03/03/2011

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent - Neige et Soleil : les infos du 3 mars

L'actu du jeudi 3 mars 2011

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,Soirée

Les Hum en concert

Le Bowling l’Elan organise un concert avec le groupe HUM (Human Universal Music). Depuis 1995, date de sa création, HUM est devenu la référence des groupes de reprises Soul, Funk, Pop et Rock. Après une bonne journée de glisse, venez vous détendre et écouter les six artistes à l’expérience nationale et internationale ayant à leur actif plus de 2000 concerts.  Pyrénées 2000, bowling à partir de 21h.

 

Paëlla, salsa et descente aux flambeauxcedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

A la station de La Quillane, aujourd’hui à 20h, c’est descente aux flambeaux organisée par l’ESF. Mais pas uniquement ! Le midi, vous aurez la possibilité de déguster une paëlla au resto du chalet, relooké et agrandi depuis peu. Et animation originale, des cours de salsa sont proposés tous les jours dans ce même resto de 19h30 à 20h30. Renseignement : 04 68 04 22 25

 

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,Pour les petits

Ciné-goûter

Dévaler les pistes des heures durant, c’est souvent éreintant pour les petites jambes de nos bambins. Pourquoi ne pas faire une pause et aller voir un bon film ? Le cinéma d’Osséja propose cet après-midi, un ciné goûter. Il comprend la séance de cinéma, le film d’animation Animaux et compagnie et un goûter servi dans la salle des Fêtes. Osséja, cinéma le Puigmal à 15h. (adulte 6€, enfant 5€)

 

Bon plancedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

Oh que ça caille !

En ce début mars, les températures sont en chute libre. Le gadget indispensable de ce début de semaine, c’est la chaufferette. On peut l’utiliser 8h d’affilée ou la remettre dans une pochette hermétique quand on ne s’en sert plus. La chaufferette ou le chauffe-mains, pratique et écologique est biodégradable. En vente dans les magasins de sport et en pharmacie.

 

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,La piste aux étoiles

Le jour de test

Les enfants ont pris des cours toute la semaine avec les moniteurs de l’ESF. Malgré les encouragements de la mascotte Piou-Piou, les premières leçons étaient parfois difficiles à suivre pour les élèves les plus jeunes. Froid, vent fatigue : quelques signes de découragement pointaient sous les masques et les casques. Mais ils ont su apprivoiser la pente courageusement et ce matin, c’est le grand jour. Ils passeront un test de performance et les Etoiles. Pour les plus aguerris, un slalom géant chronométré est également organisé. Les Angles, à 9h, piste Courbas. Inscriptions à l’ESF

 

Métier d’hiver

Marc, guide de haute montagne aux Anglescedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

Guide de haute montagne, c’est un métier à plein temps ? Je n’exerce que l’hiver dans le domaine du ski de randonnée ou du ski hors piste. L’été je travaille sur le parcours aventure dans la forêt de la Matte. Dans quel cadre travaillez-vous ? En bureau montagne sur la station des Angles. Qu’apportez-vous à vos clients ? Nous développons une idée d’école de ski de haute montagne. On apprend au client les techniques spécifiques à ces activités. Technique de ski, de progression en sécurité, tels connaissance de la neige, lecture du terrain, choix des itinéraires, prise de décision. Quel conseil fort leur donneriez-vous ? La prudence, tout conduit à rester humble face à la montagne. Renseignements 06 81 41 16 30

p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; }

 

Balade en raquettes : le plaisir de la liberté

Raquettes aux pieds, ils sont nombreux les amoureux de la nature, des grands espaces, des beaux paysages à pratiquer ce sport loisir à la recherche du plaisir de la liberté.

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

L’utilisation de la raquette pour se déplacer sur la neige est ancestrale. On a l’image des trappeurs qui dans le grand nord canadien utilisent des raquettes fabriquées en frêne et lanières de cuir de caribou. Aujourd’hui, c’est devenu un loisir hivernal, qui a ses adeptes organisés en clubs, mais aussi ses pratiquants occasionnels, qui diversifient leurs activités de neige. Facile d’accès, la pratique est proche de la marche à pied. C’est un sport loisir qui ne pose pas de problème particulier si on le pratique sur des entiers adaptés et balisés.

Pour sortir des sentiers battus, et si vous n’êtes pas un montagnard aguerri, il est prudent de faire appel aux services d’un accompagnateur professionnel. En Cerdagne et Capcir, ils sont nombreux à proposer des balades en raquettes accompagnées. En toute sécurité, vous découvrirez une nature préservée, des paysages à vous couper le souffle, des itinéraires originaux. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres personnes qui partagent vos valeurs de loisir. Et, si vous avez de la chance, vous croiserez un cerf, une biche, un chevreuil, ou l’écureuil espiègle qui grimpe autour du tronc d’arbre à une vitesse incroyable.

Aujourd’hui Bruno, accompagnateur, a conduit son groupe au Col del Torn. Le repas de grillades catalanes servi au refuge a été apprécié. Une belle balade, le soleil et la neige étaient au rendez vous, un vrai plaisir. Alors laissez-vous tenter !

                                                                                                                       Jean Claude Frances

 

 cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

Vous êtes tentés, poussez la porte d’un office de tourisme de Cerdagne et Capcir, vous trouverez l’ensemble des balades accompagnées proposées par les accompagnateurs. Ce sont des professionnels regroupés dans un syndicat professionnel, l’APAM 66

photos : Jean-Claude Francès

Ce qu’ils en ont pensé

Ils ont apprécié la balade propos recueilli par Jean Claude Frances

 cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,Audrey, originaire de Bordeaux en vacances à Formiguères.

C’est ma deuxième sortie raquette. J’aime bien faire de la rando et du ski de piste. La raquette, ça change. La montée au refuge c’était un peu dur, mais moins pentu que le Roc Blanc que j’ai fait cet été. Le refuge est bien aménagé avec une belle cheminée, le repas super. J’aimerais bien y revenir en été.

 cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

Jean-Paul, originaire de Carpentras, en vacances à Puyvalador. J’avais pratiqué une fois l’année dernière, et comme j’ai apprécié, j’ai renouvelé l’expérience. La raquette, c’est une autre façon sympa de marcher. Les paysages sont extraordinaires, le guide très pédagogue. Une belle expérience de groupe, un esprit d’équipe. La liberté me motive dans cette pratique.

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,Annette, originaire de Rainsars (59), en vacances à Formiguères. Des amis catalans nous ont fait découvrir la région, nous en sommes tombés amoureux. J’apprécie la raquette, une approche de la nature, le côté ludique. Aujourd’hui notre accompagnateur nous a fait découvrir des traces d’animaux. Le groupe est intéressant, on a eu de bons échanges, le repas super.

 

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

Anne, originaire de Mende, en vacances à Rieutort. Une découverte, un peu difficile quand au dénivelé, mais c’était super. Rencontrer des gens, découvrir des paysages, mais surtout prendre le temps. J’ai skié en début de semaine, hier j’ai vu la pub ce qui m’a donné envie d’essayer et je ne le regrette pas. Une belle expérience de vie de groupe que je recommencerai.

 

« Chez Antoine », c’est le Pérou !

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,Les Angles - Qui ne connaît Antoine, le Capcinois ? Et la Belle Aude à Matemale, ça vous parle mieux ? Ah, mais bien sûr, Antoine Martin ! Le resto matemalais c’est pour lui du passé, son frère en a repris les commandes. Maintenant Antoine s’est installé aux Angles et a créé il y a trois ans le restaurant Chez Antoine, situé dans la rue principale, avec terrasse donnant directement sur les pistes. La particularité, c’est qu’« Antoine vous sert à manger tous les jours de votre vie ». C’est marqué sur la carte des menus et c’est véridique. Au four et au moulin, le hachoir à la main pour découper une côte de bœuf braisée sous vos yeux, au service, aux commandes, il est partout et c’est ce qui plaît. Pour les vacanciers, le dépaysement est assuré, de par le cadre et dans l’assiette. « Je ne sers que des spécialités catalanes, escalivade, agneau catalan, filets mignons aux cèpes et la viande et les légumes sont cuits au feu de bois. On fabrique même le pain tous les jours ». L’homme orchestre qui se dit patron et non gestionnaire annonce 40 à 50 000 petits gris passés sur le grill dans l’année. Et ce qu’il aime servir, le chocolat chaud à l’ancienne. 5000 servis dans l’hiver. Antoine aime les chiffres mais par dessus tout, c’est le sourire et la poignée de main des clients qui partent du restaurant. Rassasiés et satisfaits !

« Chez Antoine », au pied des pistes des Angles : tous les jours, réservation : 04 68 30 09 21

cedagne,capcir,neige et soleil du 3 mars 2011,station des neiges catalanes,chez Antoine aux Angles,

Antoine Martin a créé son restaurant anglois il y a trois ans. C’est déjà une des meilleures tables des environs et la réservation est quasi-obligatoire. Succès oblige !

28/04/2010

Cerdagne - "J'ai oublié de te dire", une avant-première remarquée en Cerdagne

Laurent Vinas-Raymond.jpgLe film 100% roussillonnais de Laurent Vinas-Raymond était présenté en avant-première mondiale en Cerdagne, après La Réunion et Perpignan. Déjà auréolé du Prix du Meilleur film et du Prix du Public à la Réunion et Prix du Public à Sarasota en Floride, ce premier long métrage a également été sélectionné dans les festivals internationaux à Dubaï, au Caire fin 2009, à Mons au Festival du film d'Amour et au Floating Tour Festival. Chapeau bas pour notre Perpignanais qui s'était déjà fait remarquer à l'occasion d'un court et d'un moyen métrage. A l'occasion des deux projections cerdanes, au cinéma Le Casino à Font-Romeu et le cinéma Le Puigmal à Osséja, rencontre avec un réalisateur comblé.

F. Berlic  - Bonjour Laurent. On ne peut pas dire que ce film ne soit pas teinté de couleurs catalanes !

L. Vinas-Raymond : je suis catalan et je revendique cette catalanité. C'est sûr que pour les gens du département, à chaque image on est en pays connu. En revanche, quand le film est projeté hors département, il est évident que tout ce qui pourrait être cliché pour nous n'apparaît plus comme tel à la Réunion par exemple.

F. B. - Est-ce qu'il a été difficile de diriger des « pointures » telles Omar Sharif et Emilie Dequenne ?

L. Vinas-Raymond : non parce qu'il y a eu dès le départ un grand respect réciproque et un tutoiement d'emblée. Il n'y a jamais eu de rapport de force. Omar m'a fait confiance et n'a jamais essayé de me re-diriger lors des scènes. Quant à Emilie, c'est quelqu'un de simple, et comme elle apparaît dans le film, elle est dans la vie. C'était un régal de tourner avec eux comme avec tous les acteurs.

F. B.  Pourquoi votre choix s'est tourné vers ces deux acteurs ?

L. Vinas-Raymond : j'ai écrit le personnage de Marie en pensant à Emilie Dequenne. Pour le personnage de Jaume, j'avais pensé à Philippe Noiret mais il voulait me faire changer la fin du film. Comme le choix d'un acteur de cet âge qui joue un personnage en fin de vie était difficile à trouver chez les Français, je me suis tourné vers Omar Sharif qui parle parfaitement français. Il m'a dit oui sans qu'on parle « cachet ». Le scénario lui plaisait avant tout et il m'a donné ma chance.

F. B.  - Trois sujets sont abordés : la transmission, la maladie d'Alzheimer et l'euthanasie. Comment en êtes-vous arrivé à traiter ces thèmes ?

L. Vinas-Raymond : le film de « stars » ne m'intéressait pas, ce qui m'a motivé au départ c'est la transmission, ce qu'on laisse quand on s'en va. C'est le côté humain qui m'intéresse. La maladie d'Alzheimer est venue après coup.

F. B. - Etes-vous impliqué dans ce problème sociétal qu'est l'euthanasie ?

L. Vinas-Raymond : Sans être militant, oui je me sens touché par ça. Il ne faut pas se cacher que ça existe. Suite au film, le conseiller régional Jean-Luc Roméro, président national de l'ADMD (Association au Droit de Mourir dans la Dignité) engagé dans le combat pour la légalisation de l'euthanasie va d'ailleurs représenter un texte à l'Assemblée nationale.

F. B. - Des sujets pas faciles à traiter en tout cas...

L. Vinas-Raymond : oui, d'où l'importance des seconds rôles qui avec leur humour et leur légèreté font pendant à la gravité. Sans eux, le film aurait été « plombé » !

F. B. -L'accueil du public est pour l'instant très bon et de bon augure pour le financement de vos prochains films..

L. Vinas-Raymond : c'est vrai que l'accueil du public est bon comme ce soir et excepté un ou deux magazines, les critiques de cinéma sont également positifs. J'espère que le budget pour mon prochain film "Cécile" sera bien supérieur à celui-là sinon, il ne pourra  se faire !