16/02/2013

Cerdagne-Capcir - Sous la neige et le soleil, la montagne vous attend

Après une semaine très perturbée, le retour du soleil est annoncé pour cette fin de semaine. Et surtout, il n'y aura pas de vent! Quatre semaines de vacances qui s'annoncent prodigieuses.

1 Puigmal.jpg

La Station de Cerdagne-Puigmal, très enneigée.

Ça y est, les vacances de février démarrent ce week-end. Pour les professionnels de la montagne catalane, c'est l'occasion de travailler pied au plancher du 15 février au 18 mars, toutes zones confondues avec bien sûr un pic dans l'activité pour notre zone.

Une neige exceptionnelle

On le sait, depuis 10 ans les hauts cantons n'avaient connu de telles chutes de neige, dans la quantité et la durée. Les cumuls de neige ont atteint des hauteurs impressionnantes et certaines stations affichent un joli 3,5m  de neige damée en haut des pistes. Au Col du Puymorens ce sont des congères de près de 6m de haut qui ont été relevées! Les professionnels des stations de ski et espaces nordiques ont mis les bouchées doubles pour accueillir les premiers vacanciers, et les personnels des routes départementales ou nationales ont tout mis en oeuvre pour que les accès soient les meilleurs possibles. A noter que la route du col du Puymorens (RN320), en cours de déneigement, est toujours fermée.

Toutes les stations ouvertes

Suite aux chutes de neige, les domaines skiables offrent des paysages de carte postale et les pistes  préparés aux petits oignons. Les vacanciers de la zone B vont pouvoir profiter d'une neige excellente. Ce week-end, il y aura foule dans les stations. Attention, le redoux a accentué les risques d'avalanche, alors ne prenez pas de risques et consultez la météo du domaine et respectez la signalisation mise en place par les pisteurs. Bien sûr, toutes les stations des Neiges Catalanes sont ouvertes et n'attendent que vous.

Prévoyez toujours des équipements spéciaux pour accéder aux stations et un accessoire dont vous aurez hautement besoin : la crème solaire! Bonne glisse à tous.

Espace cambre d'aze.jpg

 La coulée de Fontfrède à l'Espace Cambre d'Aze.     

04/02/2013

Capcir - Les Angles - Du rire et encore du rire aux 2e Flocons de l'Humour

La commune des Angles accueillait la 2e édition des Flocons de l'Humour. Tout d'abord des humoristes en herbe concourraient, suivis par les artistes, Serge Llado et Gérald Dahan.

4 le public.jpg

Un large public à l'Espace Bleu Neige pour cette 2e édition des Flocons de l'humour.

Foi de montagnards, il y avait longtemps que l'on ne s'était pas autant tordu de rire. Les Flocons de l'Humour, organisés par France Bleu Roussillon en partenariat avec notre journal, ont atteint sans coup férir leur objectif : "S'en payer une bonne tranche!". Et le public venu très largement investir l'Espace Bleu Neige n'a pas regretté le déplacement dans la station angloise.

Patricia di Fraja et olivier Payré.jpg

Patricia Di Fraja et Olivier Payré et leur sketch "Bienvenue chez les Catalans". photo : F. B.

Des lauréats de l'humour

1 Carole G reçoit le flocon d'or.jpg

Les Flocons de l'humour innovaient cette année en organisant un concours mettant en lice des humoristes du département. Quatre minutes, c'était le temps imparti pour présenter un sketch évidemment le plus drôle possible, devant un jury de professionnels : Thierry Meyer, directeur de Boitaclous et président du jury, Pierre Galibert, directeur de France Bleu Roussillon, Gérard Jacquet, animateur sur France Bleu Roussillon, Julien Brugel, prof de danse et danseur de l'émission de TF1 Danse avec les stars, Christian Blanc, président des neiges Catalanes  et Philippe Campa, directeur général de l'Indépendant. C'est Caroline G qui remportait le concours devant Patricia Di Fraja et Olivier Payré qui avaient d'ailleurs décroché le prix de la Fondation Raymond Devos 2012 avec ce même sketch. Les Crèmes catalanes s'adjugeaient la 3e place. "Je voudrais saluer la performances et le courage des concurrents et l'ensemble des prestations car pour certains, c'était une première. Je suis ravi que le journal se soit associé pleinement à cette manifestation" s'est réjoui Philippe Campa.

                                                 Caroline G remporte le Flocon d'or.

le jury.jpg

De g à d : Pierre Galibert, directeur de France Bleu Roussillon, Philippe Campa, directeur général de l'Indépendant, Thierry Meyer, directeur de Boitaclous et président du jury, Gérard Jacquet, animateur sur France Bleu Roussillon et Julien Brugel, prof de danse et danseur de l'émission de TF1 Danse avec les stars. Photo : F. B.

Deux humoristes au sommet

2 Serge Llado.jpg

Le catalan Serge Llado, accompagné de sa guitare a conquis le public. Photo : F. B.

D'entrée, le catalan Serge Llado a régalé le public qui a très vite montré du répondant. Les hallucinations auditives (on croit entendre quelque chose en français alors que les chansons sont chantées dans une autre langue) ont fait mouche. Qui n'a jamais repris en coeur le "C'est Noël, c'est Noël .." de Enia qui en fait chante "Sade away, sade away...". Spécialiste de la chanson flash, il nous a délecté de ces irrésistibles sketches sur les turbulences de la vie politique nationale. Un sourire enjôleur, une guitare pour accompagner avec maîtrise des sujets d'actualité, dérision, calembours, le tour est joué et le public écroulé!

Gérald survolté

3 Gérald Dahan.jpg

 Gérald Dahan était survolté et a étonné avec sa large palette artistique. Photo : F. B.

A peine le temps de se remettre que déboulait sur scène un Gérald Dahan déchainé. Et il ne fallait pas avoir les oreilles chastes pour recevoir le flot de sketches salaces de l'humoriste très en verve. On peut dire qu'il y a eu du "taillage" à tous les étages, ministres, chanteurs, présidents de la République, tous en ont pris pour leur grade et le maire des Angles Christian Blanc en tête, brocardé à l'envie "Ça fait partie du jeu" dira-il plus tard en remettant à l'humoriste un flocon d'honneur. De DSK au premier jour d'investiture de François Hollande (un grand moment!), notre humoriste était inarrêtable, iconoclaste à souhait. Le public en redemandait, pas tout à fait repu par le gentleman usurpateur.

Et Thierry Meyer conclura "C'est le public qui décide. Ce soir le public est content et nous avec. C'était du très bon spectacle et une très belle soirée". On espère que cette manifestation qui réunit tout un public de Cerdagne et Capcir, se pérennisera, tant elle est salvatrice.                                                                                                                 

 

01/01/2013

Cerdagne-Capcir-Haut-Conflent : La montagne vous présente ses voeux


Le Nouvel An dans la douceur montagnarde

La montagne catalane a dignement fêté le passage en 2013. Que ce soit en famille, entre amis, les pieds dans la neige, en refuge, en boîte de nuit, la nuit a été folle !!

 Une les moniteurs de l'ESF bis.jpg

La fête a été grandiose en montagne où régnait une douceur inhabituelle. Cela a d’ailleurs permis à nos playboys de l’ESF de Font-Romeu qui vous souhaitent leurs meilleurs vœux 2013, de poser pour une photo de charme. Photo : Frédérique BERLIC


Partout où des animations avaient été organisées, il y avait une foule, immense et joyeuse d’être là dans des températures à peu près supportables. Feux d’artifice et descentes aux flambeaux ont fait la joie des centaines de spectateurs pas avares en applaudissements et venus boire un gourmand chocolat ou vin chaud servi autant aux Angles qu’à Font-Romeu. 

2 descente aux flambeaux.jpg

Descente aux flambeaux et feux d'artifice au menu du 31 décembre. Photo : Frédérique BERLIC

Les restaurateurs étaient tout à leurs fourneaux, vraiment heureux d’une telle fréquentation pendant ces vacances. « Cela fait bien 4 ans qu’on avait pas vu autant de monde. D’habitude, ce sont des chiffres de fréquentation que l’on atteint pendant les vacances de février » nous confie Antoine Martin, président de l’association des commerçants des Angles.

3 le SMS.jpgAux douze coups de minuit, embrassade, champagne et..SMS bien sûr. Plus d’un milliard envoyés par les Français au passage en 2013 ! Puis la liesse collective a gagné pub et autres night clubs où la nuit a été animée, arrosée et bien fêtée.

Du monde en montagne, dans les commerces, sur les pistes, rien de tel pour bien démarrer l’année ! Et comme le vœu des montagnards pour 2013 est d’avoir de la neige, et bien elle devrait être là dès aujourd’hui. Elle devrait conforter les pistes des domaines des Neiges Catalanes pour que ces vacances se terminent comme elles ont débuté : avec du l’or blanc.

les moniteurs de l'ESF sur dameuse2.jpg

L’ESF  de Font-Romeu a fêté le passage à la nouvelle année dans la bonne humeur  Photo : Frédérique BERLIC


Geneviève, Perch’woman nordiqueEcho1 Geneviève.jpg

Au col de la Llose. Sur le domaine nordique du Capcir, Geneviève surveille le fil neige de l’espace ludique, lieu d’apprentissage du ski de fond au départ des pistes. Remontez sans effort, travaillez descente, virage, freinage, avant de vous élancer sur les traces. «J’accueille adultes et enfants, les rassure, leur donne la marche à suivre, quelques conseils, et j’interviens en cas de problème. Le fil neige est très facile d’utilisation. Il suffit de saisir la corde, de la serrer dans sa main et de se laisser glisser jusqu’au sommet de la bute. Les gens apprécient de remonter sans effort et de travailler la descente en ski. Ils sont tout sourire car ils prennent du plaisir ».

Renseignements Col de la Llose : 04 68 04 84 79

 

Echo 2  le saviez-vous.jpgLe saviez-vous ?

Poma, une marque française leader dans les remontées mécaniques

Vous êtes tranquillement sur un télésiège ou dans un télécabine de marque Poma comme à Font-Romeu? Mais peut-être ignorez vous que Poma est le diminutif de Pomagalski du nom d’un ingénieur français d’origine polonaise. Entrepreneur de bâtiment à Grenoble, il installe en 1936 à l’Alpe d’Huez un téléski bricolé à attaches fixes et créé sa propre société, Poma. Pionnière du téléski à l’Alpe-d’Huez, en 1936, la PME iséroise est devenue leader mondial du téléphérique. 

 

Traditionnel

Une journée fruitéeEcho 3 distribution de mandarines.jpg

Aux Angles. Le 1er janvier, c’est la tradition dans la commune angloise. Le personnel distribue des mandarines gratuitement, et ce, toute la journée. Après le repas du réveillon, un petit agrume aide bien à la digestion ! 130 kilos de mandarines ont été prévus pour cette distribution géante dans toute la station.

 



24/02/2012

Cerdagne-Capcir - La marque Hi-Himal débarque en montagne

Deux Cerdans ont récemment monté une société, Hi-Himal. C’est du domicile de l’un deux qu’ils importent des vêtements de montagne du Népal, élaborés par eux avec le fabricant.

1 la gamme s'est complétée.jpg

La gamme s'est complétée de plusieurs produits : sacs de couchages, doudounes, moufles, et les doudounes sont désormais de plusieurs couleurs.

Depuis quelque temps, les doudounes de la marque Hi-Himal fleurissent en Cerdagne et Capcir. Le nouveau vêtement à la mode vient du Népal par le biais d’Etienne Marvejouls et Florian Chausson. Ces deux jeunes Cerdans ont créé la société du même nom, suite à plusieurs voyages népalais. Histoire peu ordinaire de la création d’une marque.

Un projet remontant à trois ans

4 Etienne et Florian dans l'atelier népalais.jpg

L’atelier de fabrication au Népal, Etienne, Florian et Bam

A l’automne 2008, Etienne et Florian partent au Népal pour deux mois d’ascension, de treck et deP1010634.JPG découvertes. Au hasard d’un magasin de vêtements techniques comme il y en a tant, ils rencontrent un fabricant, Bam Bahadur-Rai. Après lui avoir acheté du matériel, ils sympathisent, et nos deux montagnards sont rapidement invités chez lui. Bam leur propose alors de vendre des doudounes en France. « Au Népal, il y a énormément de contre-façons. Nous avons expliqué à Bam que la France était très à cheval et qu’il fallait créer notre propre marque. Suite à ça, nous sommes partis 15 jours en treck et à notre retour, Bam nous proposait le nom de Hi-Himal que nous avons approuvé. Nous avons de notre côté, créé le logo » explique Florian. La marque Hi-Himal (hi, que l’on prononce high, haut en anglais et himal, montagne en népalais) était née et déposée en France par Etienne et Florian.

Collaboration et élaboration

En fins connaisseurs du milieu montagnard et des conditions extrêmes, Etienne, accompagnateur à Ozone 3 à Font-Romeu et Florian, accompagnateur et pisteur à Formiguères ont élaboré, sur place, dans l’atelier de Bam, les doudounes et autres produits à commercialiser en  France. Bam qui emploie une dizaine de personnes a fait évoluer les produits au gré des demandes des deux Cerdans. « Au début, il y a un an, nous avons fait venir une cinquantaine de doudounes pour voir l’impact et ne pas se tromper. Devant l’engouement, nous avons étoffé la gamme avec des doudounes fines, épaisses, sans manches, des moufles et des chaussons et trois styles de sacs de couchage. C’est garni avec 100% duvet de canard, on l’a vu faire, pour chaque bande de doudoune, le duvet est pesé par les ouvriers ». Et au niveau chaleur, tous ceux qui ont acheté le produit étaient conquis.

Un prix très attractif

Non seulement la qualité est excellente, mais le rapport qualité prix est exceptionnel, trois, voire quatre fois moins cher que les grandes marques. Les doudounes sont entièrement faites à la main, deux par jour et par ouvrier. Les premiers acheteurs ont demandé des produits en couleur, c’est chose faite avec 4 couleurs au choix : orange, bleu, jaune et noir. « Pour l’instant, les petites marges dégagées servent au fonctionnement de la société, tout le reste repart au Népal et contribue à faire vivre plus de 10 familles, c’est le plus important. Nous avons grandement été aidés pour l’importation par Ysal, agence en douane à Toulouse, l’Hospitalet et Bourg-Madame » explique Etienne. Par le bouche à oreille, environ 300 doudounes ont été vendues. Gageons que la petite société Hi-Himal gravira des sommets de notoriété.

2 Etienne et Florian à Err.jpgLes produits

Gamme doudounes : 65 à 85€. Sacs de couchage : 85 à 115 €. Tee-shirt : 15€. H,F et enfants.

Contacts : Hi-Himal : 06 80 60 41 23 mail infos@hi-himal.fr internet : www.hi-himal.fr

C’est à Err, au domicile de l’un d’eux que les produits sont stockés. Etienne et Florian portent une doudoune élaborée par eux et fabriquée par leur ami Bam.  

 

17/02/2012

Cerdagne-Capcir - Handi Axurit : la glisse accessible à tous les publics

Depuis 2003, ADAPACC section Handi Axurit œuvre pour que les handicapés connaissent aussi les joies de la glisse. Des moments inoubliables en fauteuil ski ou avec le révolutionnaire Trotti-ski.

 

Cerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

 

Bientôt 10 ans que l’association ADAPACC (Association pour le Développement des Activités Physiques Adaptées Cerdagne Capcir) permet aux personnes handicapées de profiter des plaisirs du ski. C’est uniquement sur le domaine des Angles, que nous avons rencontré des bénévoles tout à leur joie de guider des skieurs pas comme les autres.

Surprenant Trotti-ski

Il est 10h au Pla del Mir. Dans le petit chalet mis à disposition par la mairie, Muriel et Marion préparent le matériel pour une journée de glisse, en l’occurrence, deux fauteuils ski et le Trotti-ski.  Aujourd’hui, c’est tout un groupe de Bretons qui vient dévaler les pentes avec nos deux professionnelles diplômées du handicap et de l’activité physique. Mais c’est tout d’abord Louis, 20 ans, qui va tailler des courbes sur les pistes vertes sur le Trotti-ski, surprenante trottinette des neiges qui favorise la position debout. « A partir du moment où le handicap permet d’être debout, il n’y aucune raison de mettre la personne dans un fauteuil » explique Fabienne, la présidente d’ADAPACC. L’association est d’ailleurs la seule en France, après Plagne, à avoir ce matériel qui vient juste de rentrer au Musée d’Albertville comme étant le dernier système innovant en matière de handicap.

 

Cerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

 

Marc Gostoli le précurseur

Le fauteuil, le GMS (Gostoli Marc System) qu’a acquis l’association est ultra-performant. Le nom vient de son inventeur, Marc Gostoli qui fabrique, depuis 1990, des « machines à skier » pour handicapés. Il crée en 1997, l'association Antenne Handicap qui a pour objectif de rendre accessible la pratique des sports de montagne à tous, qu'on soit débutant, confirmé et même compétiteur, quel que soit le type de pathologie (physique, mentale ou sensorielle). « Dans les Pyrénées, Marc qui nous a formé à la Plagne, nous a donné délégation pour que nous même formions des pilotes » nous explique Fabienne. Il est vrai que guider ce matériel est tout un art et demande des efforts physiques pour l’accompagnateur mais pas que pour lui. «Ce n’est pas de la balade, les personnes déficientes participent activement à la descente en se penchant de droite et de gauche » nous dit encore Muriel.

 

Cerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

 

De plus en plus nombreuxCerdagne,capcir,les angles, handi axurit,adapacc

Muriel Bobo et Fabienne Durand sont bénévoles et leur association tient le cap en raison de ce statut. Lapremière est enseignante en activité physique adaptée à Sensevia à Osséja, l’autre, professeur à l’université de Perpignan, responsable du parcours activité physique adaptée et santé. Seule Marion est salariée et s’occupe toute l’année, d’activité physique auprès d’un public sénior. Une aide de sponsors ou donateurs permettrait un agrandissement du parc (le GMS coûtant 4500€) et une prise en charge supérieure de ce public de plus en plus friand de sensations.

Contact ADAPACC : 06 76 83 44 45 ou 06 82 94 92 75 mail : adapacc@aol.com

06/02/2012

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent : Suppression de postes et de classes : un vent de révolte souffle sur les Hauts Cantons

La moutarde est montée au nez des élus des hauts cantons. Encore des propositions de suppressions de postes et c’est la montagne qui vacille, comme un seul homme dans la mobilisation.

Suite à la proposition de l’inspecteur d’académie de supprimer 9 postes sur les cantons de Mont-louis et Saillagouse, une réunion d’urgence était organisée par les conseillers généraux Pierre Bataille et Georges Armengol. Rarement on aura vu les élus de Cerdagne, Capcir, Haut-Conflent aussi unis et révoltés.

photo 1.jpg

de g. à dr. : le conseiller général du canton de Mont-Louis, Pierre Bataille, le conseiller général du canton de Saillagouse, Georges Armengol et sa suppléante, Marie-Noëlle Imbern.

L’inspecteur dans son bon droit ?

« Les cantons de Saillagouse et Mont-Louis sont classés en Zone de Montagne et constituent une entité géographique, économique et sociale dont le relief, le climat, le patrimoine nécessitent la définition et la mise en œuvre d’une politique spécifique de développement, d’aménagement de protection, loi du 85.30 du 3 janvier 1985 » rappelle Georges Armengol. Ces mêmes éléments servent d’ailleurs de base à la circulaire 2011-237 du 30 décembre 2011, élaborée conjointement à partir d’un groupe d’élus de la montagne, de l’AMF et des services du ministère de l’Education nationale. En matière de carte scolaire, celle-ci prescrit un devoir d’information et de concertation avec les exécutifs locaux des collectivités territoriales de la part des autorités académiques « collègues élus, en avez-vous été informés » demande Georges Armengol ?. Le non massif laisse entrevoir une irrégularité certaine et un non respect de la règle de la part de l’inspection académique.

Une mobilisation qui va crescendo

De minute en minute, l’exaspération est montée au sein des élus venus de l’ensemble des communes des deux cantons. Aucune ne manquait à l’appel et il n’a pas fallu longtemps pour apprécier la solidarité montagnarde qui n’est plus à démontrer. « Une classe touchée au fin fond du Capcir et c’est toute la montagne qu’on affaiblit » dira un élu. Mais pour le coup, c’est 5 postes devant élèves qui sont visés (Formiguères, La Cabanasse, Bolquère, Palau de Cerdagne-Osséja et Font-Romeu) auxquels se rajoutent deux postes de ZIL (Zone d’intervention localisée) et deux postes de RASED (Soutien en Pédagogie, Rééducation et Psychologie) sur les deux cantons. Et à l’évocation des postes évaporés les années précédentes, la salle a basculé dans l’ulcération. Au point que « en tant qu’officiers de polices judicaires que nous sommes, pourquoi devant ce manque de concertation patent, devrions-nous organiser les prochaines échéances électorales ?». Les élus ont donc décidé de passer à l’action et ce dès jeudi 9 février, en se rendant massivement devant l’inspection d’académie. « On peut vous dire que jeudi, on saura, nationalement, que les élus de la montagne sont venus à Perpignan » préviennent-ils.

En début de réunion, on entendait dire « Il faudra bien qu’un jour on se rebelle ». On peut considérer que ce jour est arrivé.

photo 2.jpg

Le conseiller général du canton de Mont-louis, Pierre Bataille, le conseiller général du canton de Saillagouse, Georges Armengol et sa suppléante, Marie-Noëlle Imbern et  les élus de l’ensemble des communes de la montagne ont pris des décisions unanimes pour contrer les propositions de l’inspecteur d’académie de supprimer 9 postes.

Extrait du courrier rédigé par les élus de Cerdagne-Capcir et Haut-Conflent

"… Considérant que les décisions prises par l’Inspecteur d’Académie – Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale vont à l’encontre du développement équitable et durable, objectif national défini par la loi, dans une dynamique de progrès « sans rupture brutale avec le passé et des traditions ». Considérant que les règles prévues pour l’élaboration de la carte scolaire propre à la zone de montagne n’ont pas été respectées (pas de concertation, pas de prise en compte des contraintes locales, pas d’étude d’impact…), Considérant que la charte de l’organisation des services publics et au public n’est pas respectée, Considérant que la suppression des 5 Postes d’enseignants devant élève, 2 Postes de ZIL, 2 Postes de RASED, est une rupture brutale avec l’organisation mise en place sur le plateau d’altitude que représentent les Cantons de Mont-Louis et Saillagouse qui détruit la qualité de service rendu à la population, dans le cadre des RPI et Ecole Publique. En conséquence, les élus exigent l’abandon des fermetures et suppression de postes sur les Cantons de Mont-Louis et Saillagouse, et demandent le maintien en l’Etat du service existant et la mise en place d’un moratoire en vue de suspendre cette décision compte tenu des importantes échéances électorales de 2012. Dans le cas du maintien des décisions proposées au Comité Technique, prioritaires pour Monsieur l’Inspecteur d’Académie – Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale, les collectivités des cantons de Saillagouse et Mont-Louis avec le soutien des parents, entameront les procédures juridiques auprès de la juridiction compétente". 

13/07/2011

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent : marchés et foires de montagne, demandez le programme !

Cahier de l'été

Les marchés et les foires animent le cœur des villages l’été. Hebdomadaires ou exceptionnels, marchés 5.jpgces rendez-vous sont incontournables pour les estivants et indispensables pour les ambulants.

Bien que présents toute l’année, les deux mois d’été vont permettre aux marchands ambulants de vendre leurs produits fétiches. Pour les artisans, rien de mieux que de se déplacer de village en village pour vendre leurs produits. Ils ont une présence indispensable sur les marchés, visibilité qui n’est pas évidente à avoir surtout quand  sa bergerie se situe en haut de la montagne.

Un métier difficile

marchés 4.jpgEtre sur les marchés toute  l’année n’est pas chose aisée. Physiquement, le travail est éprouvant. Il faut se lever à l’aube, les légumiers par exemple se réapprovisionnent à 5h du matin à Perpignan. Et il faut être à pied d’œuvre très tôt pour mettre en place son étal.  Et bien sûr, la bonne marche de l’activité dépend entièrement du désir d’achat du public. Un jour oui, un jour non, c’est ce qui pourrait résumer la vente sur les marchés ! Mais pour rien au monde, les ambulants ne prendraient un commerce « trop cher, trop de charges, de taxes et trop contraignant ».

S’adapter à la clientèle

Les marchés animent les cœurs de village et forcément, quand on traverse la commune en voiture, tant d’animation incline à s’arrêter au premier parking venu. Le monde attire le monde, c’est bien connu, aussi les marchés se greffent-ils à des journées commerciales. Tout le monde y trouve son compte, surtout le chaland ! Et pour ceux qui n’ont pas le temps de flâner le matin, des marchés nocturnes fleurissent ça et là et s’adaptent à la clientèle estivale. Pour dynamiser ce secteur, la CCI de Perpignan et des Pyrénées Orientales a édité un flyer qui recense nombre de ces rendez-vous de l’année. Voici quelques dates à retenir d’urgence, l’été est si vite passé !

marchés 1.jpg

 

 

 

 

Marchés hebdomadaires : Lundi, Bolquère/P2000. Mardi : Les Angles. Mercredi : Odeillo, Err, Saillagouse, Font-Romeu. Jeudi : Osséja, Mont-Louis. Vendredi : La Cabanasse, Font-Romeu. Samedi : Formiguères. Dimanche : Err, Saillagouse, Puigcerda

Marchés nocturnes : 16/07 : La Cabanasse. 20/07 et 10/08 : Osséja. 19,20 et 21/08 : Font-Romeu. 25/08 : Mont-Louis. 28/08 : Enveitg.

Foire annuelle : 14/07 : Saillagouse. 17/07 : Matemale. 24/07 : Bolquère/P2000. 6/08 : Osséja. 7/08, Mont-Louis, Les Angles et Matemale. 14/08 : Bolquère/P2. 15/08 : Saillagouse. 16/08 : La Cabanasse. 18 et 19/08 : Osséja. 28/08 : Err.

marchés 2.jpg

L’air avenant, les ambulants que vous trouverez tout au long de l’été en Cerdagne et Capcir vous proposent le meilleur de leurs produits. Ici, le marché des Angles.