20/06/2013

Cerdagne - Bourg-Madame - Eric el Català fête ses 30 ans de chansons

Le Guingettois, que tout le monde connaît, tient bon la barre et sa guitare. Il sillonne la Cerdagne et le département depuis déjà 30 ans.

La Cerdagne, sans Eric el Català, ne serait pas vraiment la même. Eric el Català, de son vrai nom Eric Marty, fait partie de notre patrimoine culturel. Dès 1983, il se lance dans la chanson, à la gloire de la catalanité, de sa culture et de sa langue. Profondément marqué par l'histoire de sa maman, Paquita, réfugiée espagnole au camp d'Argelès où elle perdra son petit frère et son père, Eric n'a de cesse de chanter des chansons engagées. Mais pas uniquement.

cerdagne,bourg-madame,eric el catala,jordi barre,luis llach

Eric pose au pont des Deux-Eaux, dans le quartier guinguettois où il a grandi. photo : F. B.

Reconnu par Jordi Barre

C'est donc à 20 ans qu'Eric décide de se lancer dans la chanson. Très vite adoubé par Jordi Barre qui disait de lui "C'est moi qui l'ai invité à chanter pour la première fois à Marquixanes. Il a toujours fait du très bon travail", Eric ne peut pas plus oublier ce premier concert à Bourg-Madame, où étaient présents Joan Pau Giné et Maria Andréa. Comme, furent inoubliables ses concerts à Barcelone, en Alsace ou encore sa rencontre avec Lluis Llach, Marina Rossell et Jérôme Savary. Autant de moments forts qui jalonnent la carrière du chantre de la musique catalane. Il a plusieurs disques à son actif avec des chansons écrites par son parolier Robert Saut sur des musiques qu'il compose. " Ces disques, l'enregistrement en studio, c'est ma fierté" nous dit-il celui qui aime faire passer des messages dans ses textes.

Endurance et passion

Eric a l'endurance des plus grands. Passionné par ce qu'il fait, il enchaîne les concerts, plus de 1000. Insatiable, il est entièrement pris dans la relation unique qu'il noue avec son public. "Je me rappelle des grandes salles comme des concerts plus intimes" dit-il ému. Ses études musicales lui permettent de s'appuyer sur d'excellents accords à la guitare. Il s'est même lancé dans l'animation musicale et ses prestations sont largement appréciées dans tous les rendez-vous divers et variés pour lesquels il est sollicité. Vendredi, pour la Fête de la Musique, Eric a décidé d'offrir un concert à son public, fidèle dès ses débuts. Des musiciens très proches de notre chanteur interviendront et la municipalité réserve quelques surprises. Une belle soirée anniversaire en perspective, qui ne sera pas la dernière!

Vendredi 21 juin, 20h30, salle Joseph Calvet. Concert gratuit.

Contact Eric el Català : 04 68 04 61 65/06 08 30 46 90  mail : eric-el-catala@wanadoo.fr

16/02/2013

Cerdagne-Capcir - Sous la neige et le soleil, la montagne vous attend

Après une semaine très perturbée, le retour du soleil est annoncé pour cette fin de semaine. Et surtout, il n'y aura pas de vent! Quatre semaines de vacances qui s'annoncent prodigieuses.

1 Puigmal.jpg

La Station de Cerdagne-Puigmal, très enneigée.

Ça y est, les vacances de février démarrent ce week-end. Pour les professionnels de la montagne catalane, c'est l'occasion de travailler pied au plancher du 15 février au 18 mars, toutes zones confondues avec bien sûr un pic dans l'activité pour notre zone.

Une neige exceptionnelle

On le sait, depuis 10 ans les hauts cantons n'avaient connu de telles chutes de neige, dans la quantité et la durée. Les cumuls de neige ont atteint des hauteurs impressionnantes et certaines stations affichent un joli 3,5m  de neige damée en haut des pistes. Au Col du Puymorens ce sont des congères de près de 6m de haut qui ont été relevées! Les professionnels des stations de ski et espaces nordiques ont mis les bouchées doubles pour accueillir les premiers vacanciers, et les personnels des routes départementales ou nationales ont tout mis en oeuvre pour que les accès soient les meilleurs possibles. A noter que la route du col du Puymorens (RN320), en cours de déneigement, est toujours fermée.

Toutes les stations ouvertes

Suite aux chutes de neige, les domaines skiables offrent des paysages de carte postale et les pistes  préparés aux petits oignons. Les vacanciers de la zone B vont pouvoir profiter d'une neige excellente. Ce week-end, il y aura foule dans les stations. Attention, le redoux a accentué les risques d'avalanche, alors ne prenez pas de risques et consultez la météo du domaine et respectez la signalisation mise en place par les pisteurs. Bien sûr, toutes les stations des Neiges Catalanes sont ouvertes et n'attendent que vous.

Prévoyez toujours des équipements spéciaux pour accéder aux stations et un accessoire dont vous aurez hautement besoin : la crème solaire! Bonne glisse à tous.

Espace cambre d'aze.jpg

 La coulée de Fontfrède à l'Espace Cambre d'Aze.     

13/02/2013

Cerdagne - Porté-Puymorens - Le Col du Puymorens en cours de déneigement

Depuis des jours et des jours, le Col du Puymorens est fermé. Depuis ce matin seulement, l'équipe de la DIRSO de Latour de Carol s'attaque, à la fraise, à un immense mur de neige.

1déneigement du Col du puymorens.jpg

Il aura fallu 12h de travail pour déneiger 2 km. Photo : F. Berlic

La route du Col du Puymorens est totalement inaccessible. Quand on voit les murs de neige qui bordent la route pour monter à la station de ski, on comprend vite pourquoi. Avec la complicité d'Eric Charre, directeur de la station de Porté-Puymorens, direction le Col en moto neige, seul moyen de rallier les hommes de la DIRSO de Latour de Carol, en plein travail de déneigement.

2 ouverture du col du Puymorens.jpg

 La fraise s'attaque à une congère de 6 mètres F. Berlic

Un congère de 6 mètres

La fraise renvoie d'immenses gerbes de neige sur les bas-côtés de la route. Depuis 4h du matin, Laurent Lacambra et Julio Docampo conduisent sans interruption l'engin pour dégager un tant soit peu le champ de neige. "Avec deux fraises, nous avons fait 2km en ...12h! C'est vous dire si la tâche est importante" nous dit Laurent. La congère la plus spectaculaire se situe juste avant l'hôtel, lui aussi submergé. "Ça fait 18 ans que je fais ce trajet, et la dernière fois que j'ai vu autant de neige, c'était y a tout juste 10 ans, en février 2003. On avait eu la même quantité et depuis, cela s'était calmé" rajoute le conducteur, avant de jauger la congère de 6 mètres!

3 la fraise se fait un passage.jpg

 La fraise se fraye un passage dans un mur de neige. Photo : F. Berlic

De la neige mercredi

4 l'équipe de jour DIRSO LTC.jpg

Le travail est fatigant, souvent un vent violent se lève, et il faut tout recommencer. L'équipe de jour arrive jusqu'à la pancarte du Col du Puymorens et cède la place à l'équipe de nuit. Il faudra au minimum trois jours pour accéder à la Croisade et la RN22 qui dessert le Pas de la Casa. Mais les conducteurs ignorent la hauteur de neige qu'ils vont trouver  de l'autre côté du Col. De plus la météo prévoit un grosse chute de neige mercredi. La fraise va encore tourner une paire de jours avant de venir à bout de ces tempêtes de neige à répétition.

                                                                                                 

Laurent Lacambra et Julio Docampo, deux des conducteurs d'engins de déneigement. Photo : F. Berlic.

 

5 l'hôtel du col.jpg

L'hôtel du Col englouti sous les congères. photo : F.Berlic

11/02/2013

Cerdagne-Bourg-Madame : Comment fonctionne la Croix-Rouge en Cerdagne ?

Créée en 1972, la Croix rouge de Cerdagne joue un rôle primordial dans l'aide aux plus démunis. Retour sur cette association et sur des assertions dénuées de fondements.

La Croix-Rouge existe en Cerdagne depuis 40 ans. Si initialement, la principale activité était le secourisme, son action a largement évolué au fil des ans. Des centaines de diplômes délivrés et quelques mutations plus tard, la Croix-Rouge propose dans un local mis gracieusement à disposition par la mairie de Bourg-Madame,  la vente de vêtements et autres et surtout distribue des colis alimentaires.

le local très achalandé.jpg

Un local bien achalandé avec des prix modiques. photos : F. Berlic

Une dizaine de bénévoles

Tous les jours, la Croix-Rouge  reçoit une quantité importante de vêtements de la part de Cerdans ou Capcinois solidaires. Le linge est trié plusieurs soirs par semaine par la dizaine de bénévoles. Cela demande beaucoup d'investissement. La Croix-Rouge travaille en étroite collaboration avec  l'association de réinsertion ARES et ses ateliers qui remettent en état les vêtements pour les rendre propres à la revente. Mais depuis quelques temps, des colonnes de recyclages de textiles mises en place par le Sydetom complique la tâche des associations caritatives "Nous avons une très forte diminution des dons car les gens mettent les vêtements dans ces colonnes. C'est très grave pour nous. Je demande aux habitués de continuer à nous apporter les vêtements" réclame Mercédès Marty.

Une fausse idée de l'activité

Les gens se font une fausse idée de ce qui se passe au local. "Le jeudi, jour de permanence, de nombreux Sud-américains venant de Puigcerda fréquentent le centre. Les gens pensent qu'ils viennent chercher des colis alimentaires ou qu'on leur donne gratuitement des vêtements. Ce n'est pas du tout la vérité" nous dit Mercédès Marty. C'est en réalité tout le contraire. "En achetant les vêtements à prix modique, ce sont eux qui nous permettent de faire des colis alimentaires pour les Cerdans et Capcinois nécessiteux. D'ailleurs, les Espagnols n'ont pas le droit au colis alimentaire" rectifie la présidente. En raison de l'éloignement, la Croix-Rouge ne bénéficie pas de la Banque alimentaire et fonctionne donc avec les dons de particuliers, mais aussi de professionnels comme Indigo, Carrefour Market, Aldi et bien sûr de la vente des vêtements, bibelots, puériculture et la collecte alimentaire qui a lieu tous les ans dans les supermarchés cerdans.

2 le local.jpg

Le local se situe sur le parking des bus du collège. photos : F. Berlic

Après les Restos du coeur

Quand les Restos du Coeur arrête sa campagne au mois d'avril, la Croix-Rouge prend le relais au niveau de l'alimentaire. Soit 8 mois sur 12! "L'année dernière 15 tonnes de colis alimentaires ont été distribués à 105 personnes dont 47 enfants qui ne mangeaient pas à leur faim. Ils habitent Osséja, Bourg-Madame, Saillagouse, Eyne, Sainte-Léocadie, Ur, Porta, Enveitg, Latour de Carol, Riutès, St-Pierre dels Forcats ou encore Err" nous dit Mercédès. Et une hausse de 30% par rapport à 2011. Il faut savoir que tout le monde peut venir acheter vêtements ou autres à la Croix-Rouge pour un prix compris entre 1et 3€. En revanche, les bénéficiaires de colis alimentaires sont pris sur dossier.

N'hésitez pas à venir à l'Antenne Croix-Rouge Cerdagne à Bourg-Madame, à côté de l'Ecole primaire ou y faire un don. Pour les dons en chèques : Croix-Rouge Cerdagne mairie 66760 Bourg-Madame. 

04/02/2013

Capcir - Les Angles - Du rire et encore du rire aux 2e Flocons de l'Humour

La commune des Angles accueillait la 2e édition des Flocons de l'Humour. Tout d'abord des humoristes en herbe concourraient, suivis par les artistes, Serge Llado et Gérald Dahan.

4 le public.jpg

Un large public à l'Espace Bleu Neige pour cette 2e édition des Flocons de l'humour.

Foi de montagnards, il y avait longtemps que l'on ne s'était pas autant tordu de rire. Les Flocons de l'Humour, organisés par France Bleu Roussillon en partenariat avec notre journal, ont atteint sans coup férir leur objectif : "S'en payer une bonne tranche!". Et le public venu très largement investir l'Espace Bleu Neige n'a pas regretté le déplacement dans la station angloise.

Patricia di Fraja et olivier Payré.jpg

Patricia Di Fraja et Olivier Payré et leur sketch "Bienvenue chez les Catalans". photo : F. B.

Des lauréats de l'humour

1 Carole G reçoit le flocon d'or.jpg

Les Flocons de l'humour innovaient cette année en organisant un concours mettant en lice des humoristes du département. Quatre minutes, c'était le temps imparti pour présenter un sketch évidemment le plus drôle possible, devant un jury de professionnels : Thierry Meyer, directeur de Boitaclous et président du jury, Pierre Galibert, directeur de France Bleu Roussillon, Gérard Jacquet, animateur sur France Bleu Roussillon, Julien Brugel, prof de danse et danseur de l'émission de TF1 Danse avec les stars, Christian Blanc, président des neiges Catalanes  et Philippe Campa, directeur général de l'Indépendant. C'est Caroline G qui remportait le concours devant Patricia Di Fraja et Olivier Payré qui avaient d'ailleurs décroché le prix de la Fondation Raymond Devos 2012 avec ce même sketch. Les Crèmes catalanes s'adjugeaient la 3e place. "Je voudrais saluer la performances et le courage des concurrents et l'ensemble des prestations car pour certains, c'était une première. Je suis ravi que le journal se soit associé pleinement à cette manifestation" s'est réjoui Philippe Campa.

                                                 Caroline G remporte le Flocon d'or.

le jury.jpg

De g à d : Pierre Galibert, directeur de France Bleu Roussillon, Philippe Campa, directeur général de l'Indépendant, Thierry Meyer, directeur de Boitaclous et président du jury, Gérard Jacquet, animateur sur France Bleu Roussillon et Julien Brugel, prof de danse et danseur de l'émission de TF1 Danse avec les stars. Photo : F. B.

Deux humoristes au sommet

2 Serge Llado.jpg

Le catalan Serge Llado, accompagné de sa guitare a conquis le public. Photo : F. B.

D'entrée, le catalan Serge Llado a régalé le public qui a très vite montré du répondant. Les hallucinations auditives (on croit entendre quelque chose en français alors que les chansons sont chantées dans une autre langue) ont fait mouche. Qui n'a jamais repris en coeur le "C'est Noël, c'est Noël .." de Enia qui en fait chante "Sade away, sade away...". Spécialiste de la chanson flash, il nous a délecté de ces irrésistibles sketches sur les turbulences de la vie politique nationale. Un sourire enjôleur, une guitare pour accompagner avec maîtrise des sujets d'actualité, dérision, calembours, le tour est joué et le public écroulé!

Gérald survolté

3 Gérald Dahan.jpg

 Gérald Dahan était survolté et a étonné avec sa large palette artistique. Photo : F. B.

A peine le temps de se remettre que déboulait sur scène un Gérald Dahan déchainé. Et il ne fallait pas avoir les oreilles chastes pour recevoir le flot de sketches salaces de l'humoriste très en verve. On peut dire qu'il y a eu du "taillage" à tous les étages, ministres, chanteurs, présidents de la République, tous en ont pris pour leur grade et le maire des Angles Christian Blanc en tête, brocardé à l'envie "Ça fait partie du jeu" dira-il plus tard en remettant à l'humoriste un flocon d'honneur. De DSK au premier jour d'investiture de François Hollande (un grand moment!), notre humoriste était inarrêtable, iconoclaste à souhait. Le public en redemandait, pas tout à fait repu par le gentleman usurpateur.

Et Thierry Meyer conclura "C'est le public qui décide. Ce soir le public est content et nous avec. C'était du très bon spectacle et une très belle soirée". On espère que cette manifestation qui réunit tout un public de Cerdagne et Capcir, se pérennisera, tant elle est salvatrice.                                                                                                                 

 

01/02/2013

Cerdagne - Dorres-Angoustrine - Le 1er prix européen des écoles fleuries pour la Cerdagne

Deux écoles de Cerdagne, RPI Dorres-Angoustrine et Llivia ont été récompensées du 1er prix européen des écoles fleuries. Les élèves sont allés chercher leur prix à Paris lors d'un voyage inoubliable.

Ils en parlaient depuis le mois d’octobre mais nos petits montagnards n’ont commencé à y croire que lorsqu’ils se sont retrouvés dans le train qui les amenait à Paris. Et oui, le 1er prix européen du concours des écoles fleuries allait être attribué à la classe de cycle 3 du RPI  de Dorres- Angoustrine et à l’école de Llivia qui ont mené en commun, un travail sur les abeilles et plantes mellifères.

Du Lycée Louis Le Grand..

1 les élèves cerdans reçoivent le prix.jpg

 Les élèves récompensés au Lycée Louis Le Grand 

Les élèves accompagnés de leurs professeurs des écoles, Vincent Hernandez pour le RPI, et Mireia 2 présentation du projet.jpgCastells et Antoni Cano pour Llivia, font le voyage en train de nuit, arrivent à l’auberge de Jeunesse, prennent le bateau-mouche sur la Seine et puis, entrent solennellement dans le prestigieux lycée Louis Le Grand. La cérémonie de remise des prix peut commencer. Le magnifique travail  « Les abeilles et les plantes mellifères de notre jardin la Cerdagne » est officiellement récompensé. Tout le monde regarde les jeunes Cerdans et devant une immense assemblée émue, quatre élèves expliquent sur scène leur projet. "Les prairies de Cerdagne sont devenues notre jardin, lieu d’expérience sur les plantes mellifères et lieu de vie des abeilles". Mais en plus de tout ce travail interdisciplinaire sur les plantes, les fleurs et la vie des abeilles, les élèves ont naturellement tissé des liens des deux côtés de la frontière.

...à l'Assemblée Nationale!

Et puis, les activités continuent avec un spectacle « L’homme qui plantait des arbres » de Giono, et, instant inoubliable, la réception à l’Assemblée nationale. Ils étaient attendus par  Ségolène Neuville, députée de leur circonscription qui les a félicité sincèrement, simplement et chaleureusement. Et c'est non sans fierté, eux qui mettent à l’honneur ce petit coin de Cerdagne, qu'elle leur a fait visiter le Palais Bourbon et suivre une partie de la séance du jour. Grand moment pour tous! Pour Vincent Hernandez, professeur des écoles à Dorres, ce fut deux journées de rêve "Les enfants ont adoré et c'est bien que les élèves de l'année dernière aient pu se joindre à ceux qui ont fini le projet en début d'année. Quel beau cadeau!". Et deux amis partis trop tôt, Jacques Callis, instigateur des projets transfrontaliers et des classes bilingues et son compère, José Luis Jimenez, initiateur de la fête de l’arbre devaient être très fiers des petits Cerdans récompensés à Paris.

3 reçus à l'assemblée nationale.jpg

         La députée Ségolène Neuville attendait la délégation cerdane à l'Assemblée nationale                                                                                  

Ceux qui les ont aidés : Les élèves n'ont pas manqué de remercier tous ceux qui leur avaient permis de mener leur projet à bien et de vivre cette grande aventure : les DDEN, l’Education Nationale, les mairies de Dorres et d’Angoustrine, le SIS  de Cerdagne et son président Marcel Peytavi, la Charte Intercommunale de Cerdagne et son président Isidore Peyrato, le Conseil Général, Ségolène Neuville, députée de la 3e circonscription, Prévention MAIF, l’association des parents d’élèves du RPI Dorres-Angoustrine, les associations homologues catalanes.                                                                           

 

 

31/01/2013

Cerdagne - Sainte-Léocadie - Le Caïman navigue en Cerdagne

Le Caïman, nom du NH-90 dans les armées françaises, livré le mois dernier à la STAT aéronautique de Valence est au Centre de Vol en montagne pour des vols expérimentaux.

1 Le Caïman.jpg

Le NH-90 remplacera petit à petit le Puma dans l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (Alat). Photo : F. Berlic

Le tout nouvel hélicoptère de transport, le NH-90 remplacera petit à petit le Puma dans l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (Alat). Livré le 22 décembre dernier à Valence, un des premiers engins est en cours d'essai au Centre de Vol en Montagne de Sainte-Léocadie pour tester certaines applications, particulièrement en conditions de froid et environnement montagneux. La STAT (Section technique de l'Armée de Terre) a en priorité ces équipements de l'ALAT pour les expérimenter de façon opérationnelle.

3 il remplacera le Puma.jpg

Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manoeuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. Photo : F. Berlic

Réactualisé en permanence

Le commandant de la base de l'EALAT de Sainte-Léocadie, le capitaine Lacambre a eu la chance de piloter le Caïman "On est dans une autre dimension, ce sont vraiment les hélicos du 21e s. On forme actuellement les pilotes et ces vols d'essai permettent que les procédures évoluent. Nous sommes en relation constante avec le constructeur, Eurocopter". La grande nouveauté sur le Caïman, c'est que les commandes de vol sont électriques et tout est centralisé. "A chaque vol, nous procédons à des enregistrements de paramètres que les ingénieurs experts vont par la suite étudier. Notre rôle est de donner un mode d'emploi opérationnel aux Forces" explique le lieutenant-colonel Portel, chef d'équipe d'évaluation de l'appareil. Un sentiment quelque peu grisant d'être à l'origine de l'utilisation de l'aéronef.

NH90 bis.jpg

Photo : F. Berlic

Un condensé de technologie

La technologie déployée dans cet appareil de nouvelle génération va permettre une grande liberté d’action et une permanence tout temps sur le terrain. Sa manœuvrabilité, son agilité, sa résistance, sa capacité de pénétration et son autoprotection vont faire de cet hélicoptère de l’armée de Terre un appareil incontournable de l’aéro-combat à l’instar de l’hélicoptère d’attaque Tigre. "Le NH-90 dispose aussi d'un cockpit entièrement numérique avec écrans couleurs, adaptés pour les missions de nuit avec lunettes de vision nocturne" rajoute le capitaine Lacambre. Quelques exemplaires ont été livrés notamment à l’école inter-armée du Luc-en-Provence, l’objectif étant de lancer la formation des futurs équipages et mécaniciens qui devront travailler sur cet appareil ultra-moderne.

2 prévu pour transport.jpg                                                                                                                                                 Il est prévu pour le transport tactique de personnel et de matériel. Photo : F. Berlic

4 vue de face.jpg

Le NH90 en quelques chiffres

Fabrication : NHI (6 nations européennes)

Longueur : 19m. Pds : 7T

Contenance : 20 personnels + 3 personnels navigant

transport de fret : 2,5Tonnes

Mise en service : fin 2013-début 2014

Prix : 24 M€