06/01/2011

Cerdagne - Font-Romeu - Tensions au Lycée et au CREPS site de Font-Romeu

hockey sur le parking.jpgSituation ubuesque sur le parvis du Lycée Pierre de Coubertin à Font-Romeu. Patineurs sur les escaliers, escrimeurs qui croisent le fer sur le gazon, les sections sportives pratiquent leur discipline en plein air, hors des installations sportives. De quoi inquiéter tout un chacun dans la ville élue en 2009, la plus sportive de France.

En ce début d’année, le proviseur du Lycée l’avait annoncé « Je n’autoriserai pas les enseignants d’éducation physique et sportive à utiliser les installations sportives du CREPS puisque le lycée n’est pas en mesure de le payer ». Le sang des professeurs de sport n’a fait qu’un tour et ils ont donc accompagné leurs élèves pour s’entraîner en dehors de toute installation sportive. Interrogés, ils ont tancé la gestion globale du site « Nous sommes directement concernés, les crédits pédagogiques ont été gelés dès la Toussaint pour finir de payer les factures de chauffage ! ». A première vue, on ne comprend pas le lien entre l’utilisation des installations sportives et la chaufferie. Et c’est bien là que le bât blesse. Ici, tout est imbriqué, lycée, CNEA, CREPS, université, qui gère qui et quoi ? La Région, le Département, l’Etat, les différents ministères sont partie prenante sur ce site qui a fait l’objet d’une décentralisation en 2005.

Le début de la crise

Il faut donc remonter en 2005 date à laquelle le lycée de Font-Romeu est frappé par la loi de sections sportives de ski nordique.jpgdécentralisation. Ce lycée d’Etat, jusqu’à cette date, gérait l’ensemble des installations sportives et recevait les stagiaires au Centre National d’Entraînement en Altitude. En 2005, les installations sportives sont gérées par le CREPS qui prend en charge le fonctionnement (chauffage, eau chaude ..) et qui demande légitimement au Lycée de payer un coût de fonctionnement pour ces installations. En 2008, une convention type de la Région relative aux installations sportives est bien signée entre le proviseur du lycée et le CREPS. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, la Région ne la signe pas et ainsi empêche le lycée de recevoir depuis 2005, la dotation régionale annuelle pour l’utilisation des installations sportives.

Des objectifs communs

sport en plein air.jpgSur le site, pour toutes les parties concernées par cette affaire, les solutions existent et en premier lieu que la Région dote le lycée de moyens comme tous les autres établissements, au regard de son activité spécifique. Pour le proviseur du lycée, Olivier Salvan et le directeur adjoint du CREPS site de Font-Romeu, Gilles Vergnaud « On a des objectifs communs. Nous avons besoin de nos tutelles respectives mais la réalité du site existe et c’est à nous responsables des entités administratives de trouver les modalités de fonctionnement qui permettront à nos tutelles de mettre à disposition les moyens correspondants ». Aux dernières nouvelles et pour la première fois depuis 2005, le Rectorat a contacté la Région qui a accepté de négocier avec le CREPS. Une avancée majeure qui, espérons le, débouchera sur une convention globale de la gestion du site.

 

 

épéistes.jpg

 patineuses et parapentistes.jpg

03/01/2011

Cerdagne - Capcir - Les canons à neige ont joué les Pères Noël !

On tire le rideau sur quinze jours de vacances de Noël. Avec un enneigement naturel minimaliste voire inexistant, les canons à neige ont joué les Pères Noël pour les stations des Neiges Catalanes. Le bilan général n’est pas si négatif et les stations jouent les prolongations avec l’arrivée massive des Catalans du sud qui viennent en montagne fêter les Rois Mages.

le grand beau temps.jpgTous ont guetté le ciel, en vain. « Mais quand est-ce que les nuages vont délivrer leur précieuse cargaison ! ». Il faut croire que les montagnards n’ont pas assez imploré le maître des cieux car de neige, il y en eut point. La météo a été quelque peu tristounette, pluie, grand froid et vent violent avec quand même une tendance au grand bleu. De l’avis de tous, les températures polaires qui ont régné par intermittence sur le secteur montagne ont permis la fabrication de neige de culture indispensable au bon fonctionnement des stations et surtout la conservation de la couche neigeuse sur les pistes. Sans elle, point de salut et le personnel des stations sans aucune exception serait resté à quai cette année tant le déficit en précipitations neigeuses est patent. Les domaines skiables ont présenté dans l’ensemble, un très bon produit même si toutes les pistes n’étaient pas accessibles et enregistrent contre toute attente, un bilan meilleur que l’année dernière à pareille époque.

Noël et jour de l’An le week-end

D’une façon générale, les réservations prises sur la première semaine de vacances ont été très morcelées. snow park les Angles.jpgQuelques jours par-ci, par-là et une tendance encore plus marquée cette année en raison du calendrier très défavorable pour les résidences hôtelières. Le 24 décembre tombant un vendredi, difficile de penser partir ou arriver le samedi matin, lendemain de réveillon, les cadeaux à peine déballés ! Les vacanciers ont préféré rester en famille et arriver plus tard ou carrément sacrifier la première semaine. En revanche, la deuxième semaine de vacance a affiché complet sur l’ensemble du secteur montagne. Heureusement, les Catalans du sud arrivés la veille du réveillon du jour de l’an vont remplir avantageusement les stations pyrénéennes puisque nombre d’entre eux fêtent la semaine des Rois Mages dans la montagne catalane.

Savoir s’adapter

Les professionnels de la montagne, s’adaptent d’année en année au manque récurent de neige et s’efforcent de satisfaire une clientèle curieuse de découvrir des activités nouvelles. Aussi, les vacanciers n’hésitent-ils pas à faire du canyonning en eaux chaudes, vol en montgolfière, snake luge et autres activités qu’ils ne sont pas prêts d’oublier ! La montagne offre de toute façon un panel immense d’activités, encore faut-il vouloir s’adapter aux conditions météorologiques. Ainsi, ceux qui préfèrent la pleine nature, n’ont-ils pas hésité pas à pratiquer des activités mixtes, par exemple, moitié raquette à neige, moitié randonnée à pied.

Dans les stations des Neiges Catalanes, l’appel du ski a été encore très fort en ce début d’hiver. Et ne désespérons pas, la neige, il y en aura, la saison hiver ne fait que commencer !

 

porté Puymorens.jpg

La station de Porté-Puymorens a connu une belle entame de saison d'hiver avec un enneigement naturel satisfaisant. Les autres stations des Neiges Catalanes se sont appuyées sur la force de frappe de leurs canons à neige qui ont produit en grande quantité une neige de culture aux qualités de glisse excellentes comme ici au Snow Park des Angles. Le beau temps était aussi de la partie.

21/12/2010

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent - Neige et Soleil : les infos du 21 décembre

grenier bourg-madame.jpgLoterie de Noël

Les commerçants de Bourg-Madame réunis dans l’Union des commerçants et Artisans ont décidé de remercier leurs clients pour leur fidélité. Pour toute la période des fêtes, ils mettent en jeu un téléviseur Samsung LED 94 cm qui sera tiré au sort en janvier. Il ne vous reste plus qu’à remplir un coupon de participation chez votre commerçant.

L’info du jour

Skiez en liberté !grenier Puigmal ski lib.jpg

A la station Cerdagne Puigmal 2900, le concept Ski Lib fait fureur. Si vous ne skiez pas toute la journée, vous récupérez un avoir en euros sur carte magnétique que vous pourrez utiliser lors de vos prochains achats de forfaits (détail du calcul des avoirs sur simple demande en caisse). Rappelons que pour les enfants de moins de 5 ans et les plus de 70 ans, les forfaits sont gratuits 

L'info du jour bis

A la télé

fance 3 sud.jpgAujourd’hui, France 3 sera en direct à Font-Romeu depuis le Casino pour une édition spéciale entièrement consacrée à la station et à la montagne catalane. A partir de 18h50 et jusqu’à 19h20 les journalistes seront en direct 30 mn pour parler de sports de glisse, découvertes et portraits. Des invités locaux répondront également aux questions des présentateurs Florent Hertmann et Marc Tamon.

Pratique

grenier repose-skis.jpgLe repose-skis

Fini les skis qui traînent sur le front de neige à l’entrée des commerces et les bâtons qui provoquent des chutes. Dorénavant, bien des stations se sont équipées de repose-skis. En plus d’être efficaces, ils sont esthétiques et se fondent bien dans l’ambiance station hivernale, comme ici à Formiguères. Des efforts qu’apprécient skieurs et surfeurs qui peuvent tranquillement aller partager une collation entre copains surtout qu’au retour, leur matériel est quasi-sec.

Surprenant

Sculpture sur glace.col de droite sculptures sur glace.jpg

Au pied des pistes de Bolquère Pyrénées 2000, une activité surprenante et inédite vous attend. De 17h à 19h, une démonstration de sculpture sur glace est organisée. Il est toujours impressionnant de voir travailler les sculpteurs qui donnent vie, à coup de tronçonneuse puis de ciseau à bois, à des blocs de glace.  Animaux en tout genre, imaginaires ou non, formes ultra travaillées, géométriques ou humaines, vont être ébauchées devant vos yeux ébaubis (gratuit).

Col de droite marionnettes à fil.jpgSpectacle de Noël

« Ze veux aller voir les marionnettes ». D’abord, ce n’est pas parce qu’on est à la neige qu’on ne doit pas aller voir un spectacle pour les minots. La station des Angles propose aujourd’hui, Casse Noisette, un spectacle de marionnettes à fil, inspiré d’un des plus célèbres contes d’Hoffman mis en musique par Tchaïkovsky. Ce divertissement plaira autant aux petits qu’aux grands car la mise en scène proposée par le Théâtre Mariska est vraiment prenante. Salle du Capcir, 18h. Entrée libre.

 

Métier d’hiver

Marie-Solange, vendeuse à la boulangerie Aux Délices Capcinois à FormiguèresMétier d'hiver Marie-Solange.jpg

Depuis combien de temps y travaillez-vous ?

Cela fait maintenant 11 ans que je travaille à la boulangerie de Michel Marmouget. Lui-même est pâtissier et travaille avec deux boulangers.

Combien de sortes de pain arrivent tous les jours dans les présentoirs ?

Pas moins d’une vingtaine, de toutes tailles et variétés différentes. La spécialité de la maison : le Pain du Berger fabriqué avec de la farine grise. Il est vendu au kilo et des clients viennent de loin le chercher.

Et en pâtisserie, les spécialités ?

On a les tourteaux à l’anis et une dizaine de fougasses différentes. Celle aux myrtilles de Quérigut est particulièrement appréciée. Mais actuellement, ce sont les bûches qui sont au top des ventes. A chaque saison sa pâtisserie !

La station du jour

La Quillane, de jour comme de nuit !

La station vous propose le ski en nocturne grâce à l’éclairage des pistes par 34 projecteurs. Les forfaits journée et ½ journée après-midi sont donc valables jusqu’à 20h. La Quillane, la station qui vous permet de skier de 9h à 20h soit 11h de glisse non-stop. N’hésitez pas à venir tâter la neige en soirée car les sensations sont très différentes par rapport à la glisse de jour.

Forfait ½ journée après-midi : 15,50€. Contact : 04 68 04 22 25

pied de page ski de nuit à la Quillane.jpg

La mode : un éternel recommencement !

L’hiver est là, on sort pulls et gilets mais aussi sa doudoune. Le duvet revient en force cette année et les Moon boots, qui fêtent leurs 40 ans font aussi partie de la panoplie. Aperçu de la tendance 2010/2011.

La doudoune évoque la chaleur quand on la porte mais aussi la rondeur et le volume d’un vêtement matelassé garni de plumes. Jusque-là, pour ces dames, le sex-appeal s’était quelque peu éclipsé derrière l’épaisseur de la matière. Le côté bonhomme Michelin l’a rendu has been dans les années 1990 et la doudoune avait un peu perdu de sa superbe au profit de parka ou anorak tendance. L’année 2010 marque son grand retour.

Des doudounes plus travaillées

En matière de chaleur, la doudoune donne une sensation incomparable. Chez Twinner à Font-Romeu, les présentoirs croulent sous le produit revenu en grâce. « Le produit est plus joli, cintré et davantage travaillé avec notamment de la fourrure au col » nous dit Nadège. Par contre elle est loin d’être sobre ! « Il faut qu’elle soit vue. Place aux couleurs flashy, rose, bleu turquoise, orange. Mais attention elles ne sont pas étanches, il faut qu’elle respire en raison du duvet ». La doudoune laquée est également la vedette de l’hiver. Les stylistes des grandes maisons de couture dessinent des gammes pointues et on porte ce vêtement en ville comme au ski car la coupe a joliment évolué.

Aussi chaud que les vestes techniques ?

L’efficacité isolante lorsque le froid se fait intense, est-elle probante ? Tout dépend du grammage du garnissage et du rembourrage. Le plus chaud : le duvet qui se trouve à même la peau du canard ou de l’oie. En termes d’aération et d’isolation contre le froid, il n’y a pas mieux. Le prix est en revanche élevé. Pour cette raison, les fabricants mélangent plume et duvet. La fourchette de prix est large : de 150 à 500€.

le moon boot.jpgLes 40 ans du Moon Boot

Cet hiver, il faut s’y faire : c’est défilé de Moon Boots sur les pistes ! en 1970, apparition de cette chaussure inspirée des bottes portées par les astronautes. De forme ronde et ergonomique, le Moon Boot est italien et on le doit à Giancarlo Zanatta. La spécificité de cette botte : elle est unisexe et elle concentre quatre pointures en une seule, les enfants pouvant donc en être chaussés les années suivantes. Cet hiver, après 40 ans de modernité renouvelée, Moon Boot révolutionne sa botte : l’après-ski reste mais il est également décliné pour une utilisation urbaine. Désormais, on a un pied droit et un pied gauche, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. Du nylon, on passe à la version vernis, gold, à pois, écossaise, matelassée ou à pompons. « Elle peut même être recouverte de peau » nous montrent Faeza et Nathalie, les vendeuses de Twinner. On l’aura compris, après avoir marché sur la lune, la Moon Boot aura conquis la neige et...l’asphalte !

 

 

La doudoune.jpg

Nathalie et Faeza portent à ravir ces deux modèles de doudounes. Les couleurs flashy sont résolument à la mode, tout comme le Moon Boot qui a fêté ses 40 ans. Pour être tendance, n’hésitez pas à porter les deux produits phare de l’année. Le masque rehaussé de brillants Swarowski fera aussi son effet.

Après-ski du mardi 21 décembre 2010

LES ANGLES

Ski de nuit : de 17h à 19h tous les soirs ski de nuit gratuit en bas de la station.

Marché : 8h à 13h avenue de Mont-Louis marché local

Village de noël : de 16h à 19h barbes à papa et flocons de noël offert, vente de santons idées cadeaux à côté de l’office de tourisme

Animation : 18h, salle du Capcir spectacle de noël « casse noisette » marionnettes à fils gratuit

Cinéma le Casteil : à 17h30  « Le monde de Narnia 3 » à 21h « Harry Potter 7 »

Parc animalier : au Pla del Mir de 9h-17h Tél : 04 68 04 17 20

Bowling  à l’Espace Bleu Neige. Ouvert de 14h à minuit, bar restaurant et salle de jeux.

Tél : 04 68 30 98 63

Discothèque : La Tartane à partir de 23h

           

FONT-ROMEU

Patinoire de l’esplanade : de 10h à 19h30 au cœur de la station

Animation : de 18h50 à 19h20 au casino enregistrement d’un direct par France 3 régional, 30 minutes entre sports de glisse découverte et portraits. 

De 17h à 19h devant l’office de tourisme le père noël et ses amies les mères noël vous attendent au cœur de la station.

Four solaire. Héliodyssée à Odeillo : l’aventure de l’énergie solaire : 10h- 12h30 et 14h-18h.

Informations : 04 68 30 77 86

Casino 45 machines à sous de 0,02€ à 2€, Boule 2000 T.04 68 30 01 11

Pub Saint-Paul, à partir de 22h

Discothèque Le Papagayo, à partir de 23h.

 

FORMIGUERES

Exposition : de 9h à 12h et de 15h à 17h30 à l’office de tourisme « 40 crèches du monde »

 

MATEMALE

Exposition vente : de 9h à 13h et de 15h à 18h à l’office de tourisme exposition vente d’artisanat, objets décoratifs d’Isabelle Michaut

Discothèque La Nit

A partir de 23h

 

OSSEJA

Cinéma Le Puigmal: à 15h30 « Potiche» et à 21h « L’homme qui voulait vivre sa vie »

 

PORTE PUYMORENS

Baptême en dameuse : à partir de 17h30 rendez-vous aux caisses de la vignole pour un baptême en dameuse de 25 mins inscription dans la journée aux caisses 5€ /pers

PYRENEES 2000

Animations : de 9h30 à 12h rendez-vous devant l’office de tourisme chasse aux trésors pour toute la famille inscription au 04 68 30 12 42 tarif : 5€

De 17h à 19h au pied des pistes, démonstration de sculpture sur glace gratuit

Bowling L’Elan : 10 pistes et salle de jeux. 15h-2h. A 21h: Karaoké. Renseignements : 04 68 30 04 05

THERMOLUDISME

Llo. Eaux chaudes sulfureuses

De 10h à 20h.

Tél : 04 68 04 74 55

Dorres. Eaux chaudes sulfureuses

8h45 à 19h40

tél : 04 68 04 66 87

20/12/2010

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent - Neige et Soleil : les infos du 20 décembre

Neige et Soleil, les infos du 20 décembre 2010

Inédit

grenier damage à Porté.jpgLa station de Porté-Puymorens a décidé d’innover et ça se voit ! Désormais, tous les jours, vous aurez la possibilité de faire un baptême en dameuse. Deux machines, lors de leur tournée de travail quotidien sur le domaine, pourront prendre un passager chacune le temps de monter à la Mine et redescendre soit 25 mn de trajet. Vous pourrez apprécier le savoir-faire des dameurs et parfois leurs prouesses tout en apprenant les dessous de ce métier très technique Le départ se fait à partir de 17h30 puis toutes les ½ heure jusqu’à 21h. Les plus courageux pourront monter dans la dameuse à 4h30 et voir le soleil se lever sur la Cerdagne. Inscription aux caisses obligatoire, 5€ le baptême.

Bonhomme de neige

col de droite bonhomme de neige aux Angles.jpgQui, petit, n’a jamais fait son bonhomme de neige, dans le champ voisin ou dans son jardin ? Coiffé d’un bonnet, une carotte pour le nez, deux cailloux pour les yeux et le bonhomme de neige prend presque vie. Aujourd’hui, à la station des Angles, un concours de bonhommes de neige attend petits et grands. 17h à 18h30.

col de droite bracelet magique.jpgL’indispensable bracelet

Comment ? Vous ne portez pas le bracelet magnétique ? Celui qu’on appelle l’EFX en France est décrit comme le must have. Disposant d’un ou de deux disques holographiques chargés en ions positifs, il améliorerait l’équilibre, la force, la récupération, la concentration et la souplesse. Pour les snowboarders, ces vertus sont reconnues et dans bien des disciplines sportives, son port est devenu monnaie courante. Effets prouvés pour certains, effet placébo pour d’autres, le bracelet magique fait un véritable carton dans le monde entier, même chez les vedettes du show bizz. Unique point de vente en Cerdagne Capcir : Station Chaussures à Font-Romeu. (30 à 39 €)

 

Métier d'hiver

Marie-France, éleveuse et fromagère, Fontrabiouse

Depuis quand travaillez-vous à la ferme ?

Nous avons ouvert, mon mari René et moi-même, la fromagerie Flor de Neu en 2005 et cette spécialisation a donné une autre orientation à l’exploitation.

A qui vendez-vous votre production ?

Nous travaillons avec quelques revendeurs à Formiguères, Matemale mais également avecqui êtes vous marie france à Fontrabiouse.jpg les chefs cuisiniers des Toques Blanches du Roussillon. Le plus gros de la vente se fait directement à la ferme.

Quelles sont vos spécialités ?

Le fromage est fabriqué à base de lait de vache. Nous vendons du fromage frais, du Saint-Sébastien, de la tomme et de la tommette, des faisselles et du mato décliné aux saveurs de Noël et…

Le « Fleur des Neiges » ?

Bien sûr, c’est la recette originale de la maison, un fromage à pâte molle style reblochon. Un délice ! Vous en reprendrez bien un petit morceau ?

Contact : 06 26 31 61 97/ 04 68 30 90 26

 

Les rifles, un moment convivial durant les fêtes

marquage sur le carton.jpgDepuis combien de temps les rifles existent-elles ? Bien malin celui qui pourrait, de but en blanc, en donner l’origine. Pour les rifleurs, la réponse est simple : « chez-nous, on joue à la rifle depuis toujours ! ».

Comme l’automne est le temps des champignons, décembre est le temps des rifles. Mais dès le mois d’octobre, toutes les associations ou écoles qui désirent organiser un tel événement se réunissent afin d’établir le calendrier des rifles de Cerdagne et Capcir. Comme elles vont permettre de financer des activités sportives, voyages scolaires ou actes de bienfaisance, ce calendrier évite d’avoir deux ou trois rifles le même jour.

Version ancienne ou automatique

La rifle ou loto dans d’autres régions de France, se joue avec des cartons à cases numérotées. En début de la table de marquage.jpgpartie, tous les jetons de 1 à 90 sont mis sur un plateau pour contrôler qu’aucun numéro ne manque. Le meneur du jeu, ici appelé nommeur, annonce les règles du jeu …que plus personne n’écoute car connues depuis des générations ! Mais bon, comme il y a toujours de nouveaux joueurs, autant en connaître les bases. Le tirage au sort des numéros se fait de deux façons. Il y a les partisans du tirage à l’ancienne avec les numéros dans un sac ou un seau à champagne et ceux qui préfèrent la version automatique avec une soufflerie intégrée au système de tirage. Que ce soit l’un ou l’autre, la chance est l’ingrédient principal du jeu.

Quine, double quine et carton plein

le public concentré.jpgLe principe du jeu est simple. Les lots se remportent à la quine, autrement dit une ligne horizontale complète, la double quine ou le carton plein sans démarquer. La partie commence, « le premier sorti » annonce le nommeur, toujours expérimenté. Alors que les numéros s’égrainent, l’atmosphère chauffe dans la salle, avec des cris en direction du nommeur « amène-le » ou « touche-le » quand on est à un numéro de gagner ou boulègue (remue les numéros) quand ces derniers ont tendance à sortir trop souvent au fil des parties. Et soudain la délivrance pour des rifleurs sous tension Haaaalte ! La partie est remportée ou non car parfois, le joueur s’est trompé de case et il se fait copieusement huer lors de la vérification du carton. Cela fait partie du jeu et de la convivialité du moment. D’où l’intérêt de ne pas démarquer son carton car la partie continue. A chaque partie gagnée, un enfant les lots et en retour obtient le camionnage (quelques pièces).

 Des numéros, des expressions

Bien sûr ce qui fait le charme des rifles, ce sont les expressions qui accompagnent le tirage des numéros. Plus ou moins fins, chambreurs ou coquins, les commentaires sont connus de tous : les jambes de Monique (11), le facteur part en tournée (6), le facteur revient de tournée (9), les gens du nord (59), boum-boum (75), le papé (90), ils sont là ! (22), c’est un roi raccourci (16) ou l’incontournable boussi boula, à l’envers comme à l’endroit (69).  On l’aura compris, la rifle c’est de la bonne humeur à tous les tirages.

Les lots

Certaines rifles sont très prisées. Celle de l’USE d’Estavar, toujours organisée le 25 décembre, est sans conteste la plus courue car la plus achalandée. Les lots sont importants, scooter, télé, lecteur DVD, appareil photo… mais à toute rifle, ses défilés de jambons et de produits divers. Elles peuvent avoir lieu chaque année grâce aux commerçants et artisans, extrêmement sollicités mais qui jouent le jeu. Cette distraction est très appréciée dans le département et anime de la plus conviviale des façons, les soirées froides de la fin d’année.

 

le nommeur.jpg

 

19/12/2010

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent - Neige et Soleil : les infos du 19 décembre

grenier marché de noël Pyrénées 2000.jpgLe village de Noël

Place à la joie et aux préparatifs de Noël, au cœur de petits chalets en bois. Les enfants sont invités à participer à la féérie de ce moment si particulier : création de décorations, guirlandes, boules. Pour les petits gourmands, un chalet chocolat les attend et pour les plus curieux, un chalet surprise. Pied des pistes de Pyrénées 2000 tous les jours (sauf 21, 22 et 25) 11h-12h30 et 16h-19h. Gratuit.

3e Kilomètre Verticalgrenier kilomètre vertical.jpg

Le club Sport Montagne Cerdagne Capcir (SMCC) organise  pour la troisième année, le Kilomètre Vertical Camaz course inscrite au calendrier national. Environ 80 skieurs de randonnée, sont d’ores et déjà inscrits à cette course très physique. Les participants devront parcourir 1000 mètres de dénivelé positif en réalisant le meilleur temps bien sûr. Le grand champion catalan Kilian Jornet fera record une tentative de record du monde de la spécialité. La course se fait sur 3568 mètres de distance et 29% de pente en présence de chronométreurs et arbitres officiels. Si les conditions d’enneigement sont satisfaisantes, le 3e kilomètre vertical, portant le nom Trophée Sylvain Bernole en mémoire du jeune cerdan décédé à cet endroit il y a deux ans presque jour pour jour, pourrait bien être le théâtre d’un record du monde. Départ : 9h à l’Espace débutant de Saint-Pierre-dels-Forcats

col de droite distributeur de forfaits.jpgBon plan

Multipliant ses solutions d’accueil et de vente de forfaits de ski, la société Altiservice propose des bornes automatiques Ski badge. Vous pourrez acheter vos forfaits au distributeur ou effectuer des retraits de commandes de forfaits par internet. Très pratiques, ces bornes évitent les files d’attente aux caisses des stations, ce qui n’est pas négligeable le premier jour des vacances ! Borne automatique : devant l’office de tourisme de Font-Romeu.

 Avec le Train jaune

col de droite train jaune en hiver.jpgJusqu’au 31 mars 2011, quelle que soit l’origine et la destination entre Perpignan et Latour de Carol, le billet de train vous coûtera 10€ d’aller-retour. De plus, en achetant votre billet « le Train jaune en hiver » vous bénéficiez de nombreux avantages : forfaits de ski à prix réduits à l’Espace Cambre d’Aze, desserte départementale du CG66 à 1€ vers l’espace Cambre d’Aze et Pyrénées 2000 ou encore les Bains chauds de Saint-Thomas à prix réduits et la navette gratuite au départ de la gare de Fontpédrouse.

 qui êtes vous Kevin du Mixx.jpgQui êtes-vous ?

Kevin, des Angles : responsable et barman au Mixx.

Quoi de neuf au Mixx ?

C’est toujours une ambiance de dingue. Notre Djette Léa est toujours aux platines et c’est vraiment top !

Vous la jouez déguisé aujourd’hui ?

Oui, on s’est donné rendez-vous dans la station et c’est à celui qui a le costume le plus fun. C’est réussi non ?

Vous êtes prêt à attaquer la saison ?

Bien sûr. Au Mixx, on est prêt toute l’année ! On va organiser des soirées à thème et pour connaître notre programme, il n’y a rien de tel que de nous rendre visite !

Après-ski du dimanche 19 décembre 2010

LES ANGLES

Ski de nuit : de 17h à 19h tous les soirs ski de nuit gratuit en bas de la station.

Cinéma le Casteil : à 17h30  « Harry Potter 7 »

Parc animalier : au Pla del Mir de 9h-17h Tél : 04 68 04 17 20

Bowling  à l’Espace Bleu Neige. Ouvert de 14h à minuit, bar restaurant et salle de jeux.

Tél : 04 68 30 98 63

Discothèque : La Tartane à partir de 23h

FONT-ROMEU

Four solaire. Héliodyssée à Odeillo : l’aventure de l’énergie solaire : 10h- 12h30 et 14h-18h.

Informations : 04 68 30 77 86

Cinéma du Casino à 17h « l’apprenti sorcier » et 20h45 « Potiche »

Présentation des activités

De 17h à 19h Présentation des activités de montagne à l’office de tourisme

Casino 

45 machines à sous de 0,02€ à 2€, Boule 2000 T.04 68 30 01 11

Pub Saint-Paul, à partir de 22h : soirée Carambar

Discothèque Le Papagayo, à partir de 23h.

MATEMALE

Discothèque La Nit

A partir de 23h

PYRENEES 2000

Balade en calèche

De 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h au pied des pistes balade en calèche proposées par les Fjords du cambre d’aze adultes 5€ enfant (-de 3 ans) 3€

Village de noël

De 11h à 12h30 et de 16h à 19h au pied des pistes préparatifs de noël pour les enfants créations de décorations… ateliers gratuits

Bowling L’Elan : 10 pistes et salle de jeux. 15h-2h. A 21h : Karaoké. Renseignements :  04 68 30 04 05

 

PUYVALADOR

Accueil

17h Pot de bienvenue au restaurant les Lys, pied des pistes

 

SAILLAGOUSE

Rifle à 16h salle polyvalente organisée par le football club Cerdagne-Capcir

 

THERMOLUDISME

Llo. Eaux chaudes sulfureuses

De 10h à 20h.

Tél : 04 68 04 74 55

Saint-Thomas-les-Bains

Sources d’eaux chaudes naturelles.

Bains, jacuzzi, soins, massages.

De 10h à 20h40.

Tél : 04 68 97 03 13

Dorres. Eaux chaudes sulfureuses

8h45 à 19h40

tél : 04 68 04 66 87

17/12/2010

Cerdagne - Capcir - Parc d’appareils des stations de ski : une maintenance et des contrôles nécessaires mais prohibitifs

Alors que démarre la saison de ski, les habitués des pistes ne manqueront pas de s’arrêter sur le prix, élevé pour certains, du forfait. Quand on connaît les prix exorbitants de la maintenance, visites obligatoires et investissements divers, on comprend que le forfait soit calculé au plus juste pour faire face à ces dépenses.

les télésièges sont démontés.jpgChaque station possède un nombre plus ou moins grand de téléportés (télécabine et télésiège) et de téléskis. Dès lors qu’elle en fait l’acquisition à l’état neuf, la station devra faire de grandes inspections sur téléportés et inspection à 30 ans sur téléskis. Elles sont soumises à une législation très précise voire contraignante émanant du Ministère de l’Equipement. Sur le terrain, c’est le Bureau Interdépartemental des Remontées Mécaniques (BIRM) qui représente l’organe national le STRMTG (Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés).  Ce dernier établit tout ce qui est légalité en matière de disposition constructive et d’exploitation des remontées mécaniques. Mais on ne joue pas avec la sécurité des personnes et la réglementation française fait même autorité en la matière au niveau européen. Seul hic, les sommes astronomiques que les stations sont dans l’obligation de débourser, sachant que certaines sont déjà lourdement endettées. Comment font-elles face à ces dépenses qui atteignent plusieurs centaines de milliers d’euros ? Selon le type d’exploitation, les grandes inspections et inspection à 30 ans sont prises en charge partiellement par l’argent public et pour des sites privés comme à Font-Romeu-Pyrénées 2000 appartenant à la société Altiservice, elles sont financées par l’argent de fonctionnement. Tout ceci est provisionné bien en amont des dates de manière à être sûr de payer les travaux très coûteux. « Quand on rénove un parc d’appareils, on change plusieurs remontées mécaniques à la fois. Au début tout est beau. Mais ensuite, les grandes inspections tombent toutes en même temps et là, c’est énorme » nous dit Alain Luneau, le directeur du site de Font-Romeu Pyrénées 2000 et président de la section Pyrénées du Domaine Skiable de France.

Quelle est la périodicité des grandes inspections et des grandes visites ?

La 1ere grande inspection intervient au plus tard à 22 500 heures de fonctionnement sans excéder 15 ans. teleski.JPGLa 2e grande inspection a lieu à 15000 heures sans excéder 10 ans, après la première grande inspection. Enfin la 3e grande inspection et les suivantes sont programmées à 7500 heures de fonctionnement sans excéder 5 ans après la précédente. Dans le cas des téléskis, ils sont soumis depuis peu à une visite à 30 ans. Toutefois, la réalisation d’une grande inspection peut être étalée sur trois ans à condition de la débuter un an avant son échéance théorique. Se rajoute aux grandes inspections, des visites annuelles impératives, des visites quinquennales pour certaines et tout cela coûte très cher.

Le modus operandi d’une grande inspection. L’exploitant de la station désigne un responsable de Grande Inspection (RGI) qui sera l’interlocuteur unique avec le BIRM. Il lui soumet un programme de GI en se référant notamment aux inspections précédentes, à l’historique de l’appareil, aux pathologies connues… Il lui précisera l’intervenant sur les opérations qui seront décidées lors de la GI., une entreprise spécialisée agréée ou l’exploitant lui-même pour certaines manipulations à la condition d’être certifié qualité ISO 9001. Des mécaniciens formés au contrôle visuel ou des contrôleurs COFREND II sont habilités à intervenir. Si les intervenants ne sont pas extérieurs à l’entreprise, on se doute que le coût est moindre pour celle-ci. Seules les stations de Font-Romeu Pyrénées 2000 et Les Angles ont la certification ISO 9001 pour l’ensemble de leur métier, les autres stations doivent faire du « clé en main » sur certaines interventions. Le programme est validé par le BIRM qui s’assurera à l’issue de la grande inspection que le cahier des charges a été respecté.

hélico et télésiège.jpgPourquoi des grandes inspections ?

L’objectif de la grande inspection des téléportés est de soumettre ses principaux composants à un examen approfondi et complet. Cet examen consiste en un contrôle non destructif à l’issue d’un démontage.  Et ce démontage est complet et surtout très cher. Tout est désossé, déposé, les balanciers des télésièges sont enlevés à l’hélicoptère suivant l’accessibilité, les galets démontés…. C’est un Service de contrôle qui vient faire le contrôle Non destructif (CND), magnétographique ou magnétoscopique suivant qu’il soit visuel ou enregistré. Partout où il y a des contraintes, on démonte pour voir s’il n’y a pas de fissure notamment au niveau des suspentes de cabine, les têtes de pylône… quoiqu’il en soit, il y aura toujours des pièces de haute sécurité à changer.

La durée de vie des télésièges est calculée à 35/40 ans. Mais au-delà, que fait-on du parc de matériel ? En matière technique, si au terme de cette durée de vie, les contrôles montrent que l’appareil est viable, il n’y aucune raison qu’il aille au rebut. C’est l’obsolence technologique qui apparaît notamment au niveau du débit. Sur les stations des Pyrénées Catalanes, nombre de télésièges arrivent à cette échéance sans avoir espoir, pour certaines de remplacer le matériel.

Le grand défi des stations catalanes est que les domaines demeurent ouverts et de proposer un esprit de territoire. « Si une station ferme, la diversité du produit neige se réduit et ce n’est bon pour personne ». Face aux difficultés et comme elles ne peuvent plus investir, 4 stations (Espace Cambre d’Aze, Porté-Puymorens, Formiguères et Cerdagne Puigmal 2900) ont monté un syndicat mixte de préfiguration. La solution majeure est de partir ensemble pour trouver des partenaires financiers.  La mutualisation des moyens techniques va également aller de pair avec cet esprit de territoire qui fait son chemin.

Les Angles

Télécabine : grande inspection sur trois ans, 2010-2011-2012 : 500 000 €. Télésièges : grande inspection en 2015, 2016 et 2018 : entre 150 000 et 200 000 € chacune. Téléskis : inspection à 30 ans, 3 en 2011, 2 en 2012 et 1 en 2014 : de 25 à 30 000 € la visite.

Espace Cambre d’Aze (Eyne-Saint-Pierre del Forcats)

Télésièges : grande inspection en 2012 : entre 250 et 300 000 €. Téléskis : 1 inspection à 30 ans en 2010 : 17 000 €. 7 inspections à 30 ans d’ici 2012.

Formiguères

Télésièges : grande inspection de 2 télésièges en 2003 : 450 000€. Grande inspection en 2013 : 50 000€ par appareil échelonné sur 3 ans. Téleski :  inspection à 30 ans 2010 : 20 000€. Une inspection à 30 ans en 2011 : 7 000€. Investissement 2010/2011 : une dameuse à 250 000€

Puyvalador

Télésièges : grande inspection en 2007 : 150 000 € (prochaine en 2017). Téléskis : inspection à 30 ans de 2 appareils en 2010 : 10 000€

Cerdagne Puigmal 2900

Télésièges : 1grande inspection en 2011 : 120 000€. Téléskis : 1 inspection à 30 ans en 2011 : 10 000€. 1 inspection à 30 ans en 2012 : 15 000€

Font-Romeu Pyrénées 2000

Télécabine : grande inspection en 2006 : 400 00€. Télésièges : 8 grandes inspections d’ici 2012 : de 150 à 300 000€ (suivant fixes ou débrayables). Téléskis : 1 inspection à 30 ans tous les ans pour 13 téléskis. Investissement 2010/2011 : 2 dameuses : 580 000€

Porté-Puymorens

Télésièges : 2 grandes inspections en 2010 : 140 000€. Téléskis : 2 inspections à 30 ans : 20 000€

La Quillane : non communiqué

 

Exemple de prix des pièces détachées

Câble télécabine : 100 000 € ( + pose : 35 000€). Pince de télésiège : 10 000€. Siège de télésiège : 10 000€. Banquette de télésiège : 2500€. Perche téléski : 700€

 

télésiège.jpg

 

02/12/2010

Cerdagne - Capcir - Chutes de neiges en montagne : les stations se frottent les mains, pas les garagistes !

ce matin, équipements obligatoires.jpgAprès des températures sibériennes qui se sont abattues sur le secteur montagne, la réflexion commune était que l'on traversait un épisode hivernal précoce. C'est vrai que les températures négatives à deux décimales étaient devenues courantes ces derniers jours. Porté-Puymorens enregistrait - 15° avant-hier et Font-Romeu - 14° La Basse Cerdagne n'était pas épargnée avec -12° à Osséja. Si la neige n'était pas de la partie, le froid aura permis l'excellente fabrication, tant quantitative que qualitative de neige de culture dans l'ensemble des stations des Neiges Catalanes. La perturbation arrivant d'Espagne hier a amené un radoucissement important et par la même des précipitations neigeuses qui ont commencé à « accrocher » dès 2h du matin, dans la nuit de lundi à mardi. Tous les engins de déneigement de la DIRSO de Latour de Carol et DIRSO Mont-Louis étaient à pied d'œuvre dès 4h30 pour dégager et saler les routes nationales RN20 et RN116. Les poids lourds étaient arrêtés un petit ¼ d'heure à Latour de Carol afin de faciliter l'amélioration de la situation côté ariègeois. Même si les équipements spéciaux étaient obligatoires, aucun axe n'a été fermé et le Col du Puymorens est resté accessible toutes la journée d'hier. Dans le secteur de Mont-Louis, la neige a marqué le sol un peu en dessous de Fontpédrouse mais la situation est rentrée dans l'ordre à la mi-journée. Le Capcir peut compter sur une vingtaine de centimètres de poudreuse sur ses stations et devrait connaître quelques chutes de neige supplémentaires d'ici ce week-end.

Les 272 kms de voirie départementale pris en charge par le Service Routier Départementale basé à Saillagouse ont été raclés et salés par les 21 engins (chasse-neiges et saleuses) dès 4h50 mais là encore, la situation de circulation est devenue raisonnable à partir de 10h30/11h.

Cette neige d'une excellente qualité arrive à point nommé pour les stations de ski du département qui se préparent au grand rush de la Purissima à partir du 4 décembre. Les Catalans du sud qui arrivent en masse sur la Cerdagne et le Capcir lors des Fêtes de l'Immaculée Conception auront tout le loisir de s'exprimer sur les pentes préparées aux petits oignons car toutes les stations des Neiges Catalanes seront ouvertes ce week-end.

intempéries 1 Rond point Emmanuel Brousse Mont-Louis.jpg

Les pneus neige se font rares

Dans les garages, c'est du jamais vu. « On est fin novembre, et on est déjà en rupture de stock de pneus neige !  ». Le constat est général chez les revendeurs. Les tailles courantes de pneus neige sont tout simplement introuvables, que le fournisseur soit à Toulouse ou ailleurs en France. A cela, plusieurs causes. Tout d'abord, les manufacturiers fabriquent un certain quota de pneus en se fiant aux ventes des années précédentes. En 2009, la saison a été exceptionnelle, 2,5 millions de pneus ont été vendus, mais les fabricants étaient persuadés que l'exception ne fait pas la règle. Ils ont préféré jouer la carte de la prudence et la situation de pénurie s'est très rapidement installée. « De plus, nous rappelle le patron du garage Marti à Bourg-Madame, le comportement des automobilistes a changé. Avant, pas forcément en zone montagne, on préférait garder des pneus route et acheter des chaînes. Maintenant et quasiment pour le même prix, on s'équipe en pneus neige qui offrent de bien meilleures performances sur routes gelées ». Autre facteur aggravant, l'Allemagne exige que tout véhicule soit équipé de 4 pneus neige sous peine de verbalisation et l'Autriche appliquant la rupture stock pneus.jpgmême législation. Conséquences : des grandes marques comme Michelin ont augmenté l'exportation vers ces pays au détriment du marché français.

« Le problème majeur est que nous n'avons pas affaire à des retards de délai dans la fabrication puisqu'elle se fait en été et donc terminée, mais tout simplement que l'on n'aura plus de réapprovisionnement » nous disent les garagistes dépités. De l'énervement chez les automobiliste et un gros manque à gagner en perspective chez les revendeurs alors que l'hiver commence....dans trois semaines !