24/09/2011

Cerdagne - C’est la rentrée avec le Grup Excursionista de Cerdanya

Voici revenu le temps des vendanges avec l’automne qui démarre. Une nouvelle saison d’activités montagnardes redémarre ce samedi 24 septembre avec la 32e année du Grup Excursionista de Cerdanya : c’était en 1980 ! ce week-end, la 499e randonnée sera proposée aux jeunes collégiens cerdans et aux adultes de l’équipe éducative d’encadrement.

La 500e aux Bouillouses

Cet automne, on fêtera un anniversaire extraordinaire : la 500e organisée pour les jeunes excursionnistes cerdans aux Bouillouses. Mais c’est aussi pour eux des expéditions lointaines et des séjours de découverte pour aller voir « ailleurs », pour aller à la rencontre des autres et découvrir le monde. Aussi, au début du mois de juillet, dix jeunes adolescents sont allés en Sierra Nevada en Andalousie pour gravir avec succès les quatre plus hauts sommets de la Péninsule ibérique. Un bel exploit que l’on pourra découvrir durant l’automne et l’hiver 2011-2012 lors de conférences et diaporamas dans de nombreux villages de Cerdagne.

De beaux moments de partage et d’amitié auxquels vous êtes invités à participer !

groupe excursioniste 1.jpg

Calendrier automne 2011. Les départs se font le samedi à 8h de la mairie de Bourg-Madame. Tél : 06 81 12 78 83

Samedi 24 septembre (499e) : Err Puigmal La Matte, sources du Sègre

Samedi 1er octobre (500e) : Lac des Bouillouses, tour des lacs du Carlit

Samedi 8 octobre (501e) : Les Angles, Pla del Mir, Lac d’Aude, Mont Llaret

Samedi 15 octobre (502e) : Porta, Vallée du Campcardos, Porteille Blanche

Samedi 22 octobre (503e) : Eyne, station, pic Cambre d’Aze.

groupe excursioniste 2.jpg

Dans la Sierra Nevada, nos dix jeunes Cerdans ont gravi avec succès les quatre plus hauts sommets de la Péninsule ibérique. Cette année encore, le grup Excursionista de Cerdanya va marcher et marcher encore à la découverte de nouveaux horizons.

21/09/2011

Cerdagne - Osséja - 2ème sortie nationale du film Coup d’Eclat José Alcala

Ectac.Coup-d-eclat-Film-de-Jose-Alcala.03.jpgA l’occasion de la sortie de Coup d’Eclat avec dans le rôle principal Catherine Frot, le cinéma « le Puigmal » vous invite  à une rencontre conviviale avec  Karim Ghiyati, directeur de « Languedoc-Roussillon Cinéma ».

Le cinéma « Le Puigmal », membre de l’association « Cinémas en Terres Romanes » poursuit sa politique d’accueil de personnalités du monde cinématographique entamée en 2010.

Au travers de « projections-débats » suivi d’une collation, au tarif unique de 5 €, la municipalité a le désir de favoriser la rencontre du public avec des réalisateurs, producteurs, acteurs. C’est ainsi qu’après avoir accueilli avec beaucoup de plaisir les réalisateurs Laurent Vinas-Raymond, Jean-Paul Jaud, Pedro Gonzalès-Rubio et Guillaume Bodin, le Puigmal vous propose une rencontre avec Karim Ghiyati. directeur de « Languedoc-Roussillon Cinéma ».

Secrets de fabrication

Karim Ghiyati nous expliquera les missions de l’association dans la promotion du cinéma en région et les secrets de fabrication d’un long-métrage. Il précisera le rôle de l’association dans le choix de Sète comme décor naturel de «  Coup d’Eclat »  dans le cadre de la commission du film créée pour l’accueil de tournages, ainsi que les missions d’accompagnement du développement du secteur professionnel, de coordination des actions d’éducation artistique à l’image et de découverte de toute la diversité de l’image en mouvement à travers les actions de programmation.

En octobre, la commune devrait également avoir la visite de la productrice de « Pa Negre », accompagnée du rôle principal du film pour une projection en catalan sous-titrée en français de ce long métrage d'Agustí Villaronga qui a récemment reçu neuf Goyas, l'équivalent des Césars en Espagne.

Vendredi 23 septembre, Cinéma Le Puigmal à 21h. tarif : 5€ (avec collation). Pour toute info complémentaire : www.cinemas.terresromanes.fr

17/09/2011

Les Journées Européennes du Patrimoine en Cerdagne

Bourg-Madame

Samedi 17 septembre. Visite guidée des églises par l'historien Jean-Louis Blanchon

Rendez-vous devant les églises. 15h église de Bourg-Madame. 16h : église de Caldégas.

17h : église d'Hix

Err 

Samedi 17 septembre. Marc Blaise propose une visite découverte du village. Rendez-vous à 10h devant la boulangerie. Il propose également une visite de l’église Saint-Génis (rarement ouverte !) de 14h à 16h samedi et dimanche.

Samedi 17 et dimanche 18 : visite libre de la Chapelle de la Vierge de 8h à 19h.

Estavar

Samedi 17 septembre. 18h, concert musique et patrimoine en  l’Eglise Saint-Julien d'Estavar en faveur de la restauration de l’église de Bajande. Entrée : 5€. Gisela Bellsolà  et l’Ensemble de musique médiévale  Saurimonda proposent  les « Cent millors cançons populars » de Joan Amades.

Eyne

Samedi 17 septembre. Journée archéologique à la Maison de la Vallée. 10h-12h : visite guidée, 5000 ans d’Eyne. Archéologie, botanique, écologie historique, lecture de paysage. Animé par Rosmaryn Staats, conservateur de la Réserve naturelle d’Eyne et Delphine Bousquet, préhistorienne. 15h-18h : Atelier de repas préhistorique avec découpe de mouton au silex, tannage, cuisson de repas. Animé par Marianne Deschamps, préhistorienne. (repas : 5€).

Font-Romeu

Samedi 17 et dimanche 18.

14h et 16h : visite guidée du Musée sans murs et de la Chapelle de l’Ermitage. Promenade en forêt sur le sentier culturel commençant avenue Jean Paul et se terminant à la Chapelle. Parcours « sculpturel » jalonné d’œuvres artistiques. Durée : 2h. Gratuit.

10h-12h et 16h-19h : visite guidée de l’ensemble des maisons solaires Trombe-Michel. Immeuble prototype de l’utilisation de mur capteur solaire accumulateur de chaleur dit « Mur Trombe », réalisation terminée en 1974 par l’architecte Trombe. Gratuit.

Sainte-Léocadie

Samedi 17 septembre. 17h : Le Musée de Cerdagne vous propose une journée conviviale autour d'un bal traditionnel, ouvert à tous. Venez apprendre à danser en famille, avec le groupe Garnatxa Negra, la polka, la mazurka, la scottish, mais aussi ceux de morceaux traditionnels catalans, la sardane courte et autres valses ! 

Le Musée ouvrant ses portes à 14h le samedi 17 et le dimanche 18 septembre, vous pourrez
également profiter de visites accompagnées ainsi que des nombreuses expositions.  Entrée libre.
Dimanche 18, le Parc Naturel Régional des Pyrénées catalanes vous propose d'assister à
la conférence de Véronique Moulinié, ethnologue, et Claude Bélime, photographe,
intitulée : "Les paysages que nous avions, les paysages que nous avons et ceux que nous voulons". Pour plus de détails, contactez le PNR au 04.68.04.97.60.

cerdagne,journées européennes du patrimoine,musée de cerdagne,mur trombe,chapelle de l'ermitage font-romeu,restauration église de bajande,gisela bellsola et saurimonda

Musique (en photo Gisela Bellsolà et l’Ensemble Saurimonda), visites guidée, danses, conférences et repas préhistorique rythmeront ces Journées Européennes du Patrimoine en Cerdagne.

15/09/2011

Cerdagne - Latour de Carol - Le Chindaï : un art martial qui s’adresse à tous

Patrick Peytavi.jpgLe Chindaï, art martial fondé sur la connaissance et la stimulation de l’énergie que chacun a en soi, génère de plus en plus de pratiquants et notamment parmi les sportifs de haut niveau. Cette année, le stage national fédéral était parrainé par l’ancien champion de natation, Michel Rousseau.

Comme chaque année, la commission Nationale de Chindaï de l’UNS Léo Lagrange organise le stage national de Chindaï à Latour de Carol (village club d’Yravals). Pendant une semaine, la salle polyvalente accueillait près de 70 personnes, un nombre qui va crescendo d’année en année, tant cet art martial séduit. Supervisé par Patrick Peytavi, responsable technique national de Chindaï, le stage allait de l’initiation (enfants compris) à la formation continue des moniteurs.

Un art martial ouvert à tous

Depuis quelques années, Patrick Peytavi a ouvert une école afin d’assurer la formation technique et pédagogique des intervenants en Chindaï. Unique en France, elle est basée à Perpignan. Le but de Patrick est de faire connaître cet art martial non-violent au plus grand nombre. Pascale Amiot, directrice adjointe du club insiste « Ce qui est fondamental, c’est le travail avec les enfants et la lutte contre la violence dans les écoles ». Le Chindaï, qui a intégré l’Union Nationale Sportive Léo Lagrange, a obtenu en 2010, l’agrément de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports. Désormais, l’Education Nationale peut intégrer cette discipline au sein de l’école.

Un parrainage de marque

Cette année, Michel Rousseau ancien champion de France et d’Europe de natation et consultant à France Télévision est le parrain du stage. Ami de Patrick Peytavi, il découvre les bienfaits du Chindaï : « Patrick est un personnage très positif et intéressant. L’art martial qu’il enseigne ouvre les esprits et peut servir à développer la plénitude d’une activité qui peut être sportive ». Henri Sagols, initiateur du rugby féminin en Roussillon, également parrain du stage, a tenu à apporter son témoignage et son soutien à Patrick. « Il y a 20 ans, quand j’entrainais les garçons, j’étais confronté à des caractères et à des conflits. J’ai demandé à Patrick, comment solutionner mon problème. La notion qui m’échappait, c’est la dimension énergétique. Chez un athlète, c’est fondamental et même le principal moteur. Dans le rugby, sport où les traumatismes sont importants, on arrive, avec la méthode du Chindaï et plus particulièrement du Panthrax, à soigner et cicatriser les fractures énergétiques ».

Chindaï 1.jpg

Olivier Merle aux côtés de Michel Rousseau et les responsables du Chindaï 66. Etaient également présents, les conseillers généraux : Georges Armengol et Pierre Bataille.

La méthode Panthrax

Comme l’année dernière, Olivier Merle, ancien international de rugby, « L’Homme et demi » aux 45 sélections revient tous les ans avec grand plaisir car le contenu des exercices est poussé au maximum. « On a des sensations toujours nouvelles et la puissance va crescendo ». Quant à l’application du Chindaï aux sportifs de haut niveau via la méthode Panthrax (version individualisée, personnalisée et préparée pour un objectif donné), il en loue les bienfaits « Quand on applique la méthode, tout devient beaucoup plus fluide ».  Le conseiller général Georges Armengol, invité par son homologue du Capcir, Pierre Bataille, pratiquant le Chindaï, est venu, le temps d’une séance, discuter avec les responsables du stage. « Ce qui est enseigné au travers de cette discipline, c’est la non-violence. Et s’il y a un combat à engager, ce n’est que contre soi-même » dit encore un des pratiquants.

La rentrée au Chindaï Club 66 se fera le jeudi 15 septembre. 27 rue Rolland Garros à Perpignan. Tél : 04 68 54 36 15.

Chindaï 2.jpg

Le panel de pratiquants est divers et varié et composé de personnes de toutes origines avec des recherches et objectifs différents. Art martial interne, fondé sur la concentration et l’intériorisation, il connaît un engouement certain auprès des sportifs de haut niveau.

13/09/2011

Cerdagne - Porta – Latour de Carol - Le feu maîtrisé mais pas encore éteint

Le feu qui a détruit 150 ha de forêt sur les communes de Porta et Latour de Carol « était maîtrisé dès dimanche matin. Mais les nombreuses reprises de foyers ont nécessité la présence de 300 pompiers.

cerdagne,latour de carol,porta,incendie,feu de forêt,sdis,pompiers,centre de secours et d'incendie,alat,sécurité civile

Le feu qui a ravagé la forêt de conifères et feuillus entre Porta et Latour de Carol a peu évolué dans la nuit de samedi à dimanche. Frédéric Lhomme, chef des opérations dès samedi soir indique « Le feu n’est pas préoccupant car nombre de lisières sur les parties avant du feu ont pu être traitées. Trois hectares supplémentaires ont brûlé mais nous restons très vigilants car qui dit feux de montagne dit feux qui couvent ». Ce sont donc 300 pompiers qui combattaient les flammes ou étaient en renfort hier. La moitié de l’effectif provenait du département, une centaine d’hommes venaient de la Sécurité Civile de Brignoles, un colonne de 60 pompiers de l’Hérault et une vingtaine d’Ariège.cerdagne,latour de carol,porta,incendie,feu de forêt,sdis,pompiers,centre de secours et d'incendie,alat,sécurité civile

Encore des moyens aéroportés

Dès samedi après-midi, les Catalans quittaient la Cerdagne, appelés sur un feu en Espagne à Manresa. Dès lors, dimanche, le seul appui aérien provenait du Détachement d’Intervention Héliporté de la sécurité civile. Le commando du feu était emmené sur les reprises par les Pumas de l’EEALAT du Cannet des Maures, aidés efficacement par l’ALAT du Centre de Vol en Montagne de Sainte-Léocadie (en photo à droite : le capitaine Eric Lacambre, commandant la base de Sainte-Léocadie). A noter que le buldozer de la Sécurité civile a ouvert une piste de 500m pour permettre l’établissement de grandes longueurs et faire la jonction avec le DIH.

Cette zone de montagne étant peu accessible, les pompiers étaient sur les lieux de l’incendie toute la nuit et pour plusieurs jours encore.

 

cerdagne,latour de carol,porta,incendie,feu de forêt,sdis,pompiers,centre de secours et d'incendie,alat,sécurité civile

De nombreuses reprises de feu étaient visibles toute la journée de dimanche (photo 1). Les pompiers ont œuvré toute la nuit et dès le matin 6h pour éteindre les foyers persistants. Ici deux femmes du centre de secours de Saillagouse, à droite Jessica et à gauche Laura pour qui le feu de Porta était la 1ere intervention. Un joli baptème du feu !

11/09/2011

Cerdagne - Plus de 300 pompiers français et espagnols ont lutté contre un important incendie de forêt

Environs 150 ha sont partis en fumée sur les communes de Latour de Carol et Porta. Des moyens aériens d’envergure ont été engagés dès le départ du sinistre a priori d’origine accidentelle.

cerdagne,latour de carol,porta,sdis,codis,canadairs,dash,pompiers,centre de secours,sécurité civile,centre de vol en mpontagne,alat,eealat

Le spectacle de l'incendie. le feu a ravagé 150 hectares à l'endroit  même où un incendie s'était déclaré il y a 25 ans, en septembre 1986. 400 hectares avaient brûlé.

De très importants moyens terrestres et aériens ont été engagés sur le feu de forêt le plus important du département cette année.  C’est vers 16h, vendredi, que l’alerte était donnée par un habitant de Quès, hameau de Latour de Carol. Très vite les pompiers de Cerdagne et Capcir étaient sur site ainsi que les hélicoptères bombardiers d’eau catalans (HBE) venus de Gérone et Barcelone. La conjonction des trois paramètres, température élevée, végétation très sèche et dénivelé important a été  la cause d’une propagation extrêmement rapide du feu.

Contenu la nuit

A 20h, l’intervention des canadairs venus de Marignane, des trackers, d’un DASH et des avions bombardiers d’eau était interrompue par la nuit. Il n’y avait que les hommes au sol pour combattre le feu qui s’est propagé sur deux grands fronts après que le vent ait subitement tourné. Une équipe spécialisée en contre-feu du SDIS était alors hélitreuillée par le Dragon 66 de la Sécurité Civile. Alexandre Trani chef de colonne jusqu’à samedi matin espérait que le feu se calme durant la nuit « Nous avons allumé des feux tactiques et demain matin nous attendons une attaque aérienne massive ». Effectivement, le samedi matin grâce au travail remarquable des pompiers, le feu était contenu. Cependant, on devait déplorer six blessés heureusement sans gravité parmi les combattants du feu.

320 pompiers mobilisés

Le samedi dès 7h, les HBE catalans pompaient sans relâche l’eau de la carrière de Quès pour lâcher à chaque largage, de 700 à 1000 litres d’eau. Des centaines de rotations incroyables effectuées par des catalans qui n’avaient pas l’intention de laisser repartir les dizaines de foyers encore fumants. Quatre canadairs de Marignane et deux trackers intervenaient à leur tour. Mais le vent se levait vers 11h, laissant craindre une reprise des braises. Finalement, ce sont 320 pompiers dont 80 espagnols qui étaient sur site pour arrêter coûte que coûte cet incendie qui avait atteint la crête espagnole.

Le DIH opérationnel

En fin de matinée, le Détachement d’Intervention Héliporté (DIH) entrait en opération « Deux hélicoptères Puma et une Gazelle de l’Ecole d’Application de l’Armée de terre de Cannet des Maures dans le Var ont héliporté en tête de feu, une unité complète de Brignolles. 30 militaires ultra spécialisés ont pour mission d’allumer des feux tactiques pour protéger la ligne de crête. Ils étaient il y a peu à Fukushima » précisent le commandant Graffeille du DIH et Emmanuel Moulard, directeur du cabinet du préfet. Rajoutons que dès 16h vendredi, l’ALAT de Sainte-Léocadie, prévenue par la Direction militaire départementale a prit une part active lors des secours en accueillant et ravitaillant à la base les hélicoptères espagnols, les hélicoptères de Cannet des Maures et le Dragon 66.

Il y a 25 ans presque jour pour jour

Les habitants de la vallée du Carol avaient l’impression de revivre le même drame qu’il y a 25 ans. Il faut dire qu’en septembre 1986, un incendie provoqué par la foudre avait détruit plus de 400 ha au même endroit. « Ce qui part en fumée, c’est les plantations que nous effectuées depuis 1989. L’ONF a fait quatre tranches de travaux avec la plantation de 12 000 plants, alizée blanc, pins à crochets, mélèzes, bouleau. C’est une catastrophe» nous dit Jacques Volle, agent patrimonial de la forêt de Latour de Carol.

Heureusement, cette fois-ci, les moyens aériens ont été déployés en nombre et rapidement, ce qui n’avait pas été le cas en 1986.

Encadré

Un combat franco-catalan

Les pompiers Catalans et Français ont uni leurs efforts pour combattre ce feu spectaculaire. Près de 80 pompiers catalans sont venus prêter main forte à leurs homologues.  Concernant les aéronefs, on a pu compter 3 hélicoptères bombardiers d’eau venus de Barcelone et Gérone, 25 véhicules venant de Cerdagne espagnole, de Barcelone et Tarragone. « Pour contourner l’obstacle de la langue, un coordinateur bilingue a été envoyé par l’Espagne. Il est demeuré dans un hélicoptère de commandement tout au long des opérations. A terre, dans chaque secteur où l’on trouvait conjointement les deux nationalités, un chef bilingue était désigné » dit Carlos de Pablos, commandant les opérations espagnoles.

 6 - le fau depuis le PC.jpg

Des moyens importants ont été déployés dès vendredi après-midi. Les trackers ont largué du retardant (photo 1) et les canadairs ont effectué de nombreuses rotations (photo 2) tout comme les hélicoptères bombardiers d’eau espagnols (photo3). Toute la nuit, la forêt a continué à s’embraser (photo 4 et 5) mais 320 hommes étaient sur site le samedi matin pour stopper ce sinistre dont la cause demeure encore inconnue. Les gendarmes de la communauté de brigades de Bourg-Madame et Saillagouse étaient sur place pour recueillir des indices.

photos : F. Berlic

1 - tracker.jpg

 Les trackers ont largué du retardant

2 - canadair.jpg

Quatre canadairs de Marignane ont largué à chaque passage 6000 litres d'eau chacun. Ils ont rechargé au Lac de Matemale et ont été opérationnels vendredi et samedi.

11 - feu.jpg

Le feu s'est déclaré vendredi 9 septembre vers 15h45. Il a ravagé en deux jours, 150 hectares.

10 - canadair 1.jpg

Intervention de canadairs.

9 - hélico 2.jpg

Les hélicoptères bombardiers d'eau (H.B.E.) venus de Gérone et Barcelone ont accompli un travail remarquable et ont permis au feu de ne pas prendre plus d'ampleur au tout début du sinistre.

4 - le feu au-dessus de Quès.jpg

L'embrasement des pins. L'incendie au-dessus du hameau de Quès vendredi soir.

3 - hélico espagnols.jpg

Les H.B.E. espagnols venaient faire le plein d'eau à la carrière de Quès. Un ballet incessant pour sauver la forêt cerdane.

8 - pompiers devant le feu.jpg

Le P.C samedi matin.

09/09/2011

Cerdagne- Bourg-Madame - Rentrée au collège Cerdanya : entre rénovation et déception

Après la traditionnelle photo des personnels lors de la journée de pré-rentrée, le Principal du Collège de Bourg-Madame, Nabil Ayache, nous a livré ses premières impressions.

_ Que pouvez-vous nous dire sur cette rentrée ?

Nabil Ayache : Les effectifs sont stables, comme les équipes, les postes sont quasiment tous pourvus et les travaux de restructuration se poursuivent. Je souhaiterais remercier le Conseil Général pour ses investissements malgré la situation financière que nous connaissons.

-  Des aspects négatifs ?

N.A : Nous déplorons les suppressions d’un ½ poste administratif et d’un ½ poste de surveillance et l’absence préjudiciable du principal adjoint qui ne sera toujours pas remplacé.

-  Quelles seront les priorités pédagogiques ?

N.A : D’abord mobiliser les acteurs au service des élèves en difficulté en proposant différentes modalités de soutien : aide individualisée, accompagnement éducatif, programme personnalisé de réussite éducative. Ensuite poursuivre la mise en place de certains outils pédagogiques : livret personnel de compétences pour le socle commun, passeport Orientation pour la découverte des métiers et des formations. Enfin travailler sur le dossier du transfrontalier.

Sur le refus du Recteur de transférer chez vous la section Electrotechnique de la Perle Cerdane ?

N.A : Mon devoir de réserve impose de ne pas commenter cette décision mais les acteurs locaux connaissent ma position.

Que peut-on vous souhaitez pour cette deuxième année ?

N.A : De conserver le soutien des équipes, la confiance des parents et d’accroître la réussite des élèves !

                                                                                              Propos recueillis par Frédérique Berlic

le personnel du collège Cerdanya.jpg

Autour du Principal, le personnel du collège pose pour une photo souvenir. Parmi les satisfactions de cette rentrée 2011-2012, les travaux que va connaître le collège, le bémol étant le refus du transfert, par le recteur d’Académie, de la section Electrotechnique de la Perle Cerdane.