16/07/2012

Cerdagne - Llivia - La Lybica, bière artisanale de Cerdagne

1 Josep Pous au-dessus du réservoir.jpgEn ces temps de grosse chaleur, on se désaltèrerait bien avec une petite « mousse ». Mais pas n’importe laquelle : la Lybica, bière made in Cerdagne est toute recommandée !

L’ancien maire de Llivia, Josep Pous, a mené les affaires de l’Enclave espagnole pendant près de 10 ans. Depuis qu’il a quitté la municipalité, il s’adonne à une activité artisanale, que lui considère comme un passe-temps : la fabrication de la bière.

Apprentissage en Autriche

Depuis maintenant deux ans, Josep Pous passe son temps à la zone artisanale de Llivia. Là, dans sa brasserie, il fabrique la Bière de Cerdagne, la Lybica, ancien nom romain de Llivia. Cela fait toutefois presque 10 ans qu’il en fabrique, au tout début de l’expérience à Puigcerda. Mais il n’a pas appris sur le tas, car une telle fabrication demande un certain apprentissage. « Je suis parti en Autriche et là-bas, j’ai appris véritablement à faire de la bière avec un Maître brasseur » nous dit Josep Pous. Si l’année dernière, il ne faisait de la bière qu’en fûts, au vu de la renommée prise par la bière cerdane, depuis quelques mois Josep fait de la mise en bouteille, de 33cl.

D’une belle couleur dorée

2 Josep Pous devant sa brasserie.jpg

Josep Pous, inventeur de la Bière de Cerdagne, La Lybica. © F. Berlic

Josep, juché au-dessus de ces grands réservoirs nous explique la fabrication de la Lybica, bière blonde à la belle couleur dorée. « A chaque fois que je fabrique de la bière, je fais 150 litres dans une machine qui est un accumulateur de chaleur. On y met de l’eau avec du malt. Il y a tout un procédé de mise à température alterné de repos. On filtre pour enlever le malt, puis on met à ébullition à 95°, on y ajoute le houblon puis tout est stocké dans un réservoir de fermentation avec de la levure pendant 24h pour passer de la température de 95 à 24°. Puis on change de réservoir pour abaisser encore la température jusqu’à 4° ». Et là, on peut la mettre en bouteilles… manuellement ! Car ici, Josep maîtrise toute la chaîne de fabrication.

Un goût à part

 « Je faisais cette même bière à Puigcerda et le goût est complètement différent. L’eau consommée à3 La Lybica.jpg Llivia vient du Puigmal. La bière est très bonne, avec une saveur entre fruitée et amère. Bien sûr le goût est très différent par rapport à une bière traditionnelle. C’est de la bière blonde à haute fermentation » explique encore Josep. En tout cas, notre catalan a réussi son coup puisque la Lybica a déjà sa petite renommée. Elle est sur les cartes des bars, restaurant et commence à être vendue à Carrefour Market de Bourg-Madame. On peut même l’acheter sur place. Julia Lybica était connue à l’époque romaine pour ses jambons de grande renommée, elle le sera dorénavant pour sa bière !

Contact : lybica@lybica.info. Adresse : Llivia, zone artisanale, 28 avingut de països catalans (face à la jardinerie).

24/02/2012

Cerdagne-Capcir - La marque Hi-Himal débarque en montagne

Deux Cerdans ont récemment monté une société, Hi-Himal. C’est du domicile de l’un deux qu’ils importent des vêtements de montagne du Népal, élaborés par eux avec le fabricant.

1 la gamme s'est complétée.jpg

La gamme s'est complétée de plusieurs produits : sacs de couchages, doudounes, moufles, et les doudounes sont désormais de plusieurs couleurs.

Depuis quelque temps, les doudounes de la marque Hi-Himal fleurissent en Cerdagne et Capcir. Le nouveau vêtement à la mode vient du Népal par le biais d’Etienne Marvejouls et Florian Chausson. Ces deux jeunes Cerdans ont créé la société du même nom, suite à plusieurs voyages népalais. Histoire peu ordinaire de la création d’une marque.

Un projet remontant à trois ans

4 Etienne et Florian dans l'atelier népalais.jpg

L’atelier de fabrication au Népal, Etienne, Florian et Bam

A l’automne 2008, Etienne et Florian partent au Népal pour deux mois d’ascension, de treck et deP1010634.JPG découvertes. Au hasard d’un magasin de vêtements techniques comme il y en a tant, ils rencontrent un fabricant, Bam Bahadur-Rai. Après lui avoir acheté du matériel, ils sympathisent, et nos deux montagnards sont rapidement invités chez lui. Bam leur propose alors de vendre des doudounes en France. « Au Népal, il y a énormément de contre-façons. Nous avons expliqué à Bam que la France était très à cheval et qu’il fallait créer notre propre marque. Suite à ça, nous sommes partis 15 jours en treck et à notre retour, Bam nous proposait le nom de Hi-Himal que nous avons approuvé. Nous avons de notre côté, créé le logo » explique Florian. La marque Hi-Himal (hi, que l’on prononce high, haut en anglais et himal, montagne en népalais) était née et déposée en France par Etienne et Florian.

Collaboration et élaboration

En fins connaisseurs du milieu montagnard et des conditions extrêmes, Etienne, accompagnateur à Ozone 3 à Font-Romeu et Florian, accompagnateur et pisteur à Formiguères ont élaboré, sur place, dans l’atelier de Bam, les doudounes et autres produits à commercialiser en  France. Bam qui emploie une dizaine de personnes a fait évoluer les produits au gré des demandes des deux Cerdans. « Au début, il y a un an, nous avons fait venir une cinquantaine de doudounes pour voir l’impact et ne pas se tromper. Devant l’engouement, nous avons étoffé la gamme avec des doudounes fines, épaisses, sans manches, des moufles et des chaussons et trois styles de sacs de couchage. C’est garni avec 100% duvet de canard, on l’a vu faire, pour chaque bande de doudoune, le duvet est pesé par les ouvriers ». Et au niveau chaleur, tous ceux qui ont acheté le produit étaient conquis.

Un prix très attractif

Non seulement la qualité est excellente, mais le rapport qualité prix est exceptionnel, trois, voire quatre fois moins cher que les grandes marques. Les doudounes sont entièrement faites à la main, deux par jour et par ouvrier. Les premiers acheteurs ont demandé des produits en couleur, c’est chose faite avec 4 couleurs au choix : orange, bleu, jaune et noir. « Pour l’instant, les petites marges dégagées servent au fonctionnement de la société, tout le reste repart au Népal et contribue à faire vivre plus de 10 familles, c’est le plus important. Nous avons grandement été aidés pour l’importation par Ysal, agence en douane à Toulouse, l’Hospitalet et Bourg-Madame » explique Etienne. Par le bouche à oreille, environ 300 doudounes ont été vendues. Gageons que la petite société Hi-Himal gravira des sommets de notoriété.

2 Etienne et Florian à Err.jpgLes produits

Gamme doudounes : 65 à 85€. Sacs de couchage : 85 à 115 €. Tee-shirt : 15€. H,F et enfants.

Contacts : Hi-Himal : 06 80 60 41 23 mail infos@hi-himal.fr internet : www.hi-himal.fr

C’est à Err, au domicile de l’un d’eux que les produits sont stockés. Etienne et Florian portent une doudoune élaborée par eux et fabriquée par leur ami Bam.  

 

18/08/2011

Cerdagne - Osséja - Osséja – Les Chevaliers de l’Ordre des quatre vents déboulent aux Médiévales

médiévales 1.jpgC’est déjà la 3e édition des Médiévales et en peu de temps cette manifestation est devenue un incontournable de l’été. Braves gens, bienvenue au pays de l’archerie et de l’héraldique.

Dès jeudi et pour deux jours, Osséja va vivre au rythme d’un camp médiéval où archers, épéistes, cracheurs de feu, conteurs et autres fauconniers vont se côtoyer pour le grand plaisir d’un public toujours plus nombreux.

C’était comment au 13e s. ?

Cette année, les Chevaliers de l’Ordre des quatre vents et sa trentaine de preux figurants, vont planter tentes et décors pour montrer ce qu’était la vie quotidienne au 13e s. en Languedoc. Leur point fort : la présentation de batailles avec les diverses armes du Moyen-Age. Leurs combats chorégraphiés ne sont à rater sous aucun prétexte tout comme les défilés du seigneur et de ses hommes, accompagnés par leurs dames et toute la mesnie.

Vol au dessus de la Vanéra

Les Médiévales s’enrichissent de nouveautés fort attrayantes. Cette année, Les Ailes du Roussillon fauconnerie.jpgproposent un spectacle de fauconnerie. Les buses de Harris et les hiboux grand-duc vont investir la place mais il sera possible de voir de près ces magnifiques rapaces. Les enfants pourront travailler avec le fauconnier et recevoir les explications de cet art ancestral.

 

Artisanat et bouffonerie

Pas de fête médiévale sans présentation de l’artisanat médiéval. L’Atelier Esquielle ouvre un véritable village d’artisans : un fondeur, un forgeron et un sculpteur-tourneur sur bois. La Forge de L'ours montrera son savoir-faire avec des travaux de Forge, création d’enseignes figuratives forgées, grilles de défense et autre garde-corps. Mais qui dit Moyen-Age dit farce et fantaisie. Moretum, un duo endiablé et fantasque va, du haut de sa charrette, pratiquer des expériences alchimiques dans son laboratoire osséjanais.médiévales 9.jpg

Un final pyrotechnique

L’ambiance médiévale, c’est aussi la musique qui la crée. Cette année, c’est Cauca Viehla qui

va égrener ses notes tout au long de ces deux journées. Mais c’est une autre musique qui va clôturer les Médiévales : les sifflements du spectacle pyrotechnique proposé par Moretum et des Chevaliers de l’Ordre des quatre vents suivis par l’explosion du feu d’artifice qui achèvera en beauté deux jours d’exception.

 

Beaucoup d’animations sont prévues pour ces Médiévales organisées par L'Envol d'Osséja. Cette édition s'est largement étoffée en terme d’ateliers. Les enfants seront gâtés avec une archerie spécialement prévue pour eux et les spectacles pyrotechniques seront particulièrement impressionnants.

médiévales 6.jpg

programme :

jeudi 18 août. 14h: ouverture des ateliers (râtelier d'armes, épées mousses, calligraphie, herboristerie...). de 14h à 18h: ouverture de l'archerie. 16h à 16h30: saynètes et combats. 16h30 à 18h: ateliers intéractifs. 18h15: vols de rapaces.  21h15: spectacle médiéval. 22h: spectacle de pyrotechnie. 22h30: bal avec Diabolin DJ.

Vendredi 19 août:  10h: ouverture des ateliers. 10h45: défilé médiéval en musique. 11h à 11h30: saynètes et combats.11h45: vols de rapaces. 13h à 16h: ateliers interactifs. 14h à 18h : ouverture de l'archerie. 14h : Spectacle médiéval. 16h à 16h30: Combats de chevaliers.  16h30 à 18h: ateliers interactifs.18h15: vol de rapaces. 21h30: spectacle de pyrotechnie.22h : feux d'artifices (cour de l’école). 22h15 : spectacle de pyrotechnie. 23h : Grand bal.

Grand marché médiéval du terroir. Possibilité de se restaurer à la taverne les deux jours avec menus à thème...

médiévales 7.jpg

Bolquère - Une Foire Bio par comme les autres

La commune de Bolquère fait dans la qualité, certes mais mâtinée de poésie et d’originalité. Bienvenue à la 3e édition de la Foire bio et ses manèges qui vont vous faire fondre !

Les courses au marché

Foire bio bolquère.jpgComme l’année dernière, pas moins de soixante exposants seront sur site. On annonce même quelques exposants supplémentaires, succès de l’édition 2010 oblige. Le village accueillera un grand marché entièrement consacré aux produits bio où les consommateurs pourront retrouver le goût des produits du terroir. On pourra sentir mais aussi déguster avant bien sûr, d’acheter ! Il y aura foule pour ce marché devenu une référence du bon goût. Mais l’ambiance musicale sera également de mise : l’animation nous est proposée par Bruno et son orgue de barbarie mobile.

Un manège carré qui tourne rond

Lors de la 2e édition, Vache Manège et l’Orgameuh avait bluffé son monde par son originalité. Pas de panique, cette année, on prend presque les mêmes et on recommence ! La cabane de jardin et sa brouette à sons débarque à Bolquère. Mais pas question de rester les bras croisés à faire risette à vos petiots qui tournent sur le manège. Cette nouvelle attraction est une propulsion parentale renversante. Et comment ça marche ? Le manège carré tourne rond grâce à l'énergie "écolo" issue du mouvement de deux rocking-chairs dans lesquels les parents se balancent, lisent ou tricotent ! On y trouve la citrouille, le nénuphar, le tournesol, la gerbille, la coccinelle, le sac à patates, la salopette, le pot de fleurs et attention au schnouffeur-arroseur !

On l’aura compris, cette 3e édition de la Foire bio promet de belles choses et Bolquère continue dans sa ligne de programmation efficace et toujours aussi ludique.

Programme : jeudi 18 août

De 10h à 18h, au village de Bolquère : Marché bio et le nouveau manège « La cabane de jardin et sa brouette à sons ».

Informations complémentaires à l’office de tourisme : 04 68 30 12 42 

manège la cabane de jardin .jpg

Le village sera une fois de plus en ébullition. Environ soixante exposants vendront du « Bio » sur une foire qui prend de l’ampleur chaque année. L’attraction du jour : la cabane de jardin et sa brouette à sons.

 

09/08/2011

Cerdagne -Musées des arts et traditions populaires : les vieux objets plaisent

La Cerdagne est riche de son patrimoine. Encore faut-il le montrer pour ne pas l’oublier. Visite au Musée de Cerdagne à Sainte-Léocadie et au tout nouveau Musée de la Paysannerie à Llivia.

cerdagne,sainte-léocadie,musée de Cerdagne,Llivia,Museu de la pagesia,arts et traditions populairesLe Musée de Cerdagne, dans la ferme Cal Mateu datée du 18e, rassemble tout ce qui a fait notre mémoire, mémoire d’une région, d’une ferme, d’une famille. Les objets présentés, collectés durant des années par l’association Casa de Cerdanya, étaient utilisés il n’y a pas si longtemps. Araire, moissonneuse, charrette, tous ce matériel a été confié au Musée par des Cerdans, tous devenus membres donateurs.

Un musée vivant

Le Musée de Cerdagne reconnu musée de France depuis 1997a évolué au fil des ans. En préfiguration, il présente actuellement des expositions temporaires qui permettent d’évoquer de manière différente, les multiples facettes de la montagne cerdane. Les expositions, renouvelées chaque année, explore l’histoire et l’ethnologie de la Cerdagne. Le plus : son jardin, lieu de vie et de plaisir met à l’honneur les potagers d’autrefois et sa vigne la plus haute d’Europe dont le millésime 2010 sera vendu le vendredi 12 août.

cerdagne,sainte-léocadie,musée de Cerdagne,Llivia,Museu de la pagesia,arts et traditions populaires

Une histoire de famille

Le Musée de la Paysannerie Paysan (Museu de la Pagesia) à Llivia est d’une conception opposée à celle du Musée de Cerdagne. La collection proposée a été constituée par la famille Rufiandis . Plus de 1000 objets anciens s’y trouvent, décapés, restaurés, briqués, lustrés. Si l’environnement n’est spécialement ancien, la qualité de la collection fait la différence. Certaines pièces sont tout simplement exceptionnelles, achetées en Cerdagne française ou espagnole. Une batteuse d’avant 1900, magnifique, trône devant une « tartane », carriole fermée de toute beauté.

cerdagne,sainte-léocadie,musée de Cerdagne,Llivia,Museu de la pagesia,arts et traditions populaires

10 ans de collecte

La fille de la famille, Gemma a commencé à développer une passion pour les objets anciens, les parents s’ycerdagne,sainte-léocadie,musée de Cerdagne,Llivia,Museu de la pagesia,arts et traditions populaires sont mis aussi et a germé l’idée de présenter le tout au public. Certains objets sont rares telle cette crémaillère qui date du 1700 ou un piège à ours, dorénavant introuvable. Le matériel, disposé sur deux niveaux, est impeccable. Aux formes bizarres, leur destination vous sera donnée par Gemma, incollable sur le rôle des rascles, caixa et autres pics. Un travail magnifique de restauration et surtout de conservation de la mémoire, pour éviter que le petit et gros patrimoine tombent dans les oubliettes de la modernisation.

                    

Infos pratiques :

Musée de Cerdagne Sainte-Léocadie : Du 1er au 31 août : 14h-20h30. Tarif : 3,5€ et gratuit pour les – de 10 ans. Tél : 04 68 04 08 05.

Museu de la Pagesia, enclave espagnole de Llivia (route d’Estavar). 10h-13h30 et 16h30-19h30. Tarif : 8€. Tél : 0034 616 982 909.

 

Légende photos : La ferme Cal Mateu à Sainte-Léocadie offre un regard unique sur le territoire cerdan, son histoire et son identité (ici la cour principale et son jardin). Le Musée de la Paysannerie à Llivia propose des pièces magnifiques de transport (Gemma et ses parents sur une tartane) ou d’un quotidien agricole pas si éloigné (une batteuse du 19e s).

 

 

05/08/2011

Cerdagne - Bourg-Madame - 2e Journée commerçante à la Guinguette

foire aux vins(2).jpgSamedi dernier, les commerçants de Bourg-Madame avec la participation de la CCI avaient organisé leur 1ere journée commerçante. Le succès a été au rendez-vous. Entre concentration de motos, quads et démonstration des poms-poms girls de l’USAP, le tout « chauffé » par l’animateur Eric El Catala, ça a bougé à la Guinguette. Et l’animation qui a été particulièrement appréciée a été sans conteste, la démonstration d’aéro-modélisme. Sur le parking des écoles, malgré un fort vent, Yannick Coronil et Patrick Nocaudie ont su guider avec dextérité hélicoptères et avions. Aujourd’hui, la Guinguette est à nouveau en fête avec des animations localisées sur la place de la mairie et dans la rue principale qui sera piétonne vendredi.

Programme :

10h-19h, place de la mairie, Foire aux vins avec les producteurs de la région.

10h-18h30 : rue piétonne avec toboggan gonflable, maquillage pour enfants, magicien. 11h30 et 17h, spectacle de magie et sculptures de ballons. Gratuit

18h, place des Artistes : apéro-jazz avec Les Chansonneurs. Gratuit.

19h, grillade avec viande des éleveurs de Cerdagne. Organisée par l’UCAPL  avec la participation de la CCI.

les chansonneurs.jpg

Après le succès de la semaine dernière, les commerçants de Bourg-Madame organisent une rue piétonne et un marché au vin, le tout arrosé de nombreuses animations tel le concert gratuit des Chansonneurs.

 

24/07/2011

Cerdagne - Osséja - Les chiens de berger se mettent au travail

Aujourd'hui, le programme du concours de chiens de bergers sera aussi chargé que spectaculaire. Labris, beaucerons et autres border-collies écouteront la voix de leur maître pour guider au mieux les moutons dans un parcours comportant plusieurs difficultés.

concours 1.jpg

Le public se délecte et le Concours International de Chiens de Bergers au travail sur mouton n’est pas près de s’éteindre. Pour preuve, nous en sommes à la 27e édition et toujours autant de monde se masse autour des barrières ceinturant un vaste espace. Tout d’abord, les bergers, venus du Pays Basque, du Béarn, de Cerdagne ou de Catalogne du Sud se parent d’habits traditionnels, le folklore fait partie du concours. Mais pour sûr, ce sont les chiens que l’on vient admirer.

Les cracks et les autres

Les cracks, ceux qui ont déjà gagné le concours ou qui sont systématiquement bien placés. Et puis les autres, ceux qui sont intimidés par tant de monde, ceux qui se font charger par les moutons, ceux qui n’écoutent rien, au grand dam de leur maître qui donne force coup de bâton à l’estrade ! Bref, le public s’exprime, parfois trop vite, pensant à tort que le chien a mené à bien son travail.

Voir le chien autrement

concours chien 5.jpgLe but d’une telle journée c’est de travailler sur la perception de l’animal. Paul Libman, organisateur du concours et vétérinaire de son état explique « On essaye surtout de modifier l’approche du chien par le public. Le chien est trop souvent considéré comme un humain, les rapports sont anthropomorphisés et ça rend l’animal impropre à la vie sociale ». Comment modifier cette approche « justement en le montrant au travail, car c’est une thérapie à l’ennui ! On a donc cette année, proposé, en plus du traditionnel concours, qui est quand même le clou de la journée, des activités telles que l’agility et le frisbee ». Ainsi, avec le travail, une relation s’instaure et elle peut devenir performante, le chien est autant comblé que le maître. Ce travail est un moyen de transformer les aptitudes bergères du chien en activités intéressantes qui améliorent donc la relation.

Animation musicale

Une des caractéristiques de la journée sera l’intervention de deux groupes : Ami-6, formation locale au répertoire très varié et Les Mâles au chœur. Ce groupe de 15 chanteurs venus de Toulouse a un répertoire composé essentiellement de chants polyphoniques traditionnels. Ils chantent ainsi en Basque, Béarnais, Italien, Corse, Espagnol, russe et bien sûr… en Occitan ! Un marché de produits régionaux, l’atelier de tissacerdagne,osséja,27e concours de chiens de bergerge «Les Tire-laine » et de nombreux stands complèteront ce 27e concours de chiens de berger.

On attend toujours autant de monde : les chiens font recette car on les aime et ils nous le rendent bien !

Programme :  au lieu-dit Paillès d’Avall

10h- 13h concours. Animation musicale pendant le concours et jusqu’à 17h avec les  Mâles au chœur  et  Ami-6.  Animations en continue le matin et après-midi : le cheval au travail- Présentation de chevaux en phase de dressage à l’attelage pour labour, attelage, débardage, et retour à la tradition avec les mules catalanes d’Olivier Courthiade.  Après-midi, le chien au travail : démonstration d’Agility, obéissance rythmée, frisbee avec participation du public, présentation des patous, chien de protection des troupeaux pour une connaissance des bonnes pratiques lors des rencontres avec les troupeaux en estive. (Restauration assurée par les éleveurs ovins de Cerdagne et Capcir, et buvette, sans oublier les plus jeunes : atelier de tissage et contes pour enfants par les « Tire-Laine », marché de produits régionaux).

concours 4.jpg

Les bergers devront guider par la voix ou par le sifflet, leur animal afin que ce dernier « pousse » avec plus ou moins d’agilité et subtilité un troupeau de moutons dans les bons passages. Un exercice toujours très applaudi par le public qui peut apprécier la connivence entre le chien et son maître.