27/08/2012

Cerdagne - Angoustrine- Le feu du Pic Péric est fixé mais de très nombreuses reprises signalées

C’est à plus de 2000m d’altitude que les services d’incendie se trouvent depuis deux jours pour lutter contre un incendie qui a ravagé près de 100 ha sous le Pic Péric, dans le secteur des Bouillouses.

 

cerdagne,angoustrine-villeneuve-les escaldes,incendie au pic Péric,lac des bouillouses,sécurité civile

Placée risque très sévère d’incendie depuis le 17 août, la Cerdagne fait face à son 10e feu en l’espace de 15 jours. Après Guils, Porté-Puymorens, Saillagouse, Bolquère, les Angles, c’est au tour d’Angoustrine-Villeneuve-Les Escaldes de rallonger la liste des incendies estivaux. Cette fois, c’est en altitude que le feu s’est déclaré, à 2100m sous le Pic Péric, à côté de l’étang de l’Esparver. Deux jeunes campeurs, malgré les nombreuses mises en alerte départementales, ont fait une grillade qui leur a échappé vendredi en début d’après-midi. Un acte qui risque de leur coûter cher. Vendredi, deux trackers et deux canadairs étaient sur site pour enrayer l’incendie très difficilement accessible par les véhicules de pompiers.

 

cerdagne,angoustrine-villeneuve-les escaldes,incendie au pic Péric,lac des bouillouses,sécurité civile

 En effet, de nombreux petits massifs rocheux empêchaient toute progression en directions de certains foyers. La sècheresse extrême qui sévit en ce mois d’août a largement facilité la propagation du feu à l’herbe « pailleuse » et aux pins qui peuplent ce véritable écrin naturel. Hier matin, la forte tramontane a occasionné de très nombreuses reprises même si l’incendie était maîtrisé.

 

cerdagne,angoustrine-villeneuve-les escaldes,incendie au pic Péric,lac des bouillouses,sécurité civile

100m de front de reprise.

Vendredi, au plus fort de l’incendie, 65 pompiers étaient sur site. Ils étaient encore une quarantaine samedi, venus en priorité de Cerdagne et Capcir mais aussi de tout el département. Au barrage des Bouillouses où le PC était installé, de nombreuses personnes assistaient au ballet incessant de l’hélicoptère de la Sécurité civile chargé acheminer du matériel aux endroits les plus inaccessibles. Il a également déposé 17 pompiers du Détachement Intervention Héliporté 66 au plus près du feu, notamment sur le flanc gauche particulièrement actif. Un hélicoptère bombardier d’eau (le HBE 66) est venu en renfort des deux canadairs qui ont effectué de nombreuses rotations. « La météo n’est pas clémente car après la très forte tramontane qui nous a obligé à traiter une centaine de mètres de front de feu, le brouillard a fait son apparition, nous n’avons donc plus de visuel sur site » expliquent Wilfried Rigal, commandant les opérations de secours et le colonel Salles-Mazou, directeur du SDIS66. 

cerdagne,angoustrine-villeneuve-les escaldes,incendie au pic Péric,lac des bouillouses,sécurité civile

Un canot à moteur faisait même des allers- retour sur le lac des Bouillouses pour acheminer du matériel. Sur les lieux de l’incendie, c’est la désolation, les pins sont racornis par le feu et des crépitements soudains indiquent de très nombreuses reprises à venir.

 

cerdagne,angoustrine-villeneuve-les escaldes,incendie au pic Péric,lac des bouillouses,sécurité civile

 

Les canadairs font de nombreuses rotations pour noyer les foyers attisés par la tramontane. Photo : F. Berlic. reproduction interdite.

Hier soir, au vu de l’évolution de la météo et de la montée du brouillard, les équipes se sont mises en sécurité et restaient attentives à tout regain d’activité de l’incendie, sachant que les aéronefs, sans aucune visibilité ne pouvaient plus intervenir.  Il faudra sans doute une semaine pour arrêter définitivement les reprises.

cerdagne,angoustrine-villeneuve-les escaldes,incendie au pic Péric,lac des bouillouses,sécurité civile

De nombreuses reprises dans les pins à crochets. photo : F. Berlic. reproduction interdite.

16/07/2012

Cerdagne - Llivia - La Lybica, bière artisanale de Cerdagne

1 Josep Pous au-dessus du réservoir.jpgEn ces temps de grosse chaleur, on se désaltèrerait bien avec une petite « mousse ». Mais pas n’importe laquelle : la Lybica, bière made in Cerdagne est toute recommandée !

L’ancien maire de Llivia, Josep Pous, a mené les affaires de l’Enclave espagnole pendant près de 10 ans. Depuis qu’il a quitté la municipalité, il s’adonne à une activité artisanale, que lui considère comme un passe-temps : la fabrication de la bière.

Apprentissage en Autriche

Depuis maintenant deux ans, Josep Pous passe son temps à la zone artisanale de Llivia. Là, dans sa brasserie, il fabrique la Bière de Cerdagne, la Lybica, ancien nom romain de Llivia. Cela fait toutefois presque 10 ans qu’il en fabrique, au tout début de l’expérience à Puigcerda. Mais il n’a pas appris sur le tas, car une telle fabrication demande un certain apprentissage. « Je suis parti en Autriche et là-bas, j’ai appris véritablement à faire de la bière avec un Maître brasseur » nous dit Josep Pous. Si l’année dernière, il ne faisait de la bière qu’en fûts, au vu de la renommée prise par la bière cerdane, depuis quelques mois Josep fait de la mise en bouteille, de 33cl.

D’une belle couleur dorée

2 Josep Pous devant sa brasserie.jpg

Josep Pous, inventeur de la Bière de Cerdagne, La Lybica. © F. Berlic

Josep, juché au-dessus de ces grands réservoirs nous explique la fabrication de la Lybica, bière blonde à la belle couleur dorée. « A chaque fois que je fabrique de la bière, je fais 150 litres dans une machine qui est un accumulateur de chaleur. On y met de l’eau avec du malt. Il y a tout un procédé de mise à température alterné de repos. On filtre pour enlever le malt, puis on met à ébullition à 95°, on y ajoute le houblon puis tout est stocké dans un réservoir de fermentation avec de la levure pendant 24h pour passer de la température de 95 à 24°. Puis on change de réservoir pour abaisser encore la température jusqu’à 4° ». Et là, on peut la mettre en bouteilles… manuellement ! Car ici, Josep maîtrise toute la chaîne de fabrication.

Un goût à part

 « Je faisais cette même bière à Puigcerda et le goût est complètement différent. L’eau consommée à3 La Lybica.jpg Llivia vient du Puigmal. La bière est très bonne, avec une saveur entre fruitée et amère. Bien sûr le goût est très différent par rapport à une bière traditionnelle. C’est de la bière blonde à haute fermentation » explique encore Josep. En tout cas, notre catalan a réussi son coup puisque la Lybica a déjà sa petite renommée. Elle est sur les cartes des bars, restaurant et commence à être vendue à Carrefour Market de Bourg-Madame. On peut même l’acheter sur place. Julia Lybica était connue à l’époque romaine pour ses jambons de grande renommée, elle le sera dorénavant pour sa bière !

Contact : lybica@lybica.info. Adresse : Llivia, zone artisanale, 28 avingut de països catalans (face à la jardinerie).

27/04/2012

Cerdagne - Font-Romeu - Hauts cantons : la casse du climatisme continue

En pleine période électorale, on apprend la fermeture possible du Pôle Emploi Santé Font-Romeu. C’est la colère et l’angoisse du côté du conseil municipal et des personnels concernés.

Les années 90 puis les années 2000 ont été celles du démantèlement du secteur climatique en Cerdagne, Capcir et Haut Conflent. Orchestré par les politiques de santé publique successives, ce démantèlement a vu non seulement les différentes maisons d’enfants fermer une à une mais aussi et surtout les lits médicalisés transférés à prix d’or vers les grands centres urbains au détriment d’un juste aménagement du territoire et de l’emploi dans nos Hauts Cantons. Au milieu des deux tours de l’élection présidentielle, c’est le coup d’estoc avec l’annonce possible de la fermeture des deux maisons d’enfants réunies, Castel-Roc et Les Petits Lutins (désormais SAS Font-Romeu Pôle Santé).

Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle et élus

Un temps sonné par cette annonce, le conseil municipal de Font-Romeu a décidé d’adresser une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle, députés, sénateurs, président de Région et présidente du département. « En cette période où le pays tout entier débat, dialogue, réfléchit à son avenir et au chemin à suivre pour les années à venir. Dans tous les discours, au centre de toutes les inquiétudes apparait le domaine économique et en particulier l’emploi. Aujourd’hui, nous apprenons avec stupéfaction et colère l’ultime coup porté à notre économie de montagne : la SAS Font-Romeu Pôle Santé s’apprêterait à être démantelée et ses lits médicalisés arrachés à la Cerdagne pour être redéployés. Cette structure fermerait purement et simplement ses portes et ses employés seraient reclassés dans un territoire couvrant la France entière voire l’Italie ou la Belgique !» s’insurge le maire Jean-Louis Demelin.

Les écoles et l’économie locale menacées

La pilule est bien dure à avaler d’autant qu’en retirant des écoles, collège, lycée les 80 enfants reçus dans les maisons médicalisés auxquels s’ajoutent les 44 enfants à charge des familles travaillant dans ces structures, ce sont à nouveau des fermetures de classes, des suppressions de postes (alors que la commune en a déjà subi 3 dans les 4 dernières années), effectifs en baisse en perspective. L’école-collège de la Forêt de Via fonctionnant uniquement avec ces enfants malades fermerait purement et simplement ses portes entrainant la mise au chômage d’une dizaine d’autres emplois.

Des rumeurs et des mensonges.

le personnel en assemblée.jpg

Le personnel de la SAS Font-Romeu Pôle santé s’est réuni, fort inquiet des possibles mesures de fermeture des deus maisons d’enfants réunies, Castel-Roc et les Petits Lutins.

Quant aux représentants du personnel de la SAS Font-Romeu Pôle santé, issue de la fusion entre les deux établissements, Castel-Roc et les Petits Lutins, ils n’en sont toujours pas revenus de ces mensonges à répétition. « La fusion des deux maisons est effective depuis le 1e janvier 2011, et s’est faite, selon nos directions, afin de pérenniser la structure, les emplois et faire face à diverses décisions d’instances sanitaires ». Or des rumeurs d’achat de la SAS Font-Romeu Pôle santé par un grand groupe (société ORPEA en l’occurrence) se sont faites de plus en plus pressantes et le 24 avril, le personnel du pôle santé que l’établissement avait été supprimé du Plan Régional de Santé. « Si la société ORPEA achète 80 lits, ce n’est pas pour les laisser en Cerdagne, mais pour les délocaliser, laissant ainsi 70 salariés et familles sur le carreau » s’indigne le personnel.

Devant l’urgence de la situation et pour éviter une nouvelle saignée économique dans les Hauts Cantons, une réunion publique se tiendra sur ce sujet le jeudi 3 mai 15h à Font-Romeu (esplanade de l’office de tourisme).

30/03/2012

Cerdagne - Saillagouse - Une rifle du Rotary Club Font-Romeu Cerdagne Capcir pour soutenir Loïs Gadel

En 2010 et 2011 vous avez été nombreux à apporter votre soutien au Rotary Club de Font-Romeu Cerdagne Capcir lors de la rifle à l’ancienne au restaurant Planes à Saillagouse. Elle a permis d’acquérir un fauteuil ski de compétition, pour que Loïs Gadel puisse concourir aux épreuves de sélection qui doivent lui permettre d’intégrer l’équipe de France Handiski, et ainsi participer aux Jeux Paralympiques de Sotchi en 2014. Loïs a commencé sa préparation dès l’hiver 2010. Il n’a ménagé ni son temps ni l’intensité de ses entraînements. Les résultats de la saison 2010/2011 ont permis à Loïs d’intégrer le Groupe Relève de l’Equipe de France.

Au cours de l’actuelle saison, Loïs a terminé 1er au classement général de la Coupe de France (circuit de sélection des coureurs), et est devenu vice champion en géant aux Championnats de France à Chamonix. En raison de ces résultats Loïs est actuellement invité aux finales de la Coupe d’Europe à Auron. Pour maintenir ce classement qui le met aux portes de l’Equipe de France qui participera aux Jeux Paralympiques de Sotchi en 2014, Loïs doit poursuivre les entraînements et les compétitions, dont les frais de déplacement sont à sa seule charge. En l’absence de tout autre financement, le Rotary Club Font Romeu Cerdagne Capcir a décidé de poursuivre le soutient apporté à Loïs afin que l’aspect financier ne soit pas un obstacle à sa préparation. En participant à la rifle à l’ancienne organisée par le Rotary Club, vous contribuerez à aider Loïs. La totalité de l’excédent que dégagera la rifle sera intégralement reversée au jeune skieur.

Vous permettrez à un jeune athlète cerdan, frappé par un accident de la voie publique de faire vivre un espoir qui portera haut les couleurs de la Cerdagne et du Capcir.

Dimanche 1er avril à 16h, restaurant Planes.

 

Loïs Gadel.jpg

 En 2012, Loïs Gadel 1er au classement général de la Coupe de France. Grâce à la recette de la rifle organisée par le Rotary, il pourrait intégrer l’année prochaine l’Equipe de France et participer aux Jeux Paralympiques de Sotchi.

Cerdagne - Saillagouse - Festival OGM : du jazz, du reaggae, du swing et du rock !

L’Association OGM (Organisateurs du Glouglou Musical) fête ses 10 ans. Pour l’anniversaire de sa création, les OGM proposent un concert de folie dont on se souviendra !

En 10 ans d’existence, les OGM en ont fait venir des groupes en Cerdagne, des connus d’autres en passe de l’être et tous les genres de musique : fusion latino rock, punk grass,  jazz manouche, rock alternatif, reaggae, ska, ragga, bref tout ce qui peut vous faire bouger jusqu’au bout de la nuit et un constat. Les OGM sont toujours là.

Niméo, les franco-australiens

1 Niméo .jpg

 En 1ere partie, les OGM ont décidé de programmer Ubanjimen qui propose de la musique Jazz New Orleans. Mais le public cerdan aura la chance de voir sur scène le groupe Niméo qui dégage une puissante énergie issue de l’alchimie d’influences alternatives diverses, telles que : du Rock, du blues, de la soul, du punk, du jazz et bien d’autres… Le groupe est capable de recréer une atmosphère singulière : celle de transformer un endroit calme en un lieu euphorique et énergique !  Qu’on se le dise.

La bonne humeur de Zulu 9.30

Zulu 9.30 est un groupe né du mouvement musical populaire des années 2000 connu sous le nom de Barcelona Mestiza. Après avoir écumé les scènes de toute l'Europe, les revoilà avec un nouvel et troisième album intitulé Tiempo al Tiempo. Tout droit débarqués du vivier multiculturel Barcelonais, Zulu 9.30 nous offre un mélange puissant de reggae fusion et de salsa alternative. Ils apportent aussi à leur reggae-salsa un parfum à la sud-américaine et un groove alternatif ravageur. Zulu 9.30, c’est de la dynamite à l’état pur !

C’est DJ Blaiz et son Mix Electro qui achèvera en beauté la soirée, une 10e édition qui restera à coup sûr dans les annales.

Samedi 31 mars. De 19h à 3h, entrée 5 €. Salle Polyvalente de Saillagouse (Route de Rô). Restauration et buvette sur place. Programme : 1e partie : Ubanjimen (Jazz New Orleans). 2e partie : Niméo (Rock Swing).3e partie : Zulu 9.30 (Reggae, pop, rock). 4e partie : DJ Blaiz (Mix Electro). Thème de déguisement, le orange.

2 zulu 9.30.jpg

Les Zulu 9.30

Attention, la programmation de samedi va mettre en ébullition le « Zénith » de Saillagouse ». Niméo, les franco-australiens  et les Barcelonais de Zulu 9.30 sont capables de retourner n’importe quel public. Soyez-prêts à faire la teuf là où ces virtuoses de la scène auront décidé de vous emmener. Et n’oubliez la couleur de la soirée : le orange.

24/02/2012

Cerdagne-Capcir - La marque Hi-Himal débarque en montagne

Deux Cerdans ont récemment monté une société, Hi-Himal. C’est du domicile de l’un deux qu’ils importent des vêtements de montagne du Népal, élaborés par eux avec le fabricant.

1 la gamme s'est complétée.jpg

La gamme s'est complétée de plusieurs produits : sacs de couchages, doudounes, moufles, et les doudounes sont désormais de plusieurs couleurs.

Depuis quelque temps, les doudounes de la marque Hi-Himal fleurissent en Cerdagne et Capcir. Le nouveau vêtement à la mode vient du Népal par le biais d’Etienne Marvejouls et Florian Chausson. Ces deux jeunes Cerdans ont créé la société du même nom, suite à plusieurs voyages népalais. Histoire peu ordinaire de la création d’une marque.

Un projet remontant à trois ans

4 Etienne et Florian dans l'atelier népalais.jpg

L’atelier de fabrication au Népal, Etienne, Florian et Bam

A l’automne 2008, Etienne et Florian partent au Népal pour deux mois d’ascension, de treck et deP1010634.JPG découvertes. Au hasard d’un magasin de vêtements techniques comme il y en a tant, ils rencontrent un fabricant, Bam Bahadur-Rai. Après lui avoir acheté du matériel, ils sympathisent, et nos deux montagnards sont rapidement invités chez lui. Bam leur propose alors de vendre des doudounes en France. « Au Népal, il y a énormément de contre-façons. Nous avons expliqué à Bam que la France était très à cheval et qu’il fallait créer notre propre marque. Suite à ça, nous sommes partis 15 jours en treck et à notre retour, Bam nous proposait le nom de Hi-Himal que nous avons approuvé. Nous avons de notre côté, créé le logo » explique Florian. La marque Hi-Himal (hi, que l’on prononce high, haut en anglais et himal, montagne en népalais) était née et déposée en France par Etienne et Florian.

Collaboration et élaboration

En fins connaisseurs du milieu montagnard et des conditions extrêmes, Etienne, accompagnateur à Ozone 3 à Font-Romeu et Florian, accompagnateur et pisteur à Formiguères ont élaboré, sur place, dans l’atelier de Bam, les doudounes et autres produits à commercialiser en  France. Bam qui emploie une dizaine de personnes a fait évoluer les produits au gré des demandes des deux Cerdans. « Au début, il y a un an, nous avons fait venir une cinquantaine de doudounes pour voir l’impact et ne pas se tromper. Devant l’engouement, nous avons étoffé la gamme avec des doudounes fines, épaisses, sans manches, des moufles et des chaussons et trois styles de sacs de couchage. C’est garni avec 100% duvet de canard, on l’a vu faire, pour chaque bande de doudoune, le duvet est pesé par les ouvriers ». Et au niveau chaleur, tous ceux qui ont acheté le produit étaient conquis.

Un prix très attractif

Non seulement la qualité est excellente, mais le rapport qualité prix est exceptionnel, trois, voire quatre fois moins cher que les grandes marques. Les doudounes sont entièrement faites à la main, deux par jour et par ouvrier. Les premiers acheteurs ont demandé des produits en couleur, c’est chose faite avec 4 couleurs au choix : orange, bleu, jaune et noir. « Pour l’instant, les petites marges dégagées servent au fonctionnement de la société, tout le reste repart au Népal et contribue à faire vivre plus de 10 familles, c’est le plus important. Nous avons grandement été aidés pour l’importation par Ysal, agence en douane à Toulouse, l’Hospitalet et Bourg-Madame » explique Etienne. Par le bouche à oreille, environ 300 doudounes ont été vendues. Gageons que la petite société Hi-Himal gravira des sommets de notoriété.

2 Etienne et Florian à Err.jpgLes produits

Gamme doudounes : 65 à 85€. Sacs de couchage : 85 à 115 €. Tee-shirt : 15€. H,F et enfants.

Contacts : Hi-Himal : 06 80 60 41 23 mail infos@hi-himal.fr internet : www.hi-himal.fr

C’est à Err, au domicile de l’un d’eux que les produits sont stockés. Etienne et Florian portent une doudoune élaborée par eux et fabriquée par leur ami Bam.  

 

17/02/2012

Cerdagne-Capcir - Handi Axurit : la glisse accessible à tous les publics

Depuis 2003, ADAPACC section Handi Axurit œuvre pour que les handicapés connaissent aussi les joies de la glisse. Des moments inoubliables en fauteuil ski ou avec le révolutionnaire Trotti-ski.

 

Cerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

 

Bientôt 10 ans que l’association ADAPACC (Association pour le Développement des Activités Physiques Adaptées Cerdagne Capcir) permet aux personnes handicapées de profiter des plaisirs du ski. C’est uniquement sur le domaine des Angles, que nous avons rencontré des bénévoles tout à leur joie de guider des skieurs pas comme les autres.

Surprenant Trotti-ski

Il est 10h au Pla del Mir. Dans le petit chalet mis à disposition par la mairie, Muriel et Marion préparent le matériel pour une journée de glisse, en l’occurrence, deux fauteuils ski et le Trotti-ski.  Aujourd’hui, c’est tout un groupe de Bretons qui vient dévaler les pentes avec nos deux professionnelles diplômées du handicap et de l’activité physique. Mais c’est tout d’abord Louis, 20 ans, qui va tailler des courbes sur les pistes vertes sur le Trotti-ski, surprenante trottinette des neiges qui favorise la position debout. « A partir du moment où le handicap permet d’être debout, il n’y aucune raison de mettre la personne dans un fauteuil » explique Fabienne, la présidente d’ADAPACC. L’association est d’ailleurs la seule en France, après Plagne, à avoir ce matériel qui vient juste de rentrer au Musée d’Albertville comme étant le dernier système innovant en matière de handicap.

 

Cerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

 

Marc Gostoli le précurseur

Le fauteuil, le GMS (Gostoli Marc System) qu’a acquis l’association est ultra-performant. Le nom vient de son inventeur, Marc Gostoli qui fabrique, depuis 1990, des « machines à skier » pour handicapés. Il crée en 1997, l'association Antenne Handicap qui a pour objectif de rendre accessible la pratique des sports de montagne à tous, qu'on soit débutant, confirmé et même compétiteur, quel que soit le type de pathologie (physique, mentale ou sensorielle). « Dans les Pyrénées, Marc qui nous a formé à la Plagne, nous a donné délégation pour que nous même formions des pilotes » nous explique Fabienne. Il est vrai que guider ce matériel est tout un art et demande des efforts physiques pour l’accompagnateur mais pas que pour lui. «Ce n’est pas de la balade, les personnes déficientes participent activement à la descente en se penchant de droite et de gauche » nous dit encore Muriel.

 

Cerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

 

De plus en plus nombreuxCerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

Muriel Bobo et Fabienne Durand sont bénévoles et leur association tient le cap en raison de ce statut. Lapremière est enseignante en activité physique adaptée à Sensevia à Osséja, l’autre, professeur à l’université de Perpignan, responsable du parcours activité physique adaptée et santé. Seule Marion est salariée et s’occupe toute l’année, d’activité physique auprès d’un public sénior. Une aide de sponsors ou donateurs permettrait un agrandissement du parc (le GMS coûtant 4500€) et une prise en charge supérieure de ce public de plus en plus friand de sensations.

Contact ADAPACC : 06 76 83 44 45 ou 06 82 94 92 75 mail : adapacc@aol.com