11/02/2011

Cerdagne - Porté-Puymorens - Les chiens d’avalanche en exercice

des chiens prêts pour l'exercice.jpgSur le site de la Mine à Porté-Puymorens, onze équipes cynophiles spécialisées étaient à pied d’œuvre pour un exercice préfectoral de recherche de victimes en avalanche. Un travail compliqué par la chaleur et l’absence de vent.

Chaque hiver, les équipes cynophiles spécialisées sont tenues de faire cinq exercices préfectoraux de recherche de victimes en avalanche. Les deux premiers rendez-vous ont été annulés par manque de neige et hier, à Porté-Puymorens, c’était le premier vrai exercice. Sur le champ de neige du secteur de La Mine, dans de la neige naturelle, le personnel de la station avait préparé le lieu d’exercice avec minutie et à 10h, on attendait plus que les aboiements des chiens.

Arrivée en télésiègechien en télésiège2.jpg

A la Vignole, les équipes montent en télésiège, les chiens habitués dès leur plus jeune âge à tout type d’acheminement potentiel sur une zone d’avalanche, ne sont pas plus inquiets que ça. Le plus pressant pour eux : arriver sur le lieu de recherche et en découdre avec ces monticules de neige. L’objectif de la journée est la recherche de quatre personnes ensevelies, mettant en action, deux équipes cynophiles par passage. On leur demande de savoir prospecter une zone d’avalanche et surtout, localiser les victimes. Dès les effluves d’un corps repérées, le chien gratte frénétiquement la neige et avec force aboiements, signale sa découverte. Les maîtres chiens viennent alors pelleter l’endroit et extraire la victime, avec l’aide du chien associé à l’action.

chien en télésiège.jpgCinq équipes départementales

L’ensemble des équipes départementales qui font partie du plan de secours en montagne étaient présentes. On compte une équipe au PGHM d’Osséja, deux équipes CRS secours en montagne, deux équipes civiles à Porté-Puymorens et une équipe indépendante. Pour cet exercice préfectoral, sont communément associées deux équipes ariégeoises, trois équipes de pompiers andorranes, une équipe du Pas de la Casa et de la Guardia civil du peloton de montagne de Puigcerda (absent cette fois-ci). C’est Guy Gatounes, CRS secours en montagne, moniteur maître de chiens d’avalanche qui supervise le déroulement des opérations et la tenue des équipages. A l’issue des recyclagele chien trouve la victime et l'extrait.jpgs hivernaux, il transmettra au préfet, les équipes opérationnelles pour l’année suivante.

Un nouveau chien âgé de sept mois a fait son apparition dans le monde fermé des chiens d’avalanches et ses débuts en préformation à Porté-Puymorens ont été très prometteurs. Un investissement de ce type est indispensable pour les massifs montagneux pyrénéens, l’aide financière pour les équipes indépendantes n’en est que plus justifiée.


 

 

le chien a détecté une victime.jpg

 

Les chiens d’avalanche sont précieux pour la recherche de victimes. Aussi, pour maintenir leur niveau de performance, cinq exercices préfectoraux sont organisés en situation. C’est à Porté que se déroulait  la 3e session.

les équipes.jpg

11/01/2011

Cerdagne - Du renfort à la communauté de brigades

La communauté de  brigades de Bourg-Madame bénéficie du renfort de trois gendarmes mobiles pendant la période incluse entre le 17 décembre  2010 et le 25 avril 2011. Geoffroy Picard, 29 ans et Gaëtan Wannepain, 33 ans sont issus de l'escadron de Lodève. Benoit Bongrand, 25 ans, dépend quant à lui de l’escadron de Narbonne. Les missions qui leur seront dévolues sont ainsi réparties : au vu des fortes migrations touristiques dans les stations, ils viennent en soutien de leurs camarades de la gendarmerie départementale pour remplir toutes les tâches auxquelles sont astreints leurs pairs. Cela peut aller de la lutte contre l'immigration illégale, la lutte contre l'insécurité routière à l'exercice de la police judiciaire dans toutes ses phases en passant par la mission traditionnelle de surveillance du territoire.

Nul doute que les gendarmes de Bourg-Madame apprécieront le concours qui leur sera apporté par ces militaires à l'expérience professionnelle pointue dans le domaine de l'intervention.

 

gendarmes de la communauté de com.jpg

De g. à d. : Geoffroy Picard, Benoit Bongrand et Gaëtan Wannepain viennent renforcer la communauté de brigades

 

29/11/2010

Cerdagne - Capcir - Mont-Louis - Deux arrivées et un départ à la brigade de gendarmerie

l'assistance2.jpgLe capitaine Alain Passelande, commandant de la compagnie de Prades s'est déplacé en personne pour honorer le départ de Luc Rodau et les arrivées de Philippe Varlet et Nicolas Huger à la brigade de gendarmerie de Mont-Louis. Dans la salle du conseil municipal, le maire Pierrette Cordelette, et les élus du conseil municipal, ont accueilli les nombreux invités autour d'un buffet largement garni. Le capitaine Passelande a exprimé son « plaisir de se joindre à cette cérémonie qui met à l'honneur celui qui part et ceux qui arrivent ». Il a fait l'éloge de Luc Rodau qui part à la gendarmerie du Perthus : « Il est ici depuis 6 ans et fait partie des gendarmes que l'on ne voit pas nécessairement. Discret, travaillant dans l'ombre, c'est un gendarme que l'on retrouve au quotidien, en surveillance, sur des enquêtes délicates qui lui ont d'ailleurs valu les félicitations écrites du groupement ». Le capitaine a fait savoir à Luc Rodau « le plaisir qu'il a eu à travailler avec lui et l'avoir sous ses ordres ».

Philippe Varlet nouveau commandant de la brigade

Il est remplacé par l'adjudant-chef Philippe Varlet qui, à la suite de Luc Rodau, prend le commandement de la gendarmerie de Mont-Louis. Lui et sa famille devront se prémunir du froid vif de nos montagnes car ils arrivent tout droit de Saint-Pierre de la Réunion ! « Passé par la garde-républicaine, il arrive avec tous les éléments pour réussir dans ce commandement » dira encore le capitaine Passelande. Les gendarmes de la communauté de brigades Font-Romeu-Mont-Louis-Formiguères étaient là pour accueillir leur nouveau collègue, Nicolas Huger qui vient de l'escadron de la gendarmerie mobile de Perpignan. Josy, Agnès et Laurence, compagnes respectives de Luc Rodau, Philippe Varlet et Nicolas Huger recevaient de la part des élus présents, un magnifique bouquet de fleurs. Après les cadeaux remis à Luc par ses collègues, qui tous l'ont qualifié de « disponible, jovial et excellent camarade de travail », Pierrette Cordelette lui remettait à son tour la médaille de la ville. Elle invitait alors les participants à cette cérémonie parfois émouvante, à partager un buffet dinatoire autour duquel les souvenirs d'années passées avec Luc Rodau ont été le principal sujet de conversation.

les gendarmes honorés.jpg

Cerdagne - Le PGHM donne son nom à une voie d'escalade

équipent de la voie pghm 66.jpgLe Malaza, montagne du Haut-Conflent, domine les vallées de Planès et de Prats Balaguer. Le pic du même nom culmine à 2774 mètres. De nombreux couloirs verticaux font la joie des passionnés d'escalade ou même des skieurs, amateurs de free ride. Sur la proposition de Maurice Fayolle, passionné d'escalade qui a équipé de très nombreuses voies du département et qui voulait rendre un hommage aux secours en montagne, une voie supplémentaire vient d'être ouverte par le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne d'Osséja.

Une voie longue de 300 mètres

C'est dans le courant du mois que s'est achevé l'équipement de cette voie longue de 300 m, se situant à gauche du Balcon des Isards. Trois longueurs verticales se succèdent pour une cotation avoisinant le 6b. Plus concrètement, la cotation pour ascension estivale devrait être de Très Difficile pour passer à Extrêmement Difficile en condition hivernale. Les gendarmes du Peloton de Haute Montagne attendent désormais la glace pour que la voie soit gravie avec crampons et piolet. Quel sera l'heureux élu de cette première ? Nous le saurons à coup sûr cet hiver mais, à n'en pas douter, il devrait confirmer que ce tracé est à ce jour, le plus difficile du Malaza.

Dorénavant et après la voie nommée CRS 58, il existe une nouvelle voie qui porte le nom de PGHM 66, légitime reconnaissance à ces secouristes de l'extrême.

le tracé de la voie pghm 66.jpg

29/10/2010

Cerdagne - Osséja - La traversée du département en VTT

vtt 1.jpgDeux gendarmes du PGHM d'Osséja ont décidé de traverser notre département en VTT par des chemins de traverse. Alain Place et Nicolas Lacaille ont parcouru la Cerdagne, le Conflent, le massif du Canigou, les Aspres pour rallier Argelès-sur-mer. Un périple tout de même de 225 kms où ils ont roulé sur moins de 10% de bitume.

Loisir et travail

Le tracé avait été repéré minutieusement par Alain et Nicolas avec une recherche précise de chemins adaptés au VTT. Outre le défi physique intéressant à gérer, le but de la traversée était de passer par des endroits inconnus. Et si le projet est personnel, il a naturellement concerné l'aspect professionnel. Dans le cadre de leur travail de gendarmes au Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne, ils peuvent être appelés à intervenir sur l'ensemble du département. Aussi, ce périple leur a-t-il permis de repérer l'accès à des endroits escarpés.

Deux jours de vélo

La traversée s'est faite en deux étapes de 110 et 115 kms chacune avec 6000 mètres de dénivelé positif sur l'ensemble du parcours. Après une nuit à 2100 m d'altitude au refuge des Cortalets, Nicolas et Alain ont roulé la deuxième journée sous un déluge soutenu, rendant la fin de traversée difficile. Ils n'en n'ont pas moins décidé de faire un nouveau raid l'année prochaine : ce sera dans le Fenouillèdes ou en Espagne. Dans tous les cas, chapeau pour cette randonnée à vélo qui ne fut pas de tout repos !

vtt 2.jpg

07/10/2010

Cerdagne - Deux nouveaux gendarmes arrivent en Cerdagne

Davy et priscilla.jpgLa communauté de brigade Saillagouse-Bourg-Madame vient d'intégrer dans son personnel, deux nouveaux gendarmes. Davy Emporio, 31 ans, nommé à Bourg-Madame arrive du Var. Mais il est originaire du département, d'Arles sur Tech plus exactement. Priscilla Ejaz, 26 ans, originaire de Bretagne et agréée Languedoc-Roussillon obtient ici, à Saillagouse, son premier poste.

Leur point commun : Davy et Priscilla sont en couple, ont un bébé de 3 mois et dans le cadre de rapprochement de conjoints, ont été mutés en Cerdagne. Priscilla, d'origine guyanaise, pense profiter de son affectation pour se livrer aux joies de la glisse et Davy, très sportif, faire des randonnées en montagne.

Nous leur souhaitons à tous trois, la bienvenue en Cerdagne.

29/09/2010

Cerdagne - Les gendarmes parcourent en VTT les massifs de Cerdagne

 

patrouille Vtt.jpgDans le cadre du plan Vulcain, les gendarmes de la communauté de brigades Saillagouse-Bourg-Madame, ont patrouillé, en VTT, dans certaines vallées de Cerdagne, notamment sur Llo et Osséja. Le VTT leur permettant d'aller sur des lieux difficilement accessibles en voiture ou trop éloignés pour les rallier à pied. Les sites à risque, tels les secteurs forêt ont été mis sous surveillance. Ainsi, les gendarmes sont intervenus en prévention des incendies de végétation risque majeur par forte chaleur. Lors de ces patrouilles, ils ont marqué une vigilance accrue envers les constructions et occupations illicites, les atteintes à l'environnement et détection de produits stupéfiants. Les gendarmes ont profité de leur présence sur le terrain pour prendre contact avec les promeneurs dans une démarche informative.

Coopération transfrontalière

En raison de la proximité de l'Espagne et de l'Andorre, le rôle des patrouilles est d'accentuer la surveillance transfrontalière pour lutter contre l'immigration illégale, les stupéfiants, les fraudes et les contrefaçons, mais aussi contre le terrorisme sur les chemins frontaliers. C'est également un moyen pour les gendarmes de la communauté de brigades, d'accentuer les actions de coopération transfrontalière avec leurs homologues espagnols et andorrans. Des patrouilles qui semblent avoir porté leur fruit tout au long de l'été.