30/10/2012

Cerdagne - Coralie Hernandez représentera le département à l’élection Miss Prestige National 2013

L’élection de Miss Cerdagne-Roussillon a rendu son verdict. La jeune cerdane Coralie Hernandez succède à Christelle Roca qui a lui remis son écharpe conquise il y a un an.

Samedi, le froid s’est soudain abattu sur la Cerdagne qui perdait 10° en une heure de temps ! Heureusement, l’élection de Miss Cerdagne-Roussillon était là pour faire remonter la température. Il faut dire que rien ne manquait à cette soirée de gala où la prestance n’avait d’égale que l’élégance.

Christelle, l’enchantement

  cerdagne,communauté de communes pyrénées-cerdagne,élection miss cerdagne-roussillon,christelle roca,coralie hernadez,miss prestige national

passage en tenue de soirée. photo : © Frédérique Berlic

La soirée, organisée par la Communauté de Communes Pyrénées Cerdagne en collaboration avec la mairie de Saillagouse et Comité du Grand Sud, était sous le signe de la bonne humeur mais aussi de l’élégance. Pour cette dernière qualité, la seule présence de Christelle Roca, élue l’année dernière et qui remettait en jeu son écharpe irradiait le podium. Ceinte dans la robe bleu-blanc-rouge et la couronne, attributs de son titre de Miss Prestige National 2012, Christelle a tout simplement renversé l’assistance ! Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, place était donnée aux nouvelles candidates pour l’édition 2012. 

cerdagne,communauté de communes pyrénées-cerdagne,élection miss cerdagne-roussillon,christelle roca,coralie hernadez,miss prestige national

L'ensemble des candidates en tenue de ville. © Frédérique Berlic

Stressées mais motivées

Sept filles ont eu le courage de se présenter, sublimées par la coiffeuse Babeth d’Isatis et les deux esthéticiennes, Claudine (Vénus centre de beauté à Font-Romeu) et Manon (Au plaisir de soi à Bourg-Madame). Les jeunes filles mises en beauté, il ne restait plus qu’à défiler. Premier passage en tenue de soirée : les sublimes robes haute-couture de la Maison Carrière de Villefranche de Lauragais ne pouvaient que mettre en confiance les candidates. Le 2e passage en maillot de bain était toujours aussi délicat pour les filles mais fortement apprécié du public. Quant au défilé en tenue de ville avec élégants bibis à l’appui (le très chic chapelier Autan mode d’Albi), il clôturait la prestation des sept candidates.

Des Miss en scène

Le show préparé de main de maître par Eurydice Rigal, par ailleurs Miss Albigeois Midi-Pyrénées 2007 mettait en scène d’autres Miss récemment  élues : Laetitia Tolfo,  Aurélie Jasottes, et  Alessia Trouan. Les saynètes permettaient d’attendre joliment ce pour quoi tout le monde était là. Le public avait activement voté et le jury délibéré. Il ne restait plus qu’à écouter les résultats. Bonne surprise, étonnement mais aussi déception sont le lot de ce genre d’élection. Et quand les résultats ont été proclamés par Marylin Lherm déléguée du Comité du Grand Sud, secondée par Josiane Valette, déléguée du comité Provence Côte d’Azur, la salle a réservé une ovation à la toute nouvelle Miss Cerdagne-Roussillon, Coralie Hernandez, grande brune aux yeux bleus. Christelle Roca lui remettait l’écharpe qui lui ouvre l’accès direct à l’élection de Miss Prestige National 2013 Geneviève de Fontenay.

Le rideau se refermait sur cette nouvelle édition mais dans tous les cas, chapeau bas à l’ensemble des concurrentes pour qui, se présenter était un véritable challenge personnel.

 

cerdagne,communauté de communes pyrénées-cerdagne,élection miss cerdagne-roussillon,christelle roca,coralie hernadez,miss prestige national

Aux côtés de Coralie Hernandez, Marion Sabardeil, 1e dauphine à l’extrême g et Léa Chancelle, 2e dauphine à l’extrême dr, complètent le palmarès.© Frédérique Berlic

Ce qu’elles ont dit :

Coralie Hernandez, 20 ans, originaire de Ur.  : « Je suis très surprise et je ne m’y attendais pas . L’année dernière j’avais été élue 1e dauphine de Christelle et c’était déjà beaucoup. Je suis très émue et à l’annonce des résultats, j’ai eu un temps de réaction un peu long ! L’équipe a été formidable toute la journée, on a été très entourées. J’espère faire aussi bien que Christelle qui a très bien mis en valeur le département toute l’année ».

Marylin Lherm « Le choix était difficile. Mais finalement, le résultat, je le cautionne complètement car Coralie a été largement élue et par le public et par le jury. J’en profite pour remercier les partenaires financiers, Mitsubishi France,  Banque Populaire, CCI, Conseil général, Spar, Hotel Planes, Jocaveil, Bains de Llo, Védrignans, Bonzom, groupement des commerçants et artisans de Saillagouse sans qui rien n’est possible. Mention spéciale à Nicolas Cayzac pour ses vidéos et aux fleuristes, Primevère de Mont-louis et Vert'Tige de Saillagouse »

Christelle Roca « Je souhaite à Coralie de vivre la même chose que moi, voire mieux ! Il faut qu’elle profite de chaque instant. Je sais qu’elle saura représenter les valeurs de Geneviève de Fontenay à l’élection nationale ». 

cerdagne,communauté de communes pyrénées-cerdagne,élection miss cerdagne-roussillon,christelle roca,coralie hernadez,miss prestige national

Christelle Roca a remis l’écharpe à Coralie Hernandez.  ©  Frédérique Berlic 

19/10/2010

Cerdagne - 9e saison du cycle de conférences des Soirées des Lumières

La Communauté de Communes Pyrénées-Cerdagne démarre un nouveau cycle de conférences « haut de gamme ». Mais la qualité scientifique n'est pas incompatible avec la vulgarisation, base inamovible des interventions voulue par les organisateurs. Entre réchauffement climatique, biodiversité, symbiose et homme de Néandertal, le public pourra reporter sans souci, son choix sur l'une ou l'autre conférence. 1er rendez-vous, ce jeudi à 20h30.

Les Soirées des Lumières, ce sont des rendez-vous du savoir qui vont éclairer la Cerdagne d'octobre à juin. Proposé par la commission environnement de la Communauté de Communes Pyrénées Cerdagne présidée par François Licciardi, secondé par José Jourdane, ancien directeur de l'unité de Recherches en parasitologie du CNRS de Perpignan, le cycle de conférences est axé sur les sciences du vivant et de l'environnement. Pour François Licciardi, « l'objectif poursuivi est simple : que les Hauts Cantons bénéficient d'une culture scientifique et qu'ils ne se sentent pas étrangers à ce qu'il se passe ailleurs ». Un désenclavement qui passe par une programmation exceptionnelle des conférenciers. « Ils sont spécialistes dans leur domaine, chercheurs ou professeurs de renom. Ils sont à la pointe et font le point sur des sujets très divers » rappelle José Jourdane.

"Se mettre au niveau"

Le choix des conférenciers est également dicté par une règle immuable. Qu'ils soient directeurs de recherche ou biologistes ultra-médiatisés, ils doivent savoir se mettre au niveau du public. Effectivement, un jargon trop spécialisé et des théories hermétiques au commun des mortels ne favoriseraient pas une fidélisation du public. Celui-ci est d'ailleurs en hausse d'année en année mais localement, on ne prend pas forcément conscience de la chance d'avoir de telles « pointures » en Cerdagne. Malgré tout, le cycle Les Soirées des Lumières va accueillir sa 74e conférence cette semaine, preuve que les Cerdans sont demandeurs et à l'écoute des sujets d'actualité. Et comme la programmation est très éclectique, il y en a pour tous les goûts. De plus, l'accès aux conférences, qui sont organisées sur plusieurs communes cerdanes, est gratuit, toutes les conditions sont requises pour que les conférenciers nous éclairent de leurs lumières.

Programme saison 2010-2011

Jeudi 21 octobre 2010, 20h30, salle polyvalente d'Ur. Evaluation de l'impact du changement climatique sur les fleuves du Languedoc-Roussillon par : Wolfgang Ludwig, Professeur de géologie, Université de Perpignan Via Domitia.

Jeudi 25 novembre 2010, 20h30, salle polyvalente de Llo. Controverses climatiques : réalité et fictions par : Guy Jacques, Directeur de recherche honoraire au CNRS.

Jeudi 16 décembre 2010, 20h30, cinéma d'Osséja. Les fabuleux trous noirs par : Didier Barret, Directeur de recherche au CNRS, Centre d'Etude Spatiale des Rayonnements, Université Paul Sabatier, Toulouse.

Jeudi 20 janvier 2011, 20h30, cinéma de Saillagouse. Les premiers habitants de l'Europe par : Sophie Grégoire, Ingénieur d'études au CNRS, Centre Européen de recherches Préhistoriques de Tautavel et Université de Perpignan Via Domitia.

Jeudi 24 février 2011, 20h30, salle polyvalente d'Ur. Des animaux pour se soigner ? par : Elisabeth Motte-Florac, Maître de conférences, Laboratoire de Botanique, Phytochimie et Mycologie, Université de Montpellier I.

Mercredi 23 mars 2011, 20h30, salle polyvalente d'Enveitg. Le fait frontalier catalan, des origines à nos jours par : Raymond Sala, Maître de conférences à l'Université de Perpignan Via Domitia.

Jeudi 21 avril 2011, 20h30, cinéma de Saillagouse. Pourquoi les pays tropicaux sont-ils économiquement pauvres ? par : Francis Halle, Professeur des Universités honoraire, Botaniste et Biologiste, concepteur du « Radeau des Cimes ».

Jeudi 26 mai 2011, 20h30, salle polyvalente de Latour de Carol. Le trésor des Templiers par : Robert  Vinas, ancien Proviseur de Lycée, Historien-Conférencier.

Mercredi 22 juin 2011, 20h30, cinéma d'Osséja. Les inventions de la vie marine : vivre ou survivre à deux ? par : Aline Fiala, Professeur de Biologie à l'Université Pierre et Marie Curie, Paris VI.

Première conférence : « Changement climatique et fleuves du Languedoc-Roussillon »

wolfang ludwig.jpgLa Salle Polyvalente d'Ur accueillera Jeudi 21 Octobre, à 20h30, la première conférence du cycle 2010-2011 des Soirées des Lumières, organisé par la Communauté de Communes "Pyrénées-Cerdagne" et l'Université de Perpignan Via Domitia. Le sujet est d'actualité : «L'évaluation de l'impact du changement climatique sur les fleuves du Languedoc Roussillon.» Dans un souci de préservation des ressources en eau et de prévention des risques de crues, la gestion de l'eau dans les bassins versants doit s'appuyer sur des prospectives qui tiennent compte de l'évolution éventuelle des régimes hydroclimatiques dans les années à venir. Mais déjà au cours des dernières décennies le changement climatique a pu avoir un impact sur le fonctionnement hydrologique des fleuves côtiers en Languedoc-Roussillon. C'est à l'étude des causes de ces modifications, en particulier la diminution des débits moyens, que s'attachera Wolfgang LUDWIG, géologue, géochimiste, maître de conférences à l'Université de Perpignan et chercheur au CEFERM, centre de formation et de recherche sur l'environnement marin, associé au CNRS.  Ce spécialiste mène aussi des travaux de recherche sur les apports fluviaux (eaux, sédiments, éléments nutritifs) à la Méditerranée et leur traçage chimique en mer. La conférence sera suivie d'un débat.

Renseignements : 04 68 04 15 47 - Entrée libre

10/08/2010

Cerdagne - La Communauté de Commune Pyrénées Cerdagne met en fonctionnement son nouveau site internet

Après des mois de désaccord avec Font-Romeu, la Communauté de Commune Pyrénées Cerdagne a revu le partage de la compétence tourisme. Le nouvel office de tourisme de l'EPIC s'est mis en place durant l'été avec en prime un site web des plus attrayants.

En réunion du conseil d'administration de l'office de tourisme communautaire Pyrénées-Cerdagne, le président de la Communauté de Commune Georges Armengol ne cachait pas sa satisfaction de présenter, non seulement les modifications de statuts de l'office de tourisme communautaire mais également la mise en ligne du nouveau site internet. Découlant des changements de statuts, le conseil d'administration a donc élu quatre vice-présidents représentant les pôles institutionnels et professionnels de Cerdagne, marquant la volonté de les impliquer le plus possible dans la démarche du développement du territoire. Aussi, ont été élus, issu des professionnels du tourisme, Joseph Imbern, issu d'une commune ou d'une structure porteuse d'une station de ski, Philippe Clerc, issu des institutionnels, José Urrutia et issu des élus municipaux, Laurent Leygue.

Un site internet, vitrine de la Cerdagne

Pour les professionnels du tourisme, l'avis est unanime « C'est un site excellent et très bien fait. Des outils de présentation faciles d'accès. Vraiment, c'est un abécédaire complet de ce que peut proposer la Cerdagne du médical, aux animations en passant par le logement ». Il est vrai que toutes les infos y sont centralisées et permettent de faire l'accueil, la promotion et la mise en marché d'une région commune. « C'est une volonté de mettre en réseau un territoire, la Cerdagne, tout d'abord à travers les salons touristiques du grand sud-ouest et sud-est, en partenariat avec la communauté de communes Capcir-Haut-Conflent ». Quant au site internet, le président de la Communauté de Communes y voit « la possibilité, en deux clics d'avoir accès à la centrale de disponibilité et donc réserver hôtels et séjours. Un outil supplémentaire à la disposition des professionnels ». La nouvelle directrice de l'office de tourisme communautaire, Stéphanie Deljarry de renchérir sur ce site qu'elle fait vivre depuis deux mois « Bientôt traduit en cinq langues, il présente l'ensemble du territoire avec une démarche réelle de proximité. Il sera décliné été/hiver et en peu de temps, il apparaît être comme l'outil indispensable aux touristes pour bien préparer leur séjour dans les hauts-cantons ».

Avec la création prochaine d'une brochure d'appel et d'un guide pratique, la Communauté de communes Pyrénées Cerdagne se pare d'un éventail promotionnel du territoire digne de la montagne et de ses richesses exceptionnelles. En deux mots, « destination Cerdagne ! ».

Site de la communauté de communes « Pyrénées-Cerdagne » : www.pyrenees-cerdagne.com

Le site internet en quelques chiffres

750 adresses référencées dont :

33 adresses de sites à visiter (musées, bains d'eaux chaudes, fermes, fours solaires...)

75 prestataires sportifs

95 établissements hôteliers et 6 agences immobilières (représentants près de 15 000 lits référencés)

534 adresses diverses (transports, santé, restos, commerçants, artisans...)

équipe office de tourisme communataire.jpg

La nouvelle équipe de l'Epic de L'office de tourisme communautaire de Pyrénées-Cerdagne

18/05/2010

Cerdagne - Osséja : Alain Marleix, secrétaire d'Etat à l'Intérieur et aux collectivités territoriales en visite dans la commune

passage en revue des gendarmes.jpgLe secrétaire d'Etat à l'Intérieur et aux collectivités territoriales, Alain Marleix, était en Cerdagne pour une visite à double objectif. Tout d'abord, il inaugurait le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne à Osséja avant de se rendre pour un rendez-vous plus privé à la Clinique du Souffle La Solane.

Les gendarmes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne ont eu l'insigne honneur de voir leur caserne inaugurée par le ministre Alain Marleix. Accompagné du préfet Jean-François Delage, du Colonel Guichard, commandant du groupement de gendarmerie des Pyrénées-Orientales, du député François Calvet, du sénateur Paul Blanc et de très nombreux élus de Cerdagne, Alain Marleix a visité les locaux du PGHM sous la conduite du commandant Bernolle. Le PGHM est sorti de terre il y a quelques années mais l'idée de voir une nouvelle brigade à Osséja avait été initiée par Paul Soulié, ancien maire et reprise par Daniel Delestré maire actuel. C'est la Communauté de Communes Pyrénées Cerdagne qui est devenue maître d'ouvrage de cette réalisation. Comme le soulignait Georges Armengol, président de la Communauté de Communes : « C'est avec beaucoup d'abnégation que nous avons voulu garder le PGHM ici en Cerdagne, alors que d'autres auraient souhaité le voir à un endroit plus central du département... ». inaguration du PGHM.jpg

En peu de temps, trois gendarmeries ont été construites en Cerdagne, à Saillagouse, Font-Romeu et donc à Osséja, « la mise en service de ces gendarmeries est autant de signes importants de la présence de l'Etat » dira le député François Calvet.  On pouvait s'attendre à une évocation de la très controversée réforme des collectivités qui se prépare et dont le ministre Alain Marleix est l'un des acteurs principaux. Evoqué en « off », le souhait de tous est que cette réforme tienne compte des spécificités des territoires et notamment ici, de l'aspect transfrontalier. Le ministre, dans son discours d'allocution a rappelé que le gouvernement avait priorisé la modernisation du logement des gendarmes, ce qui est destiné à leur assurer de bonnes conditions de travail. Citant la loi de finances pour 2010, le ministre a rappelé l'augmentation substantielle de 9,6% des crédits de fonctionnement pour la gendarmerie. Dans cette logique de modernisation, il annonçait le déblocage de 120 000€ à la PAF de Cerbère. Les 20 policiers qui travaillaient dans des locaux vétustes seront désormais installés au FRET dans des bâtiments rénovés.

Petit tour à La Solane

visite Solane.jpgAprès un repas au restaurant Planes à Saillagouse, le secrétaire d'Etat a poursuivi sa visite à la Clinique du Souffle La Solane. Mais là, Alain Marleix, a davantage coiffé la casquette de député du Cantal. En effet, la Clinique du Souffle Les Clarines devant être prochainement inaugurée à Riom Es Montagnes dans ce département, Alain Marleix a tenu à voir comment fonctionnait un centre de réhabilitation respiratoire en activité. Reçu par Jacques Desplan, PDG du groupe Fontalvie, Catherine Miffre, directrice générale du groupe et Philippe Desnot, directeur général de la Solane, Alain Marleix a pu apprécier la qualité de la structure à vocation nationale. Puis très vite, le ministre prenait la direction du stade où l'hélicoptère de la gendarmerie l'attendait. Direction la plaine pour la pose de la première pierre de la caserne de  Pollestres.

 

Combien ça coûte ?

Les trois gendarmeries rénovées ont coûté 7,7 millions d'euros d'investissement dont 3,5 millions d'euros pour le PGHM. 13% sont subventionnés

par l'Etat (419 000 euros), 14 000 euros par an pendant 15 nas sont versés par le Conseil Général, 113 000 euros de loyer et un emprûnt de 3 millions d'euros sur 30 ans finalisant l'investissement.

 

20/02/2010

Les Hauts Cantons chez les Bretons

A l'occasion du salon international du tourisme à Nantes, l'office de tourisme communautaire Pyrénées-Cerdagne en partenariat avec la communauté de communes Capcir-Haut Conflent lançait sa campagne promotion été. Une belle occasion de vanter aux milliers de visiteurs les charmes de notre région.

salon de Nantes2.jpg

Près de 40 000 visiteurs à la Beaujoire ! Les habitués de foot ne seraient pas étonnés du nombre de spectateurs dans ce stade mythique tant les amoureux du ballon rond sont derrière leur équipe nantaise. Mais là, en l'occurrence, la Beaujoire est le nom du parc des expositions qui accueille annuellement le salon international du tourisme à Nantes. Avec 440 exposants nationaux et internationaux et plus de 38000 visiteurs, ce salon s'impose comme l'un des salons les plus importants en province et assurément le plus animé.  Chaque année, la salon tourne autour d'un pays invité, cette salon de Nantes5.jpgfois-ci Chypre était à l'honneur. Et dernièrement, l'office de tourisme communautaire Pyrénées-Cerdagne y était présent en partenariat avec la communauté de communes Capcir-Haut Conflent. Se sont joints à ces structures communautaires, l'office de tourisme intercommunal du Cambre d'Aze et l'office de tourisme de Formiguères. Quatre ambassadrices de charme, Stéphanie, Clairette, Aurélie et Carmen tenaient donc de magnifiques stands et faisaient la promotion de notre contrée.

Durant trois jours, brochuressalon de Nantes3.jpg en main, elles n'ont pas ménagé leurs efforts auprès des visiteurs pour les inciter à découvrir la montagne catalane pour leurs prochaines vacances.  Muscat, jambon, rousquilles et autres produits locaux étaient offerts aux centaines de visiteurs qui sont passés par le stand. Trois jours riches en échanges et en promotion touristique dont les retombées ne devraient pas tarder. Une tombola était également organisée et deux gagnants enchantés repartaient chacun du salon avec un magnifique panier garni de nos bons produits. Toujours en recherche de nouveaux clients, l'office de tourisme salon de Nantes6.jpgcommunautaire participe à 6 salons pour la promotion été, de Nantes à Rennes en passant par Toulouse, Marseille, Paris et Bruxelles, avec encore et toujours la même motivation : vanter les charmes de notre territoire et de notre patrimoine aux futurs vacanciers. D'autres salons seront programmés en automne pour faire la promotion hiver.

A noter : l'office de tourisme de la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne vous accueille du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h , le samedi matin de 9h à 12h30 hors vacances scolaires et le samedi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 18h en période de vacances scolaires.

salon de Nantes.jpg

Saillagouse - Signature d’une convention entre Pyrénées-Cerdagne et l’université de Perpignan

Récemment, le président de l'université de Perpignan, Jean Benkhelil et le président de la communauté de commune Pyrénées-Cerdagne, Georges Armengol officialisaient, par convention, le partenariat des deux structures.

C'est avec un plaisir non dissimulé que Georges Armengol recevait dans les locaux de la communauté de communes, à Saillagouse, le président de l'université de Perpignan, Jean Benkhelil pour la signature d'une convention entre les deux parties. En 2001, la communauté de communes avait idée de développer son volet culturel par l'intermédiaire de deux instigateurs, François Licciardi, responsable de la commission environnement à l'assemblée communautaire et José Jourdane, directeur de recherche honoraire et ancien directeur de l'unité mixte de recherche en parasitologie. Le cycle de conférence Les Soirées des Lumières était lancé. Et si au départ ce sont surtout les sciences de la vie qui étaient traitées, les organisateurs ont choisi des sujets plus éclectiques.

signature convention.jpg

La diffusion de la connaissance

A l'université, on a des savoir-faire dans de nombreux domaines, encore faut-il le faire savoir au public. Au travers des soirées des lumières, elle remplit parfaitement sa mission en vulgarisant la connaissance de façon à rapprocher les sciences du public. Mais au-delà de cette convention partenariale, l'idée est qu'en deuxième intention, de nouvelles perspectives émergent. La communauté de communes a des compétences telles que : protéger le patrimoine, participer à l'aménagement du territoire, contribuer à des programme de recherche (la liste n'est pas exhaustive) et l'université possède un vrai potentiel en matière d'étudiants et chercheurs qualifiés. Une coopération scientifique pourrait donc prendre les formes de réalisation de programmes de recherche conjoints, échange dl'information scientifique et technique, organisation de séminaires, colloques, conférences, expositions...

Cela s'appelle, en résumé, une association à bénéfice réciproque.