24/01/2012

Cerdagne - Osséja - « Cheval de guerre » de Steven Spielberg en avant première avec le Rotary Club

affiche.jpgComme chaque année, l’action « Espoir en tête » menée par le Rotary au niveau national, est destinée à collecter par le biais d’avant-premières de films, des fonds pour la recherche sur le cerveau.

Cette action est menée en partenariat avec la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC) est reconduite pour la 7e année. Le principe de cette action est simple : un euro collecté équivaut à un euro reversé à la recherche. Après la projection l’année dernière de Raiponce, le Rotary Club Font-Romeu Cerdagne Capcir propose cette année, Cheval de guerre, un film des studios DreamWorks réalisé par Steven Spielberg.

Avant-première nationale pour la Recherche

Dans toute la France, le même jour à la même heure, plusieurs dizaines de milliers de spectateurs assisteront à cette avant-première (sortie nationale le 22 février). L’action Espoir en tête a permis de récolter depuis 2005, début de l’opération, 4 millions et demi d’euros qui ont financé de nombreux projets de chercheurs sélectionnés par le conseil scientifique de la FRC. A noter que la mairie d’Osséja met gratuitement à disposition, la salle de cinéma.

 

Les Rotariens français invitent tous les passionnés de chevaux et d’aventure à grand spectacle à venir voir ce film magnifique signé Spielberg.

Jeudi 26 janvier, 21h. Cinéma Le Puigmal  

30/09/2011

Cerdagne - Osséja - Ciné-goûter : "Un Monstre à Paris", en exclusivité et en avant-première

cerdagne,osséja,cinéma le puigmal,un monstre à paris,film en avant-première

Le cinéma Le Puigmal, membre de l’association «Cinémas en Terres Romanes» regroupant cinq salles solidaires dans leur programmation en Cerdagne, Conflent et Capcir s’efforce depuis 2003 de dynamiser le cinéma en milieu rural. Il propose régulièrement des ciné-goûters comprenant la projection d’un film, des coloriages, des contes, des réalisations d’affiche et un goûter.

Un film en exclusivité

Le début du mois d’octobre démarre fort avec la projection en exclusivité et en avant-première, de « Un  monstre à Paris », un film d’animation réalisé par Eric Bergeron. On doit également à ce réalisateur, deux autres films d’animation : La Route d’Eldorado (2000) et Gang de Requins (2004).

 

Samedi 1er octobre à 15h, cinéma Le Puigmal (tarif unique : 4€ comprenant le film, le goûter et les animations).

Après la projection du film, c’est la séance coloriage, des arts plastiques, et une surprise de taille..., la présence de la tour Eiffel ! A Osséja ? Eh bien oui !!

21/09/2011

Cerdagne - Osséja - 2ème sortie nationale du film Coup d’Eclat José Alcala

Ectac.Coup-d-eclat-Film-de-Jose-Alcala.03.jpgA l’occasion de la sortie de Coup d’Eclat avec dans le rôle principal Catherine Frot, le cinéma « le Puigmal » vous invite  à une rencontre conviviale avec  Karim Ghiyati, directeur de « Languedoc-Roussillon Cinéma ».

Le cinéma « Le Puigmal », membre de l’association « Cinémas en Terres Romanes » poursuit sa politique d’accueil de personnalités du monde cinématographique entamée en 2010.

Au travers de « projections-débats » suivi d’une collation, au tarif unique de 5 €, la municipalité a le désir de favoriser la rencontre du public avec des réalisateurs, producteurs, acteurs. C’est ainsi qu’après avoir accueilli avec beaucoup de plaisir les réalisateurs Laurent Vinas-Raymond, Jean-Paul Jaud, Pedro Gonzalès-Rubio et Guillaume Bodin, le Puigmal vous propose une rencontre avec Karim Ghiyati. directeur de « Languedoc-Roussillon Cinéma ».

Secrets de fabrication

Karim Ghiyati nous expliquera les missions de l’association dans la promotion du cinéma en région et les secrets de fabrication d’un long-métrage. Il précisera le rôle de l’association dans le choix de Sète comme décor naturel de «  Coup d’Eclat »  dans le cadre de la commission du film créée pour l’accueil de tournages, ainsi que les missions d’accompagnement du développement du secteur professionnel, de coordination des actions d’éducation artistique à l’image et de découverte de toute la diversité de l’image en mouvement à travers les actions de programmation.

En octobre, la commune devrait également avoir la visite de la productrice de « Pa Negre », accompagnée du rôle principal du film pour une projection en catalan sous-titrée en français de ce long métrage d'Agustí Villaronga qui a récemment reçu neuf Goyas, l'équivalent des Césars en Espagne.

Vendredi 23 septembre, Cinéma Le Puigmal à 21h. tarif : 5€ (avec collation). Pour toute info complémentaire : www.cinemas.terresromanes.fr

12/02/2011

Cerdagne - Osséja - Séances de cinéma annulées

En raison de la Fête de l’Excursionisme Catalan, les films  Poupoupidou et le Dernier des templiers qui devaient être respectivement projetés aujourd’hui à 17h30 et 21h sont annulés. La date des nouvelles projections sera c ommuniquée ultérieurement.

25/01/2011

Cerdagne - Osséja - Le réalisateur mexicain Pedro Gonzalès Rubio devant le public cerdan

C’est à un voyage initiatique très personnel que Pedro Gonzalès Rubio conviait le public du cinéma   Le Puigmal. A 34 ans à peine, ce jeune réalisateur mexicain a déjà cumulé plusieurs prix dans différents festivals pour son film Alamar, sorti en salle en décembre.

Dans ce long métrage, mi fiction, mi documentaire, il évoque avec sensibilité et une belle maturité la rencontre d’un père et son fils de 5 ans Natan et les liens filiaux qui se tissent au rythme quotidien du métier de pêcheur qu’exercent Jorgé aux côtés de son propre père.

Bercés ou chapédro gonzalez rubio.jpghutés par les vagues, dans le décor somptueux  de la plus grande barrière de corail au monde, Banco Chichorro, ces trois générations d’hommes construisent sous nos yeux, une complicité familiale en totale harmonie avec la nature qui les entoure.

Après la projection,  en présence de sa compagne perpignanaise qui  guidait ses premiers pas en français, Pedro Gonzalès Rubio se prêtait avec beaucoup de gentillesse au jeu des questions/réponses et la soirée s’achevait comme de coutume autour d’une collation conviviale.

 

 

Le réalisateur mexicain s’est prêté de bonne grâce aux questions nombreuses du public cerdan venu assister à la projection du film Alamar.

09/12/2010

Cerdagne - Osséja - Concert de l’école de musique samedi et séance de cinéma annulée

Concert de l’école de musique et séance de cinéma annulée

Le samedi 11 décembre à 16h aura lieu dans la salle de cinéma, le concert de Noël de l’école de Musique de Cerdagne (organisé par la Charte Intercommunale de Cerdagne).

Aussi, la séance de cinéma Harry Potter et les reliques de la mort programmée par erreur à 17h30 le même jour est-elle annulée.

05/12/2010

Cerdagne - Osséja - Severn, le nouveau film de Jean-Paul Jaud : un plaidoyer pour la défense de l'environnement

jean-paul jaud.jpgLors de la sortie nationale de Severn, la voix de nos enfants, nous avons rencontré le réalisateur Jean-Paul Jaud venu présenter son film au cinéma Le Puigmal à Osséja. Une interview sans concession sur la dégradation de notre Planète. Une bonne dose d'optimisme et la mise en exergue d'entreprises individuelles et collectives pour protéger l'environnement nuancent le constat peu brillant de l'impact de l'homme sur la Planète et les propos alarmistes de Severn.

 

 

Frédérique Berlic - Jean-Paul Jaud, vous êtes venu en Cerdagne présenter votre deuxième long métrage, Severn, la voix de nos enfants. Est-ce que tous vos films sont orientés « environnement » ?

Jean-Paul Jaud - Depuis ma plus tendre enfance, j'ai eu cette fibre là. Mon grand-père avait une ferme et il m'a toujours appris le respect du vivant, animal ou végétal. Il m'a surtout fait comprendre, qu'à partir du moment où l'on respecte la nature, elle n'en est que plus généreuse.

F.B. - Votre film documentaire, Nos enfants nous accuseront sorti en 2008 a été un beau succès. Est-ce que cela vous a aidé pour la réalisation de Severn ?

J-P J. Bien sûr, car le Centre National du Cinéma gère un fonds de soutien généré par les entrées du film. Cela m'a permis de réaliser Severn. Ceci dit, le CNC ne m'a pas aidé à la distribution du film car il a trouvé trop militant le discours de Severn qui avait à l'époque ...12 ans !

F.B. Justement, qui est exactement Severn, la jeune femme très attachante que l'on voit dans le film ?

J-P J. Severn Cullis-Suzuki a pris la parole en 1992 au sommet de la Terre à Rio. Elle avait donc 12 ans et a prononcé un discours à la tribune d'une session plénière pour interpeller et alerter les dirigeants de la planète. Son intervention a bouleversé le monde entier et j'ai moi-même reçu en plein cœur son cri d'alarme.

F.B. Est-ce que Severn, la voix de nos enfants est la suite de Nos enfants nous accuseront ?

J-P J. - Non, après un premie film traitant des changements de comportement alimentaire, il devait y avoir une deuxième partie sur  la reconquête des terres bios mais entre temps et 16 ans après son discours à Rio, il y a eu Severn...

F.B. Vous avez décidé de la rencontrer chez elle, en Colombie Britannique. Est-ce qu'elle a été difficile à contacter ?

J-P J. Oh oui ! Elle se préserve beaucoup et peut rester longtemps sans consulter son ordinateur. C'est à Montréal où mon premier film a été sélectionné que j'ai demandé à Greenpeace Québec de se mettre en relation avec elle par le biais de la fondation de son père qui est un grand environnementaliste, un peu notre Nicolas Hulot d'Amérique du Nord.

F.B. Comment l'avez-vous trouvée et est-ce que son discours a changé depuis 1992 ?

J.P. J. Severn attendait son premier enfant. La maternité a renforcé ses convictions et surtout l'urgence des défis auxquels le monde doit faire face. en 1992, elle disait aux dirigeants « mon père me disait : tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis" eh bien ce que vous faites me fait pleurer la nuit ! ». Désormais, son discours, c'est « le nucléaire est un pacte avec le diable ».

F.B. Que pensez-vous du dernier remaniement ministériel et la place de l'Environnement?

J.P. J. Il est totalement pénalisé car on est passé d'un Ministère à un secrétariat d'Etat. Notre Etat est pour le développement de l'énergie nucléaire qui est polluante pour plusieurs générations à venir.... Où est la voix de nos enfants ?

F.B. Le cinéma est un formidable vecteur pour la prise de conscience du public ?

J.P. J. Oui, c'est mon intime conviction, la force du cinéma est évidente. Il faut que le public soit frappé par les images et qu'il passe à l'acte. Ça peut vraiment générer une prise de conscience au niveau de la préservation de l'environnement, c'est mon vœu le plus cher.