et 25) 11h-12h30 et 16h-19h. Gratuit.

3e Kilomètre Verticalgrenier kilomètre vertical.jpg

Le club Sport Montagne Cerdagne Capcir (SMCC) organise  pour la troisième année, le Kilomètre Vertical Camaz course inscrite au calendrier national. Environ 80 skieurs de randonnée, sont d’ores et déjà inscrits à cette course très physique. Les participants devront parcourir 1000 mètres de dénivelé positif en réalisant le meilleur temps bien sûr. Le grand champion catalan Kilian Jornet fera record une tentative de record du monde de la spécialité. La course se fait sur 3568 mètres de distance et 29% de pente en présence de chronométreurs et arbitres officiels. Si les conditions d’enneigement sont satisfaisantes, le 3e kilomètre vertical, portant le nom Trophée Sylvain Bernole en mémoire du jeune cerdan décédé à cet endroit il y a deux ans presque jour pour jour, pourrait bien être le théâtre d’un record du monde. Départ : 9h à l’Espace débutant de Saint-Pierre-dels-Forcats

col de droite distributeur de forfaits.jpgBon plan

Multipliant ses solutions d’accueil et de vente de forfaits de ski, la société Altiservice propose des bornes automatiques Ski badge. Vous pourrez acheter vos forfaits au distributeur ou effectuer des retraits de commandes de forfaits par internet. Très pratiques, ces bornes évitent les files d’attente aux caisses des stations, ce qui n’est pas négligeable le premier jour des vacances ! Borne automatique : devant l’office de tourisme de Font-Romeu.

 Avec le Train jaune

col de droite train jaune en hiver.jpgJusqu’au 31 mars 2011, quelle que soit l’origine et la destination entre Perpignan et Latour de Carol, le billet de train vous coûtera 10€ d’aller-retour. De plus, en achetant votre billet « le Train jaune en hiver » vous bénéficiez de nombreux avantages : forfaits de ski à prix réduits à l’Espace Cambre d’Aze, desserte départementale du CG66 à 1€ vers l’espace Cambre d’Aze et Pyrénées 2000 ou encore les Bains chauds de Saint-Thomas à prix réduits et la navette gratuite au départ de la gare de Fontpédrouse.

 qui êtes vous Kevin du Mixx.jpgQui êtes-vous ?

Kevin, des Angles : responsable et barman au Mixx.

Quoi de neuf au Mixx ?

C’est toujours une ambiance de dingue. Notre Djette Léa est toujours aux platines et c’est vraiment top !

Vous la jouez déguisé aujourd’hui ?

Oui, on s’est donné rendez-vous dans la station et c’est à celui qui a le costume le plus fun. C’est réussi non ?

Vous êtes prêt à attaquer la saison ?

Bien sûr. Au Mixx, on est prêt toute l’année ! On va organiser des soirées à thème et pour connaître notre programme, il n’y a rien de tel que de nous rendre visite !

Après-ski du dimanche 19 décembre 2010

LES ANGLES

Ski de nuit : de 17h à 19h tous les soirs ski de nuit gratuit en bas de la station.

Cinéma le Casteil : à 17h30  « Harry Potter 7 »

Parc animalier : au Pla del Mir de 9h-17h Tél : 04 68 04 17 20

Bowling  à l’Espace Bleu Neige. Ouvert de 14h à minuit, bar restaurant et salle de jeux.

Tél : 04 68 30 98 63

Discothèque : La Tartane à partir de 23h

FONT-ROMEU

Four solaire. Héliodyssée à Odeillo : l’aventure de l’énergie solaire : 10h- 12h30 et 14h-18h.

Informations : 04 68 30 77 86

Cinéma du Casino à 17h « l’apprenti sorcier » et 20h45 « Potiche »

Présentation des activités

De 17h à 19h Présentation des activités de montagne à l’office de tourisme

Casino 

45 machines à sous de 0,02€ à 2€, Boule 2000 T.04 68 30 01 11

Pub Saint-Paul, à partir de 22h : soirée Carambar

Discothèque Le Papagayo, à partir de 23h.

MATEMALE

Discothèque La Nit

A partir de 23h

PYRENEES 2000

Balade en calèche

De 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h au pied des pistes balade en calèche proposées par les Fjords du cambre d’aze adultes 5€ enfant (-de 3 ans) 3€

Village de noël

De 11h à 12h30 et de 16h à 19h au pied des pistes préparatifs de noël pour les enfants créations de décorations… ateliers gratuits

Bowling L’Elan : 10 pistes et salle de jeux. 15h-2h. A 21h : Karaoké. Renseignements :  04 68 30 04 05

 

PUYVALADOR

Accueil

17h Pot de bienvenue au restaurant les Lys, pied des pistes

 

SAILLAGOUSE

Rifle à 16h salle polyvalente organisée par le football club Cerdagne-Capcir

 

THERMOLUDISME

Llo. Eaux chaudes sulfureuses

De 10h à 20h.

Tél : 04 68 04 74 55

Saint-Thomas-les-Bains

Sources d’eaux chaudes naturelles.

Bains, jacuzzi, soins, massages.

De 10h à 20h40.

Tél : 04 68 97 03 13

Dorres. Eaux chaudes sulfureuses

8h45 à 19h40

tél : 04 68 04 66 87

Cerdagne-Capcir - Neige et soleil, ça démarre!

sujet de tête casque et masque.jpgL’éclate oui, la sécurité aussi !

Ça y est, on y est ! La neige, les télésièges, le surf, le ski, l’air frais sur le visage. Quelle sensation de liberté ! Mais attention, l’euphorie du moment ne doit en aucun cas prendre le pas sur les règles de sécurité élémentaires qui codifient les domaines skiables, pour vous et pour les autres. Petit rappel utile. Des mois d’attente et enfin, la sensation légitime de pouvoir prendre d’assaut les pistes et avaler des kilomètres de descente. Les joies du ski, oui ! mais pas n’importe comment. Que ce soit le respect sur les pistes ou pour son propre bien-être, la montagne, ça se prépare un tant soit peu. Les professionnels du ski ont des recommandations toutes simples à donner, la première étant d’ordre physique.

Attention au 3e jour

En amont des vacances ou de tout séjour au ski, une petite préparation musculaire s’impose. D’ailleurs on connait bien dans le milieu, le fameux troisième jour. Les deux premiers jours, on s’en donne à cœur joie et la plupart du temps, c’est le 3e jour, que survient l’accident, car une fatigue musculaire s’installe. N’hésitez pas à faire une pause durant votre séjour. En outre, au sortir du télésiège, quelques mouvements d’échauffement avant les descentes ne sont pas superflus. Mettez un casque Les enfants sont particulièrement exposés sur les pistes. Alors, ne lésinez pas sur la sécurité et équipez-les d’un casque. Cette précaution ne doit en aucun cas être une contrainte mais un réflexe. Rappelons que les accidents sont malheureusement en progression sur les pistes et les traumatismes crâniens aussi, liés justement à l’absence de casque. Les fabricants ont fait énormément d’effort sur le design et le casque fait désormais partie intégrante du look in. 

Respectez la signalisation  

sujet de tête drapeau à damier risque d'avalanche.jpgA certaines heures, les pistes de ski ressemblent à des autoroutes. Si les effluves de crème solaire ont remplacé l’odeur de l’asphalte, dans les deux cas, des panneaux de signalisation ornent les bas côtés. Respecter-les, et notamment les drapeaux avertissant d’un risque avalancheux. Il vous faudra également 5 mn pour vous remémorer les 10 commandements du skieur. Et comme un vacancier averti en vaut deux.

Les snowboarders exposés

sujet de tête attention aux mauvaises réceptions.jpgLe surf est en vogue et la tendance s’accentue d’année en année. Il pointe en tête des sports de glisse de prédilection chez les jeunes et suivant cette tendance, les snowparks se sont largement développés. De la même façon que le surfeur s’envole sur les bosses, le nombre de fractures du poignet aussi : 10 000 en France chaque année. N’hésitez donc pas à porter des protections spécifiques, notamment le Flexmeter Snow. Quant aux dorsales, elles protègent la colonne vertébrale en cas de mauvaise réception. Enfin et pour tous les usagers de la montagne en hiver, portez un masque anti UV pour prévenir l’ophtalmie des neiges.

17/12/2010

Cerdagne - Capcir - Parc d’appareils des stations de ski : une maintenance et des contrôles nécessaires mais prohibitifs

Alors que démarre la saison de ski, les habitués des pistes ne manqueront pas de s’arrêter sur le prix, élevé pour certains, du forfait. Quand on connaît les prix exorbitants de la maintenance, visites obligatoires et investissements divers, on comprend que le forfait soit calculé au plus juste pour faire face à ces dépenses.

les télésièges sont démontés.jpgChaque station possède un nombre plus ou moins grand de téléportés (télécabine et télésiège) et de téléskis. Dès lors qu’elle en fait l’acquisition à l’état neuf, la station devra faire de grandes inspections sur téléportés et inspection à 30 ans sur téléskis. Elles sont soumises à une législation très précise voire contraignante émanant du Ministère de l’Equipement. Sur le terrain, c’est le Bureau Interdépartemental des Remontées Mécaniques (BIRM) qui représente l’organe national le STRMTG (Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés).  Ce dernier établit tout ce qui est légalité en matière de disposition constructive et d’exploitation des remontées mécaniques. Mais on ne joue pas avec la sécurité des personnes et la réglementation française fait même autorité en la matière au niveau européen. Seul hic, les sommes astronomiques que les stations sont dans l’obligation de débourser, sachant que certaines sont déjà lourdement endettées. Comment font-elles face à ces dépenses qui atteignent plusieurs centaines de milliers d’euros ? Selon le type d’exploitation, les grandes inspections et inspection à 30 ans sont prises en charge partiellement par l’argent public et pour des sites privés comme à Font-Romeu-Pyrénées 2000 appartenant à la société Altiservice, elles sont financées par l’argent de fonctionnement. Tout ceci est provisionné bien en amont des dates de manière à être sûr de payer les travaux très coûteux. « Quand on rénove un parc d’appareils, on change plusieurs remontées mécaniques à la fois. Au début tout est beau. Mais ensuite, les grandes inspections tombent toutes en même temps et là, c’est énorme » nous dit Alain Luneau, le directeur du site de Font-Romeu Pyrénées 2000 et président de la section Pyrénées du Domaine Skiable de France.

Quelle est la périodicité des grandes inspections et des grandes visites ?

La 1ere grande inspection intervient au plus tard à 22 500 heures de fonctionnement sans excéder 15 ans. teleski.JPGLa 2e grande inspection a lieu à 15000 heures sans excéder 10 ans, après la première grande inspection. Enfin la 3e grande inspection et les suivantes sont programmées à 7500 heures de fonctionnement sans excéder 5 ans après la précédente. Dans le cas des téléskis, ils sont soumis depuis peu à une visite à 30 ans. Toutefois, la réalisation d’une grande inspection peut être étalée sur trois ans à condition de la débuter un an avant son échéance théorique. Se rajoute aux grandes inspections, des visites annuelles impératives, des visites quinquennales pour certaines et tout cela coûte très cher.

Le modus operandi d’une grande inspection. L’exploitant de la station désigne un responsable de Grande Inspection (RGI) qui sera l’interlocuteur unique avec le BIRM. Il lui soumet un programme de GI en se référant notamment aux inspections précédentes, à l’historique de l’appareil, aux pathologies connues… Il lui précisera l’intervenant sur les opérations qui seront décidées lors de la GI., une entreprise spécialisée agréée ou l’exploitant lui-même pour certaines manipulations à la condition d’être certifié qualité ISO 9001. Des mécaniciens formés au contrôle visuel ou des contrôleurs COFREND II sont habilités à intervenir. Si les intervenants ne sont pas extérieurs à l’entreprise, on se doute que le coût est moindre pour celle-ci. Seules les stations de Font-Romeu Pyrénées 2000 et Les Angles ont la certification ISO 9001 pour l’ensemble de leur métier, les autres stations doivent faire du « clé en main » sur certaines interventions. Le programme est validé par le BIRM qui s’assurera à l’issue de la grande inspection que le cahier des charges a été respecté.

hélico et télésiège.jpgPourquoi des grandes inspections ?

L’objectif de la grande inspection des téléportés est de soumettre ses principaux composants à un examen approfondi et complet. Cet examen consiste en un contrôle non destructif à l’issue d’un démontage.  Et ce démontage est complet et surtout très cher. Tout est désossé, déposé, les balanciers des télésièges sont enlevés à l’hélicoptère suivant l’accessibilité, les galets démontés…. C’est un Service de contrôle qui vient faire le contrôle Non destructif (CND), magnétographique ou magnétoscopique suivant qu’il soit visuel ou enregistré. Partout où il y a des contraintes, on démonte pour voir s’il n’y a pas de fissure notamment au niveau des suspentes de cabine, les têtes de pylône… quoiqu’il en soit, il y aura toujours des pièces de haute sécurité à changer.

La durée de vie des télésièges est calculée à 35/40 ans. Mais au-delà, que fait-on du parc de matériel ? En matière technique, si au terme de cette durée de vie, les contrôles montrent que l’appareil est viable, il n’y aucune raison qu’il aille au rebut. C’est l’obsolence technologique qui apparaît notamment au niveau du débit. Sur les stations des Pyrénées Catalanes, nombre de télésièges arrivent à cette échéance sans avoir espoir, pour certaines de remplacer le matériel.

Le grand défi des stations catalanes est que les domaines demeurent ouverts et de proposer un esprit de territoire. « Si une station ferme, la diversité du produit neige se réduit et ce n’est bon pour personne ». Face aux difficultés et comme elles ne peuvent plus investir, 4 stations (Espace Cambre d’Aze, Porté-Puymorens, Formiguères et Cerdagne Puigmal 2900) ont monté un syndicat mixte de préfiguration. La solution majeure est de partir ensemble pour trouver des partenaires financiers.  La mutualisation des moyens techniques va également aller de pair avec cet esprit de territoire qui fait son chemin.

Les Angles

Télécabine : grande inspection sur trois ans, 2010-2011-2012 : 500 000 €. Télésièges : grande inspection en 2015, 2016 et 2018 : entre 150 000 et 200 000 € chacune. Téléskis : inspection à 30 ans, 3 en 2011, 2 en 2012 et 1 en 2014 : de 25 à 30 000 € la visite.

Espace Cambre d’Aze (Eyne-Saint-Pierre del Forcats)

Télésièges : grande inspection en 2012 : entre 250 et 300 000 €. Téléskis : 1 inspection à 30 ans en 2010 : 17 000 €. 7 inspections à 30 ans d’ici 2012.

Formiguères

Télésièges : grande inspection de 2 télésièges en 2003 : 450 000€. Grande inspection en 2013 : 50 000€ par appareil échelonné sur 3 ans. Téleski :  inspection à 30 ans 2010 : 20 000€. Une inspection à 30 ans en 2011 : 7 000€. Investissement 2010/2011 : une dameuse à 250 000€

Puyvalador

Télésièges : grande inspection en 2007 : 150 000 € (prochaine en 2017). Téléskis : inspection à 30 ans de 2 appareils en 2010 : 10 000€

Cerdagne Puigmal 2900

Télésièges : 1grande inspection en 2011 : 120 000€. Téléskis : 1 inspection à 30 ans en 2011 : 10 000€. 1 inspection à 30 ans en 2012 : 15 000€

Font-Romeu Pyrénées 2000

Télécabine : grande inspection en 2006 : 400 00€. Télésièges : 8 grandes inspections d’ici 2012 : de 150 à 300 000€ (suivant fixes ou débrayables). Téléskis : 1 inspection à 30 ans tous les ans pour 13 téléskis. Investissement 2010/2011 : 2 dameuses : 580 000€

Porté-Puymorens

Télésièges : 2 grandes inspections en 2010 : 140 000€. Téléskis : 2 inspections à 30 ans : 20 000€

La Quillane : non communiqué

 

Exemple de prix des pièces détachées

Câble télécabine : 100 000 € ( + pose : 35 000€). Pince de télésiège : 10 000€. Siège de télésiège : 10 000€. Banquette de télésiège : 2500€. Perche téléski : 700€

 

télésiège.jpg

 

29/11/2010

Cerdagne - Le PGHM donne son nom à une voie d'escalade

équipent de la voie pghm 66.jpgLe Malaza, montagne du Haut-Conflent, domine les vallées de Planès et de Prats Balaguer. Le pic du même nom culmine à 2774 mètres. De nombreux couloirs verticaux font la joie des passionnés d'escalade ou même des skieurs, amateurs de free ride. Sur la proposition de Maurice Fayolle, passionné d'escalade qui a équipé de très nombreuses voies du département et qui voulait rendre un hommage aux secours en montagne, une voie supplémentaire vient d'être ouverte par le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne d'Osséja.

Une voie longue de 300 mètres

C'est dans le courant du mois que s'est achevé l'équipement de cette voie longue de 300 m, se situant à gauche du Balcon des Isards. Trois longueurs verticales se succèdent pour une cotation avoisinant le 6b. Plus concrètement, la cotation pour ascension estivale devrait être de Très Difficile pour passer à Extrêmement Difficile en condition hivernale. Les gendarmes du Peloton de Haute Montagne attendent désormais la glace pour que la voie soit gravie avec crampons et piolet. Quel sera l'heureux élu de cette première ? Nous le saurons à coup sûr cet hiver mais, à n'en pas douter, il devrait confirmer que ce tracé est à ce jour, le plus difficile du Malaza.

Dorénavant et après la voie nommée CRS 58, il existe une nouvelle voie qui porte le nom de PGHM 66, légitime reconnaissance à ces secouristes de l'extrême.

le tracé de la voie pghm 66.jpg