01/09/2012

Cerdagne - La problématique des maisons d'enfants en Cerdagne

Lundi 3 septembre, les locaux à sommeil de la Perle Cerdane seront fermés à tous les enfants pris en charge dans cette structure. ils devront désormais dormir tous les soirs aux Escaldes. Pour l’ensemble des maisons d’enfants du plateau cerdan, l’arrivée du Pôle pédiatrique de Cerdagne serait une solution à tous les problèmes. Marie-Thérèse Ortiz, directrice des Tout Petits à Bourg-Madame et présidente de l’Association Santé Cerdagne Capcir, a désiré s’exprimer sur la problématique des maisons d’enfants.

Quelle est votre réaction à l’annonce de la fermeture des locaux à sommeil de la Perle ?

C’est un problème grave dont personne ne se réjouit car cela va compliquer la prise en charge des enfants. Elle ne sera pas moins bonne, bien sûr, mais plus difficile. D’ailleurs, je propose, s’il y en a besoin, et qu’il n’y a pas assez de places aux Escaldes, de mettre à disposition des lits des Tout Petits.

Pourquoi le Groupement de Coopération Sanitaire est-il remis en cause ?

Concernant le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS), nous avions signé un GCS d’autorisation qui concernait la Perle Cerdane à Osséja et les Tout Petits à Bourg-Madame. Ces deux structures n’avaient plus d’autorisations sanitaires, transférées donc au GCS. Cette mise en place a tout de même pris deux ans ! Puis en septembre 2011, l’ARS nous a convoqué et nous a dit que pour des problèmes juridiques, on ne pouvait plus faire ce GCS. Contrairement aux autres maisons de santé, les Tout Petits n’a qu’une seule activité et si j’avais donné les autorisations au Groupement de Coopération Sanitaire, je ne pouvais plus faire partie de celui-ci.

Et à la place, que vous a-t-on proposée ?

De faire un GCS de moyens et à aucun moment on nous a dit que tout était fini ! Il est en cours d’instruction à l’ARS et il va être signé prochainement entre la Perle et les Tout Petits.

Qu’en est du pôle pédiatrique ?

Dans le GCS de moyens, il est précisé qu’on s’engage à construire sur un site unique un pôle pédiatrique. Tout à coup, on parle d’Osséja alors que je n’ai jamais été sollicitée ni associée à ce nouveau projet. Le Pôle pédiatrique doit rassembler toutes les activités pédiatriques du plateau cerdan et ne concerne pas qu’une seule structure. On doit y retrouver quatre établissements pédiatriques reconnus et certifiés avec chacun ses spécificités, La Perle Cerdane, Les Tout Petits, Castel-Roc et les Petits Lutins. Ces deux derniers se sont finalement regroupés sur Font-Romeu sous la structure Pôle Font-Romeu Santé.

Marie-thérèse Ortiz.jpgVous avez décidé de continuer avec la Perle cerdane ?

Oui et les travaux devaient commencer en mars 2012 à Bourg-Madame. Mais à l’époque, le GCS d’autorisation qui devait faire ces travaux, a été dissous. Mais en attendant, la mairie de Bourg-Madame a acheté le terrain 700 000€ et les Tout Petits et la Perle Cerdane ont payé un contrat de promotion immobilière 40 000€ chacun ! Et puis, une autre chose à prendre en considération, c’est que le Pôle santé de Font-Romeu menacé un temps, reste en Cerdagne et il faut donc l’intégrer, s’il le désire, au Pôle pédiatrique de Cerdagne. La donne a changé mais je le répète, rien n’est arrêté et les Tout Petits sont plus motivés que jamais à en faire partie.

C’est aussi une lutte pour les emplois ?

C’est sûr, car, que ce soit les salariés de n’importe quelle maison de santé, ce sont des emplois spécialisés qu’il faut garder ici et défendre. En tout cas, l’ARS a toujours été favorable à ce Pôle pédiatrique et a tout fait pour qu’il voit le jour. En tant que présidente de l’Association Santé Cerdagne Capcir, j’affirme que la majorité de ce qu’on a en Cerdagne peut être sauvé et on ne pourra le faire que si on se regroupe.

 Pour Marie-Thérèse Ortiz, directrice de la maison d’enfants Les Tout Petits, le Pôle Pédiatrique de Cerdagne est toujours d’actualité.  

28/08/2012

Cerdagne - Bourg-Madame - 3e édition du Colloque Santé-famille entre concert et conférences

C’est déjà la 3e édition du colloque Santé-famille « de 0 à 100 ans » présidée par le Pr Henri Joyeux. Alimentation, obésité, déprime mais aussi chansons sont au programme.

Pour la 3e année consécutive, le professeur Joyeux, chirurgien cancérologue à Montpellier, organise, en partenariat avec la commune de Bourg-Madame, un colloque prévention santé-famille les mardi 28, mercredi 29 et jeudi 30 août. Pour la première soirée, un concert exceptionnel sera donné par André Bascou, maire de Rivesaltes et Louis Carles, maire de Torreilles. Ils nous feront l’honneur d’interpréter des chansons de Georges Brassens et Jean Ferrat au profit de la Ligue contre le Cancer.

Les abeilles au service de la santé

Le mercredi, les thèmes abordés seront « Les abeilles au service de la Santé de l’Homme » par le professeur Joyeux.  Les spécialistes de l’établissement de soins pédiatriques « Les Tout Petits » de Bourg-Madame traiteront de « Obésité et surpoids des enfants : prévention et traitement ». Au programme du jeudi 30 : « Quand faut-il traiter la déprime ? Le changement des habitudes alimentaires peut-il être utile ? » par le docteur Marie-Christine Commandeur et « Facteurs de croissance et produits laitiers » par le docteur Christine Bouguet-Joyeux.

le professeur Joyeux.jpgSalle Joseph Calvet à 21h les 3 soirs. Mardi : entrée 5€ au profit de la Ligue contre le Cancer. Entrée gratuite aux conférences des 29 et 30 août. Renseignements au 04 68 04 52 41

Le professeur Joyeux présidera la 3e édition du colloque Santé-famille. A noter la prestation des maires de Torreilles et Rivesaltes qui chanteront aujourd'hui, mardi 28 août à 21h, au profit de la Ligue contre le cancer.

 

27/04/2012

Cerdagne - Font-Romeu - Hauts cantons : la casse du climatisme continue

En pleine période électorale, on apprend la fermeture possible du Pôle Emploi Santé Font-Romeu. C’est la colère et l’angoisse du côté du conseil municipal et des personnels concernés.

Les années 90 puis les années 2000 ont été celles du démantèlement du secteur climatique en Cerdagne, Capcir et Haut Conflent. Orchestré par les politiques de santé publique successives, ce démantèlement a vu non seulement les différentes maisons d’enfants fermer une à une mais aussi et surtout les lits médicalisés transférés à prix d’or vers les grands centres urbains au détriment d’un juste aménagement du territoire et de l’emploi dans nos Hauts Cantons. Au milieu des deux tours de l’élection présidentielle, c’est le coup d’estoc avec l’annonce possible de la fermeture des deux maisons d’enfants réunies, Castel-Roc et Les Petits Lutins (désormais SAS Font-Romeu Pôle Santé).

Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle et élus

Un temps sonné par cette annonce, le conseil municipal de Font-Romeu a décidé d’adresser une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle, députés, sénateurs, président de Région et présidente du département. « En cette période où le pays tout entier débat, dialogue, réfléchit à son avenir et au chemin à suivre pour les années à venir. Dans tous les discours, au centre de toutes les inquiétudes apparait le domaine économique et en particulier l’emploi. Aujourd’hui, nous apprenons avec stupéfaction et colère l’ultime coup porté à notre économie de montagne : la SAS Font-Romeu Pôle Santé s’apprêterait à être démantelée et ses lits médicalisés arrachés à la Cerdagne pour être redéployés. Cette structure fermerait purement et simplement ses portes et ses employés seraient reclassés dans un territoire couvrant la France entière voire l’Italie ou la Belgique !» s’insurge le maire Jean-Louis Demelin.

Les écoles et l’économie locale menacées

La pilule est bien dure à avaler d’autant qu’en retirant des écoles, collège, lycée les 80 enfants reçus dans les maisons médicalisés auxquels s’ajoutent les 44 enfants à charge des familles travaillant dans ces structures, ce sont à nouveau des fermetures de classes, des suppressions de postes (alors que la commune en a déjà subi 3 dans les 4 dernières années), effectifs en baisse en perspective. L’école-collège de la Forêt de Via fonctionnant uniquement avec ces enfants malades fermerait purement et simplement ses portes entrainant la mise au chômage d’une dizaine d’autres emplois.

Des rumeurs et des mensonges.

le personnel en assemblée.jpg

Le personnel de la SAS Font-Romeu Pôle santé s’est réuni, fort inquiet des possibles mesures de fermeture des deus maisons d’enfants réunies, Castel-Roc et les Petits Lutins.

Quant aux représentants du personnel de la SAS Font-Romeu Pôle santé, issue de la fusion entre les deux établissements, Castel-Roc et les Petits Lutins, ils n’en sont toujours pas revenus de ces mensonges à répétition. « La fusion des deux maisons est effective depuis le 1e janvier 2011, et s’est faite, selon nos directions, afin de pérenniser la structure, les emplois et faire face à diverses décisions d’instances sanitaires ». Or des rumeurs d’achat de la SAS Font-Romeu Pôle santé par un grand groupe (société ORPEA en l’occurrence) se sont faites de plus en plus pressantes et le 24 avril, le personnel du pôle santé que l’établissement avait été supprimé du Plan Régional de Santé. « Si la société ORPEA achète 80 lits, ce n’est pas pour les laisser en Cerdagne, mais pour les délocaliser, laissant ainsi 70 salariés et familles sur le carreau » s’indigne le personnel.

Devant l’urgence de la situation et pour éviter une nouvelle saignée économique dans les Hauts Cantons, une réunion publique se tiendra sur ce sujet le jeudi 3 mai 15h à Font-Romeu (esplanade de l’office de tourisme).

26/05/2011

cerdagne - Saillagouse - Aujourd'hui, 5e édition du Printemps des Seniors : Un, deux, trois…Santé !

La Mutualité Française et Chemin Faisant, association partenaire incontournable de l’accompagnement des habitants des Hauts Cantons ont prouvé en mettant en place le Printemps des Seniors que l’on peut faire de la prévention et aborder des sujets hypersensibles, sans dramatiser et surtout dans une ambiance conviviale. ouverture aujourd'hui, jeudi 26 mai à partir de 9h30, salle polyvalente F. Ester.

 

Le printemps des Seniors est la manifestation de l’année pour la tranche d’âge concernée. C’est même celle qui a le plus de succès de tout le Languedoc-Roussillon ! Ce rendez-vous qui se pérennise au fil des ans, s’inscrit dans le cadre des rencontres prévention-santé de la Mutualité Française. Après Osséja l’année dernière et la thématique sur la mémoire, c’est à Saillagouse que ce rendez-vous prisé et au succès grandissant prend ses quartiers. Le thème de cette 5e édition est La santé.

Une rencontre avant tout

Le Printemps des Seniors est destiné à faire se rencontrer tous les seniors des Hauts-Cantons, l’idée étant de les mobiliser et de les faire se déplacer. Si jusqu’à présent cette manifestation a reçu un très bon accueil auprès des seniors, c’est qu’ils ont sous la main pour la journée, un panel complet de professionnels de la santé. C’est souvent l’unique occasion de l’année pour les habitants des trois cantons de se voir, les membres des familles étant dispersés sur l’ensemble du secteur montagnard. « Simplicité et convivialité, c’est ce qui me tient à cœur pour cette journée, on est là pour partager » dit Martine Taberné, présidente de l’association Chemin Faisant.

Des nouveautés

En plus des partenaires habituels, cette édition est marquée par la présence de deux participants : la CARSAT (retraite et Santé au travail) qui aura un stand imposant sur l’aménagement de l’habitat. Egalement seront présentes sur un stand, deux familles d’accueil pour personnes âgées et personnes handicapées. Ce concept, très innovant dans le secteur, est une réelle alternative aux maisons de retraite.

Cette journée est attendue depuis des mois par nos seniors qui auront plaisir de participer aux ateliers mis en place par les partenaires. Convivialité et bonne humeur au rendez-vous !

 

Le Printemps des Seniors est un rendez-vous très prisé en Cerdagne-Capcir. L’objectif d’une telle journée est bien sûr, la rencontre entre seniors, mais elle a surtout une visée préventive.

 

Programme :

9h30 : accueil des participants et présentation de la journée. Projection du film tourné lors de la rencontre santé « souvenirs, souvenirs » à Osséja le 27 mai 2010.

10h : ouverture des stands et des ateliers.

10h30 : atelier diététique Mutualité Française.

11h : atelier aménagement de l’habitat avec la CARSAT.

12h30 : repas. (pour ceux qui le souhaitent, inscription préalable).

14h : reprise des ateliers.

15h : atelier Acti’march (prévoir vos baskets !) avec Equilibre 66.

17h : clôture de la journée. Animations surprises tout au long de la journée.

printemps des seniors1.jpg

Ateliers

Financements des lieux de vie collectifs avec la CARSAT . Relaxation avec la CAMIEG. Equilibre et Mémoire avec Equilibre 66. Danse animée par les Sardanistes Guinguettois. Test les chiffres du cœur avec Agir abcd. Test  Glycémique avec l’Association Catalane des Diabétiques. Tests vision et audition avec les Opticien et Audioprothésiste mutualistes Via Santé ». Tests souffle, tabac, troubles du sommeil avec la Clinique la Solane.

22/05/2011

Cerdagne - Présentation du Pôle pédiatrique de Cerdagne

Hier, était présenté dans le cadre du Projet Européen de Santé de la Cerdagne, le Pôle Pédiatrique de Cerdagne, par le Dr Martine Aoustin, directrice générale de l’Agence Régionale de Santé du Languedoc-Roussillon en présence des deux instances représentatives des deux établissements français de ce pôle que sont les Tout Petits à Bourg-Madame et la Perle Cerdane à Osséja.

Dans le cadre de la mise en place du Pôle Pédiatrique de Cerdagne qui sera construit à Bourg-Madame, une réunion était organisée à Osséja. Après un discours des instances respectives des deux établissements, Michel Caron, président de l’ALEFPA et Marie-Thérèse Ortiz, directrice des Tout Petits, la réunion s’est poursuivie par un échange entre le Dr Martine Aoustin, directrice générale de l’Agence Régionale de Santé du Languedoc-Roussillon (ARS L-R) et une délégation d’une cinquantaine de salariés des deux établissements. Le but de cette discussion était de faire le point sur la situation actuelle, les avancées réalisées et les projections à venir.

« Rendre pérenne l’offre de soins »

Le Pôle Pédiatrique de Cerdagne composé de trois acteurs : la MECSS Les Touts Petits à Bourg-Madame, La Perle Cerdane à Osséja et le Groupement Européen de Coopération Territoriale de l’Hôpital de Cerdagne (GECT organe gérant l’Hôpital de Cerdagne), est une des deux filières (avec le Pôle gériatrique construit à Err) du réseau de santé transfrontalier. Car le Projet Européen de Santé de la Cerdagne va au-delà de la construction du nouvel Hôpital de Cerdagne à Puigcerda. Il a également pour objectif d’intégrer les services de santé des deux côtés de la frontière en profitant des meilleures spécialisations de chaque système, existant ou à venir. Selon le Dr Aoustin, « nous avons l’intention de rendre pérenne et plus solide, l’ensemble de l’offre de soins sur le plateau cerdan, ceci en lien étroit avec l’Hôpital de Cerdagne puisque le nouveau Groupement de Coopération Sanitaire est formé à la fois par les Tout Petits, la Perle et le GECT. Ce regroupement montre l’articulation que nous souhaitons avec nos amis catalans, dans une grande fluidité de prise en charge de chaque côté de la frontière »

 

Et les emplois ?

On sait que le secteur santé est mis à mal depuis quelques années en Cerdagne. D’où l’inquiétude légitime des salariés des structures sanitaires. Michel Caron, président de l’ALEFPA « En regard de ces regroupements d’établissements, à l’ALEFPA notamment, nous sommes très volontaires pour qu’il y ait une gestion globale des problèmes de ressources humaines. Très tôt, j’ai demandé que les services de l’Etat accompagnent ce projet ». L’Etat investit 15 millions d’euros sur les deux pôles : 10 millions € sur le pôle pédiatrique et 15 millions € sur le pôle gériatrique. Aussi, cet engagement financier parle de lui-même. Et la directrice générale de l’ARS L-R de rajouter : « notre souhait fondamental, c’est de solidifier l’offre de soins sur ce territoire. A partir des compétences existantes, on offre à nouveau une ouverture des besoins de santé et bien sûr, on solidifie les emplois sur ce territoire, ce qui est très important ». François Bellido, délégué syndical CDDT66 à la Perle Cerdane était satisfait des propositions quant à l’avenir des salariés lors de ce regroupement.

Mise en commun des compétences

L’intérêt de la création du pôle pédiatrique et du pôle gériatrique est de rendre les structures sanitaires actuelles pérennes mais aussi de mettre en commun des compétences et des spécificités propres à chaque établissement. « Avec des médecins en commun, cela permettra de développer de nouvelles formes de prise en charge, notamment sur l’hospitalisation de jour, sur l’ambulatoire, les consultations spécialisées, et pourquoi pas dans un avenir proche, au pôle pédiatrique, prendre en charge de nouvelles pathologies. Le tout se fera en accord avec le futur Hôpital de Cerdagne » rajoute Marie-Thérèse Ortiz, directrice des Tout Petits.

Un véritable projet de territoire en matière de santé se matérialise donc, les travaux devant commencer début 2012. Les grands gagnants en seront les Cerdans, des deux côtés de la frontière qui bénéficieront d’une meilleure prise en charge.

emplacement futur pôle pédiatrique.jpg

La construction prochaine des pôles pédiatrique et gériatrique est une nouvelle très positive et d’importance pour le plateau cerdan, autant pour la prise en charge des futurs patients que pour les emplois qui seront non seulement maintenus mais certainement développés. Depuis hier, est planté le panneau du permis de construire déposé en mairie de Bourg-Madame et accepté le 9 mai dernier.

présentation du pôle pédiatrique.jpg

De g à d : M.-Thérèse Ortiz, directrice des Tout Petits, Christophe Paillard, directeur de la Perle Cerdane, Jean-Jacques Fortuny, maire de B-Madame, Pierre Garcia, administrateur AELFPA et Michel Caron, président de l’ALEFPA. Le maire vient d’accueillir les responsables du futur pôle pédiatrique et leur annoncer l’acceptation du permis de construire.

le maire de bourg-madame, les tout petits et l'Alefpa.jpg

De g à d : J.-Michel Dufresnoy, directeur général de l’ALEFPA, Michel Caron, président de l’ALEFPA, Catherine Barnole, inspectrice générale ARS des P.O., Christophe Paillard, directeur de la Perle Cerdane, Martine Aoustin, directrice générale de l’ARS L-R, J.-Yves Le Quellec, directeur adjoint de l’ARS, Dominique Marchand, directrice adjointe de l’ARS, J.-Louis Bonnet, chargé de mission des hôpitaux et M.-Thérèse Ortiz, directrice des Tout Petits.

30/04/2011

Cerdagne - Bourg-Madame - Journée mondiale de l’asthme aux Tout Petits

Actuellement en France, 10 % des enfants sont asthmatiques ou souffrent de gênes respiratoires, de bronchites à répétition, de "bronchites asthmatiformes", qui sont des équivalents d'asthme. La fréquence et la sévérité de cette maladie sont en augmentation constante.

L'asthme est la première maladie chronique  chez l'enfant. Trois fois sur quatre, cette forme d'asthme est d'origine allergique. Un dépistage précoce et une prise en charge globale permettront à nos chères têtes blondes de maîtriser leur maladie et de mener une vie normale.

Reconnaître précocement l'asthme de l'enfant permet de bénéficier de traitements adaptés et d'en diminuer les conséquences. Face à cette maladie aux origines allergiques et héréditaires, une prise en charge globale est mise en place. Information, éducation thérapeutique, traitement, sont les clés d'une vie normale.

Comment détecter l’asthme ?

Ce problème est souvent une source d'inquiétude, avec un cortège de questions et d'interrogations, pour l'enfant lui-même et pour son entourage. Pour les aider, la journée de l'asthme du 3 mai leur est consacrée. Le "capital souffle" de l'enfant doit absolument être préservé, son avenir en dépend.

La Journée Mondiale de l’Asthme se tiendra le mardi 3 mai aux Tout Petits à Bourg-Madame de 14h à 17h30. Au programme : Atelier et mesure du souffle, le parcours de l’air, la roue de la santé, jeux géants, bar à Smoothies et goûter tartines…

Inscrivez-vous au : 04 68 04 50 59 – Courriel : lestoutpetits.clinique@gmail.com www.pyrenees-asthme.com/les-tout-petits

les tout Petits2.jpg

La Journée Mondiale de l’Asthme est organisée aux Tout Petits à Bourg-Madame, établissement climatique en pneumo allergologie infantile. De nombreux ateliers y seront organisés afin de détecter cette maladie chez les plus jeunes.

13/04/2011

Cerdagne - Osséja - Début de la saison de pêche pour les jeunes cérébro-lésés de l’IME

Alors que la neige brille toujours au sommet des montagnes, les jeunes pêcheurs motivés de l’IME le Joyau Cerdan section Les Isards sont prêts à reconduire leur cinquième année de pêche consécutive. En effet, ces jeunes qui ont subi un grave accident de la circulation ou autre accident de la vie (AVC, tumeur…) répondent présents à l’appel des lacs de Cerdagne et du parcours aménagé de Latour de Carol. Il est évident que les secteurs éloignés et moins fréquentés offrent de meilleures chances. Les belles vallées cerdanes, difficiles d’accès cachent d’importantes populations de truites. Mais ces jeunes adultes ne se découragent pas devant la difficulté et deviennent au fil du temps des pêcheurs de plus en plus expérimentés.

Responsables et respectueux

Dans cet espace de liberté, chaque jeune pêcheur apprend à être responsable et respectueux de la nature, des autres pêcheurs et de la réglementation en vigueur avec un seul mot d’ordre « Gardons la pêche » ! Cette activité proposée à un groupe de 7 à 8 jeunes est encadrée depuis 2007 par Manu Roth éducateur à l’IME Les Isards à Osséja.  Ce projet est mené à bien chaque année grâce à la motivation, à la détermination et au courage de ces jeunes, mais aussi grâce à l’aide de la fédération d’Handipêche et la participation active d’Emmanuel Josende qui aide dans les démarches pour l’obtention des permis de pêche.    

Les jeunes pêcheurs restent à l’écoute d’éventuelles questions. Pour tout contact : isards@perlecerdane.com

cerdagne,osséja,latour de carol,la perle cerdane,ime les isards,cérébro-lésés,saison de pêche,manu roth

Sept pêcheurs ravis d’aller taquiner la truite dans les lacs et cours d’eau de Cerdagne. Une activité menée pour la 5e année consécutive et qui leur permet de « garder la pêche ».