27/06/2011

Cerdagne - Font-Romeu - Le grenat catalan s’allie à l’énergie solaire

La Confrérie « le Grenat de Perpignan » perpétue et protège le seul savoir-faire qui est garant de la qualité du bijou emblématique catalan. S’élevant contre l’apparition de copies moulées fantaisistes, elle a voulu dévoiler au grand jour, par une action symbolique, cette pratique qui vise à tromper les profanes. Sous le thème « Nos doigts d’artisans peuvent travailler en tout lieu », les membres de la confrérie sont venus au four solaire d’Odeillo pour démontrer que leur savoir-faire allie techniques modernes, tradition et écologie.

au pied des héliostats.jpg

Ils étaient une soixantaine de la Confrérie « le Grenat de Perpignan » à venir de la plaine assister à une expérience inédite. Faire fondre de l’or au Grand Four solaire d’Odeillo pour fabriquer un bijou, réceptacle du fameux grenat catalan.

Un savoir-faire ancestral

Les bijoutiers de la Confrérie, répartis sur l’ensemble du département, dénoncent depuis quelques temps la fabrication de copies moulées de ces bijoux fabriquées en série à l’aide de machines et revendues en grande surface et chez certains bijoutiers. Pour le président de la confrérie Jacques Creuzet-Romeu « cette commercialisation usurpe la réputation, l’histoire, le vocabulaire traditionnel et artisanal qui se rattache à nos bijoux, en bafouant la tradition du montage qui est à la base du cahier des charges de fabrication de notre confrérie ». Les membres de la confrérie entendent bien mettre en exergue leur savoir-faire. Après avoir fabriqué des grenats à Tautavel, Argelès, les voilà en montagne mais pas spécialement dans la fraîcheur légendaire de Cerdagne.

jean-michel calvet.jpg

Arrivés en train jaune

Dans la bonne humeur générale, les bijoutiers sont arrivés jusqu’au four solaire d’Odeillo en train jaune. Au four solaire, c’est Serge Chauvin, co-gérant d’Héliodyssée qui a pris en charge le groupe, pressé de voir le bijou sera serti de grenats.jpgaboutir une expérience aussi spectaculaire qu’inédite. C’est au petit four solaire que l’opération s’est déroulée sous les yeux ébaubis des membres de la confrérie. Jean-Michel Calvet, bijoutier à Prades, a monté l’opération technique et a eu la primeur de la fabrication du premier bijou. Lunettes de soudeur obligatoires devant le petit four solaire où la température devient vite intenable. Là, le bijoutier dépose une goutte d’or dans un creuset. Le faisceau des rayons concentrés du soleil fait monter la température à 1060/1080°, température de fusion de l’or. Six petits moules réceptionnent le précieux liquide. En sortiront des bijoux en forme de soleil, bientôt sertis d’un grenat. « Chaque pièce sera vendue au profit d’une association caritative ou humanitaire » nous dit Sylvie Blanc, coordinatrice de l’opération en Cerdagne.

« Les mains des artisans peuvent travailler en tout lieu, pas les machines », une affirmation que peuvent avancer sans conteste ces garants de la tradition qui ont su allier sans difficulté le grenat et les énergies renouvelables.

l'or fond à plus de 1000 degrés.jpg

La Confrérie « Le Grenat de Perpignan » s’est rendue au Grand Four Solaire d’Odeillo pour sertir ses grenats. Une expérience inédite  au cœur de l’énergie solaire.

21/05/2011

Cerdagne - Saillagouse - Ce week-end, 2ème Salon de l'Habitat et du Loisir

salon de l'habitat 1.jpgPour sa 1ere édition, le salon de l’habitat avait, l’année dernière, frappé un grand coup. La salle polyvalente avait vu, sans discontinuer, plus de 2000 visiteurs se presser autour des stands tenus par des professionnels du territoire montagnard. Le succès immédiat que comptent bien réitérer les organisateurs.

Saillagouse - Le Salon de l’Habitat et du Loisir, organisé par le Groupement Interprofessionnel des Commerçants et Artisans de Saillagouse, ouvrira ses portes le samedi 21 et dimanche 22 mai. Un rendez-vous très attendu car pour sa 1ere édition en 2010, le salon avait connu un succès aussi immédiat que mérité. Dans la salle polyvalente François Ester, les exposants avaient l’espace suffisant pour présenter au mieux leurs produits. Aussi, avait-on pu voir fleurir des chalets miniatures, des vérandas, des coins cheminée en plein cœur de ce lieu d’exposition, entièrement acquis à la mise en valeur du savoir-faire local.

Des conseils avant tout

Cette année, à peu près les mêmes exposants seront de la partie et bien sûr l’avantage d’une telle manifestation est d’avoir, sous la main, un panel complet de l’artisanat local. Pratique quand on veut construire une maison ou aménager l’intérieur et l’extérieur. De nombreux secteurs tels que la promotion, financement, construction (bois et traditionnel), chauffage et énergies renouvelables, menuiserie (alu, bois et acier), ameublement et cuisines, décoration intérieure, extérieure et peinture seront présentés. Bien sûr, les visiteurs seront en quête de matériel mais surtout de conseils judicieux auprès des professionnels pour l’aménagement de leur bien immobilier qui feront des études personnalisées à la clé.

Côté loisirs

Le neuf et l’ancien se côtoient sans souci puisque les stands brocante seront présents au même titre que la très prisée téléphonie, l’électroménager ou l’outillage. En extérieur, le stand auto risque bien d’être assailli, car la nouveauté rime toujours avec curiosité ! Notons que cette 2e édition est jumelée à un concours équestre en extérieur (à côté de la salle François Ester) organisé sous l'égide du Centre Cerdagne Equitation de Rô. Le centre vous propose un parcours de maniabilité pour les cavaliers en herbe et un parcours de sauts d'obstacles pour les plus aguerris. (Inscriptions auprès d'Ida Ballester au 06.03.56.37.26).

Les enfants ne seront pas en reste avec des animations encadrées sur le salon et des jeux gonflables en extérieur toute la journée.

 salon de l'habitat 4.jpg

Samedi 21 et dimanche 22 mai de 10h à 19h non-stop. Salle polyvalente F. Ester, route de Llivia. Entrée gratuite (possibilité de gagner un téléviseur écran plat en se procurant des billets à l’entrée du salon. Restauration sur place toute la journée).

La 2e édition du salon et de l’habitat, idéalement programmée à la période d’un printemps naissant en montagne, propose tout pour la maison et les loisirs. Les professionnels seront présents pour apporter des conseils tant sur le financement de vos projets que sur l’aménagement de votre maison, du sol au plafond, en passant par le jardin !

01/02/2011

Cerdagne - Energie solaire : Font-Romeu, lauréat de la première vague de l’appel à projets Equipements d’Excellence

Cerdagne,cerdan,font-romeu odeillo,four solaire d'odeillo,énergie solaire,projet socrate,Le projet SOCRATE porté par le CNRS au sein du grand Four Solaire d’Odeillo  a été retenu parmi près de 350 projets et recevra une dotation importante pour mettre en place une plateforme expérimentale nationale.

Dernièrement, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et René Ricol commissaire général à l’investissement annonçaient les 52 lauréats (sur 336 reçus) des projets d’Equipement d’Excellence dans le cadre du Grand Emprunt. « Nous en avions la conviction et les résultats le démontrent, car partout sur notre territoire, des lauréats ont émergé, et ce, dans l’ensemble des disciplines : à Font-Romeu et à Saclay, les projets SOCRATE et ROCK, permettront le développement de nouveaux matériaux et de nouvelles manières de capter l’énergie solaire » a dit Valérie Pécresse dans son discours. Doté au total d’un milliard d’euros, cet appel à projets permet aux laboratoires français d’acquérir des équipements scientifiques de pointe pour réaliser des travaux de recherche au meilleur niveau mondial, au service de l’accroissement des connaissances de l’innovation. Le député François Calvet s’est réjouit de la nouvelle « La ville de Font-Romeu bénéficiera de la manne financière accordée au projet intitulé SOCRATE porté par le CNRS et doté d’une somme de 4 500 000 € ».

Four solaire d’Odeillo et Thémis

Le projet SOCRATE (SOlaire Concentré : Recherches Avancées et Technologies Energétiques) s’inscrit dans les recherches sur les énergies alternatives, dans le domaine de l’énergie solaire thermique et à concentration. Il a pour but de mettre en place une plateforme expérimentale nationale, à dimension internationale, dans le domaine du solaire à concentration, notamment pour des applications énergétiques. La plateforme SOCRATE s’appuie sur les installations solaires existantes : Four solaire d’Odeillo Font-Romeu et concentrateur à tour de Thémis à Targasonne. Elles seront complétées par une nouvelle installation cylindro-parabolique et des moyens de caractérisation des matériaux solaires. Son originalité réside dans les hautes concentrations obtenues.

 Fomation à Font-Romeu et Montpellier

La formation s’effectuera en collaboration avec les Universités de Montpellier II et de Perpignan et aboutira également à la création à Perpignan d’un nouveau département Polytech’Montpellier « Energétique-Energies renouvelables ». Le projet se réalisera à Perpignan et Font-Romeu. La plateforme sera ouverte aux entreprises à travers des projets de recherche collaboratifs basés sur le partage des coûts et des résultats, des prestations de service. Les recherches menées contribueront également au développement de PME innovantes. Il est à souligner que les recherches dans le domaine du solaire thermique et à concentration permettront de développer davantage cette énergie basée sur une ressource inépuisable et non génératrice de gaz à effet de serre.

 

cerdagne,cerdan,font-romeu odeillo,four solaire d'odeillo,énergie solaire,projet socrate

 

Le projet SOCRATE, énergie solaire et matériaux en conditions extrêmes, fait partie des 52 lauréats retenus pour la 1ere vague de l’appel à projets Equipements d’Excellence du programme Investissements d’avenir.