01/01/2013

Cerdagne-Capcir-Haut-Conflent : La montagne vous présente ses voeux


Le Nouvel An dans la douceur montagnarde

La montagne catalane a dignement fêté le passage en 2013. Que ce soit en famille, entre amis, les pieds dans la neige, en refuge, en boîte de nuit, la nuit a été folle !!

 Une les moniteurs de l'ESF bis.jpg

La fête a été grandiose en montagne où régnait une douceur inhabituelle. Cela a d’ailleurs permis à nos playboys de l’ESF de Font-Romeu qui vous souhaitent leurs meilleurs vœux 2013, de poser pour une photo de charme. Photo : Frédérique BERLIC


Partout où des animations avaient été organisées, il y avait une foule, immense et joyeuse d’être là dans des températures à peu près supportables. Feux d’artifice et descentes aux flambeaux ont fait la joie des centaines de spectateurs pas avares en applaudissements et venus boire un gourmand chocolat ou vin chaud servi autant aux Angles qu’à Font-Romeu. 

2 descente aux flambeaux.jpg

Descente aux flambeaux et feux d'artifice au menu du 31 décembre. Photo : Frédérique BERLIC

Les restaurateurs étaient tout à leurs fourneaux, vraiment heureux d’une telle fréquentation pendant ces vacances. « Cela fait bien 4 ans qu’on avait pas vu autant de monde. D’habitude, ce sont des chiffres de fréquentation que l’on atteint pendant les vacances de février » nous confie Antoine Martin, président de l’association des commerçants des Angles.

3 le SMS.jpgAux douze coups de minuit, embrassade, champagne et..SMS bien sûr. Plus d’un milliard envoyés par les Français au passage en 2013 ! Puis la liesse collective a gagné pub et autres night clubs où la nuit a été animée, arrosée et bien fêtée.

Du monde en montagne, dans les commerces, sur les pistes, rien de tel pour bien démarrer l’année ! Et comme le vœu des montagnards pour 2013 est d’avoir de la neige, et bien elle devrait être là dès aujourd’hui. Elle devrait conforter les pistes des domaines des Neiges Catalanes pour que ces vacances se terminent comme elles ont débuté : avec du l’or blanc.

les moniteurs de l'ESF sur dameuse2.jpg

L’ESF  de Font-Romeu a fêté le passage à la nouvelle année dans la bonne humeur  Photo : Frédérique BERLIC


Geneviève, Perch’woman nordiqueEcho1 Geneviève.jpg

Au col de la Llose. Sur le domaine nordique du Capcir, Geneviève surveille le fil neige de l’espace ludique, lieu d’apprentissage du ski de fond au départ des pistes. Remontez sans effort, travaillez descente, virage, freinage, avant de vous élancer sur les traces. «J’accueille adultes et enfants, les rassure, leur donne la marche à suivre, quelques conseils, et j’interviens en cas de problème. Le fil neige est très facile d’utilisation. Il suffit de saisir la corde, de la serrer dans sa main et de se laisser glisser jusqu’au sommet de la bute. Les gens apprécient de remonter sans effort et de travailler la descente en ski. Ils sont tout sourire car ils prennent du plaisir ».

Renseignements Col de la Llose : 04 68 04 84 79

 

Echo 2  le saviez-vous.jpgLe saviez-vous ?

Poma, une marque française leader dans les remontées mécaniques

Vous êtes tranquillement sur un télésiège ou dans un télécabine de marque Poma comme à Font-Romeu? Mais peut-être ignorez vous que Poma est le diminutif de Pomagalski du nom d’un ingénieur français d’origine polonaise. Entrepreneur de bâtiment à Grenoble, il installe en 1936 à l’Alpe d’Huez un téléski bricolé à attaches fixes et créé sa propre société, Poma. Pionnière du téléski à l’Alpe-d’Huez, en 1936, la PME iséroise est devenue leader mondial du téléphérique. 

 

Traditionnel

Une journée fruitéeEcho 3 distribution de mandarines.jpg

Aux Angles. Le 1er janvier, c’est la tradition dans la commune angloise. Le personnel distribue des mandarines gratuitement, et ce, toute la journée. Après le repas du réveillon, un petit agrume aide bien à la digestion ! 130 kilos de mandarines ont été prévus pour cette distribution géante dans toute la station.

 



06/02/2012

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent : Suppression de postes et de classes : un vent de révolte souffle sur les Hauts Cantons

La moutarde est montée au nez des élus des hauts cantons. Encore des propositions de suppressions de postes et c’est la montagne qui vacille, comme un seul homme dans la mobilisation.

Suite à la proposition de l’inspecteur d’académie de supprimer 9 postes sur les cantons de Mont-louis et Saillagouse, une réunion d’urgence était organisée par les conseillers généraux Pierre Bataille et Georges Armengol. Rarement on aura vu les élus de Cerdagne, Capcir, Haut-Conflent aussi unis et révoltés.

photo 1.jpg

de g. à dr. : le conseiller général du canton de Mont-Louis, Pierre Bataille, le conseiller général du canton de Saillagouse, Georges Armengol et sa suppléante, Marie-Noëlle Imbern.

L’inspecteur dans son bon droit ?

« Les cantons de Saillagouse et Mont-Louis sont classés en Zone de Montagne et constituent une entité géographique, économique et sociale dont le relief, le climat, le patrimoine nécessitent la définition et la mise en œuvre d’une politique spécifique de développement, d’aménagement de protection, loi du 85.30 du 3 janvier 1985 » rappelle Georges Armengol. Ces mêmes éléments servent d’ailleurs de base à la circulaire 2011-237 du 30 décembre 2011, élaborée conjointement à partir d’un groupe d’élus de la montagne, de l’AMF et des services du ministère de l’Education nationale. En matière de carte scolaire, celle-ci prescrit un devoir d’information et de concertation avec les exécutifs locaux des collectivités territoriales de la part des autorités académiques « collègues élus, en avez-vous été informés » demande Georges Armengol ?. Le non massif laisse entrevoir une irrégularité certaine et un non respect de la règle de la part de l’inspection académique.

Une mobilisation qui va crescendo

De minute en minute, l’exaspération est montée au sein des élus venus de l’ensemble des communes des deux cantons. Aucune ne manquait à l’appel et il n’a pas fallu longtemps pour apprécier la solidarité montagnarde qui n’est plus à démontrer. « Une classe touchée au fin fond du Capcir et c’est toute la montagne qu’on affaiblit » dira un élu. Mais pour le coup, c’est 5 postes devant élèves qui sont visés (Formiguères, La Cabanasse, Bolquère, Palau de Cerdagne-Osséja et Font-Romeu) auxquels se rajoutent deux postes de ZIL (Zone d’intervention localisée) et deux postes de RASED (Soutien en Pédagogie, Rééducation et Psychologie) sur les deux cantons. Et à l’évocation des postes évaporés les années précédentes, la salle a basculé dans l’ulcération. Au point que « en tant qu’officiers de polices judicaires que nous sommes, pourquoi devant ce manque de concertation patent, devrions-nous organiser les prochaines échéances électorales ?». Les élus ont donc décidé de passer à l’action et ce dès jeudi 9 février, en se rendant massivement devant l’inspection d’académie. « On peut vous dire que jeudi, on saura, nationalement, que les élus de la montagne sont venus à Perpignan » préviennent-ils.

En début de réunion, on entendait dire « Il faudra bien qu’un jour on se rebelle ». On peut considérer que ce jour est arrivé.

photo 2.jpg

Le conseiller général du canton de Mont-louis, Pierre Bataille, le conseiller général du canton de Saillagouse, Georges Armengol et sa suppléante, Marie-Noëlle Imbern et  les élus de l’ensemble des communes de la montagne ont pris des décisions unanimes pour contrer les propositions de l’inspecteur d’académie de supprimer 9 postes.

Extrait du courrier rédigé par les élus de Cerdagne-Capcir et Haut-Conflent

"… Considérant que les décisions prises par l’Inspecteur d’Académie – Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale vont à l’encontre du développement équitable et durable, objectif national défini par la loi, dans une dynamique de progrès « sans rupture brutale avec le passé et des traditions ». Considérant que les règles prévues pour l’élaboration de la carte scolaire propre à la zone de montagne n’ont pas été respectées (pas de concertation, pas de prise en compte des contraintes locales, pas d’étude d’impact…), Considérant que la charte de l’organisation des services publics et au public n’est pas respectée, Considérant que la suppression des 5 Postes d’enseignants devant élève, 2 Postes de ZIL, 2 Postes de RASED, est une rupture brutale avec l’organisation mise en place sur le plateau d’altitude que représentent les Cantons de Mont-Louis et Saillagouse qui détruit la qualité de service rendu à la population, dans le cadre des RPI et Ecole Publique. En conséquence, les élus exigent l’abandon des fermetures et suppression de postes sur les Cantons de Mont-Louis et Saillagouse, et demandent le maintien en l’Etat du service existant et la mise en place d’un moratoire en vue de suspendre cette décision compte tenu des importantes échéances électorales de 2012. Dans le cas du maintien des décisions proposées au Comité Technique, prioritaires pour Monsieur l’Inspecteur d’Académie – Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale, les collectivités des cantons de Saillagouse et Mont-Louis avec le soutien des parents, entameront les procédures juridiques auprès de la juridiction compétente". 

26/09/2011

Haut-Conflent - Fontpédrouse-Thuès : voyage au centre de la terre

Chaque année à pareille époque, le Groupement de la Vallée de la Têt de la SHEM GDF SUEZ fait ce qu’on appelle un arrêt-vallée. Les galeries d’amenée, vidangées font l’objet d’une visite pointue.

Les galeries d’amenée d’eau du Groupement de la Vallée de la Têt font rarement l’objet de visites si ce n’est de la part des employés. Nous avons eu le privilège de visiter ces galeries. En cette période de l’année, plus une goutte d’eau n’est turbinée dans les centrales hydro-électriques. Les installations sont vidangées. Le but : faire la visite et l’expertise de l’état du génie civil pour faire des travaux immédiats selon l’urgence ou les prévoir l’année suivante.

3 - les turbines de l'usine d fontpédrouse vues de dessous.jpg

Les turbines de l’usine de Fontpédrouse vues de dessous

Près de 30 kms de galeries

Qui aurait pu penser que, longeant la RN116, de Fontpédrouse à Thuès, se trouvaient des kilomètres de galeries creusées par l’homme au début des années 1940 ? Un travail exceptionnel à la hauteur des ouvrages d’art visibles en extérieur tels que ponts et tunnels. Tout a été construit dans la même optique : faire rouler le Train Jaune (opérationnel en 1910) même si en 1946, l’énergie produite servait en plus, à l’électrification des villages de la Vallée de la Têt. La trentaine de kms de galeries dimensionnées en fonction des débits que l’on veut emmener, varie de 3m3 à 7m3/seconde d’eau.

1 - Antonella et Hervé.jpg

Antonella Quadri et Hervé Carmelez vérifient la paroi des galeries

Construites dans les années 1940

Partis de l’usine de Fontpédrouse en compagnie d’Hervé Carmelez, chef de Groupement Vallée de la Têt et Antonella Quadri, conducteur de travaux de Génie Civil également du Groupement, la visite est exceptionnelle. On ressent à chaque pas, le travail de ces hommes il y a 70 ans, avançant à coup de dynamite dans le schiste. Les traces des rails sur lesquels reposaient les wagonnets remplis de déblais du percement sont encore visibles au sol. « Ce qui m’étonnera toujours, c’est la qualité exceptionnelle de l’ouvrage » nous dit Antonella. Employée au groupement de la Têt depuis 2000, elle connaît chaque centimètre carré des galeries, des usines et des barrages et consacre ses journées à l’entretien des installations.

4 - 5,3 de galeries jusqu'à thuès.jpg

5,3 km de galeries entre Fontpédrouse et Thuès

3 à 4 semaines de travaux

De nombreux ouvrages jalonnent les galeries : déversoir, ouvrage de réglage, syphons, pont-canal, prise d’eau et au bout de la galerie de la branche Têt, l’impressionnante chambre d’eau de Thuès d’où part une conduite forcée2 - la chambre d'eau de Thuès.jpg. « Il faut 3 à 4 semaines de mise hors d’eau en fonction de l’ampleur des travaux. Les usines hydro-électriques ne fonctionnent pas et paradoxalement, c’est la période de la plus forte activité et tout le personnel est réquisitionné. On a même du renfort de l’atelier spécialisé de Laruns qui fait les grosses réparations » nous dit encore Hervé Carmelez.

Un plus pour les entreprises locales

La politique de la SHEM GDF SUEZ reste inchangée quant à l’impact voulu sur l’économie locale. Ainsi, les travaux annuels de génie civil sont-ils réalisés par une vingtaine d’entreprises locales. « Le montant des travaux s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros » précise Antonella. Un plus non négligeable pour les entreprises spécialisées de la Vallée de la Têt et de Cerdagne. L’eau turbinée à chaque usine, terminera dans le barrage de Vinça, propriété du Conseil Général. Cette fois-ci, l’eau sera uniquement utilisée pour l’agriculture de la plaine roussillonnaise.

légende générale : Une fois par an, l’arrêt-vallée, avec la vidange et la visite des installations concerne les aménagements de La Cassagne, Fontpédrouse, Thuès et Olette. Le Groupement de la vallée de la Têt a une capacité de production de 200 Gw/h annuels.

13/07/2011

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent : marchés et foires de montagne, demandez le programme !

Cahier de l'été

Les marchés et les foires animent le cœur des villages l’été. Hebdomadaires ou exceptionnels, marchés 5.jpgces rendez-vous sont incontournables pour les estivants et indispensables pour les ambulants.

Bien que présents toute l’année, les deux mois d’été vont permettre aux marchands ambulants de vendre leurs produits fétiches. Pour les artisans, rien de mieux que de se déplacer de village en village pour vendre leurs produits. Ils ont une présence indispensable sur les marchés, visibilité qui n’est pas évidente à avoir surtout quand  sa bergerie se situe en haut de la montagne.

Un métier difficile

marchés 4.jpgEtre sur les marchés toute  l’année n’est pas chose aisée. Physiquement, le travail est éprouvant. Il faut se lever à l’aube, les légumiers par exemple se réapprovisionnent à 5h du matin à Perpignan. Et il faut être à pied d’œuvre très tôt pour mettre en place son étal.  Et bien sûr, la bonne marche de l’activité dépend entièrement du désir d’achat du public. Un jour oui, un jour non, c’est ce qui pourrait résumer la vente sur les marchés ! Mais pour rien au monde, les ambulants ne prendraient un commerce « trop cher, trop de charges, de taxes et trop contraignant ».

S’adapter à la clientèle

Les marchés animent les cœurs de village et forcément, quand on traverse la commune en voiture, tant d’animation incline à s’arrêter au premier parking venu. Le monde attire le monde, c’est bien connu, aussi les marchés se greffent-ils à des journées commerciales. Tout le monde y trouve son compte, surtout le chaland ! Et pour ceux qui n’ont pas le temps de flâner le matin, des marchés nocturnes fleurissent ça et là et s’adaptent à la clientèle estivale. Pour dynamiser ce secteur, la CCI de Perpignan et des Pyrénées Orientales a édité un flyer qui recense nombre de ces rendez-vous de l’année. Voici quelques dates à retenir d’urgence, l’été est si vite passé !

marchés 1.jpg

 

 

 

 

Marchés hebdomadaires : Lundi, Bolquère/P2000. Mardi : Les Angles. Mercredi : Odeillo, Err, Saillagouse, Font-Romeu. Jeudi : Osséja, Mont-Louis. Vendredi : La Cabanasse, Font-Romeu. Samedi : Formiguères. Dimanche : Err, Saillagouse, Puigcerda

Marchés nocturnes : 16/07 : La Cabanasse. 20/07 et 10/08 : Osséja. 19,20 et 21/08 : Font-Romeu. 25/08 : Mont-Louis. 28/08 : Enveitg.

Foire annuelle : 14/07 : Saillagouse. 17/07 : Matemale. 24/07 : Bolquère/P2000. 6/08 : Osséja. 7/08, Mont-Louis, Les Angles et Matemale. 14/08 : Bolquère/P2. 15/08 : Saillagouse. 16/08 : La Cabanasse. 18 et 19/08 : Osséja. 28/08 : Err.

marchés 2.jpg

L’air avenant, les ambulants que vous trouverez tout au long de l’été en Cerdagne et Capcir vous proposent le meilleur de leurs produits. Ici, le marché des Angles.

 

11/07/2011

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent - En montagne, ça hume bon le fromage !

Cahier de l'été

Que vous soyez en Capcir ou en Cerdagne, vous aurez toujours la possibilité d’acheter du fromage de brebis, de vache ou de chèvre. Et dans le paysage, un nouveau venu : Le Pré cerdan et ses fromages de chèvre exceptionnels.

Nous avions rencontré Mireille et Philippe Chevalier cet hiver, dans leur exploitation à Caillastres, petit hameau d’Estavar. Le chevrotage battait son plein et les petits sautaient dans tous les coins ! Déjà à l’époque, l’idée de fabriquer du fromage de chèvre avait germé chez les Chevalier. Quelques mois plus tard, nous les avons retrouvés à la Briquetterie, juste avant Saint-Léocadie, « fêtant » l’ouverture de leur fromagerie Le Pré cerdan.

biquette1.jpg

La chèvre de race pyrénéenne

Les premiers fromages sont en vente sur un étal. Ils sont fabriqués à base de lait de deux races la chèvre des pyrénées.jpgdifférentes : la race pyrénéenne et la Rove. « Nous faisons partie de l’association Chèvre des Pyrénées. Cette race est en voie de restauration, elle est à faible effectif. Les boucs sont issus de contrôles laitiers et sont utilisés pour améliorer la capacité laitière de la chèvre » explique Philippe. Ces deux races ont été choisies pour leur capacité à s’adapter aux biotopes. Elles vont dans les pacages communaux d’Estavar où elles mangent ronciers, fétuques, feuillus. « L’avantage de ces races réside dans le fait qu’elles traduisent immédiatement dans le lait ce qu’elles mangent le jour même. L’arôme du fromage sera donc différent tous les soirs » dit Mireille. Ajoutez à cela une qualité butylique du lait inhérente à ces deux races et vous obtiendrez des pièces à la saveur unique.

Pas de vaccin

La traite se fait à la main tous les jours à 6h. L’élevage ne fait pas dans l’intensif ni dans le rendement. « Ce qui nous intéresse, c’est la qualité du produit fini. Les chèvres ne sont pas vaccinées. Elles reçoivent tout juste un vermifuge fabriqué naturellement par notre fils Guillaume » dit encore Philippe. On comprend donc que l’entreprise marche en famille. D’ailleurs Guillaume se lancera dans la production de lait d’ânesse très prochainement et la petit sœur Estelle qui finit ses études, transformera ce lait en cosmétiques.  Bonne chance à eux dans ce métier terriblement difficile et exigeant.

Fromage de chèvre : Le Pré Cerdan, vente directe à Sainte-Léocadie : 06 71 26 57 32/04 68 30 94 06. Le Dourmidou, Matemale : 06 73 97 36 92/04 68 30 92 30.

Fromage de vache : Fromagerie Flor de Neu, Fontrabiouse : 04 68 30 90 26/06 26 31 61 97. Cal Guillemet, Saillagouse : 04 68 04 55 59/06 79 94 32 39. La Fount de les Nines, Les Angles : 06 77 39 03 40.

Fromage de brebis : Le Calmadou, Formiguères : 04 68 30 97 02. Cal Rous, Planes : 04 68 04 65 22.

 1.jpg

La plupart des fromages vendus en Cerdagne et Capcir ont la marque PNR Pyrénées Catalanes. Les producteurs doivent respecter quleques engagements tels que : bien être animal, aliment non OGM, pâturage en extérieur, produit artisanal.

20/05/2011

Cerdagne - « En d’avant » avec le Grup Excursionista de Cerdanya

Le printemps est là, oubliés neige et froidure en Pyrénées catalanes. Le Grup Excursionista de Cerdanya est en route pour sa 500e randonnée !

C’est maintenant qu’il faut partir sur les chemins de Cerdagne, Capcir et Haut-Conflent. Il est temps de randonner avec les jeunes excursionnistes cerdans. La 31e saison d’activités montagnardes démarre, 31 printemps pour aller à la découverte des lacs, des pics et des luxuriantes vallées qui font la richesse de notre environnement. Sur l’altiplano cerdan, pas de frontière marquée, le territoire s’étend de Bolquère à Martinet, de Valcebollère à Porté-Puymorens. Ici, la nature est reine !

Les jeunes prêts pour l’Espagne

Ça y est, les jeunes du Grup Excursionista de Cerdanya, tous scolarisés au collège de Bourg-madame sont prêts à participer aux randonnées. il faut dire que pour eux, l’objet de motivation est tout trouvé. En effet, du 4 au 10 juillet, ils seront en expédition dans la Sierra Nevada. Mais d’ici là, il leur faudra s’entraîner un tant soit peu pour affronter les sommets ibériques.

Bientôt la 500e randonnée

Depuis 1980, le Grup Excursionista de Cerdanya, ouvert à tous, a marqué le paysage montagnard. En son sein, le jeune est acteur dans son environnement proche : les Pyrénées catalanes dans tout ce qui a de plus transfrontalier. Le groupe, composé de jeunes scolaires âgés de 11 à 17 ans est encadré par des adultes bénévoles. Tous sont reliés par la même philosophie « apprendre la montagne ». 10 à 15 randonnées sont prévues par an et cette année, on s’achemine vers la 500e randonnée organisée depuis 31 ans.

N’hésitez plus, chaussez vos godillots et à vos sacs à dos, car samedi 21 mai, c'est la 2e rando avec l'ascension du Pic Moxero.

programme : N.B. tous les départs de rando se font à 8h, place de la mairie à Bourg-Madame.

Samedi 21 mai (490e) : Pic Moxero en joëlette, 2279m (dénivelé + 500m) – samedi 28 mai (491e) : Vallée d’Eyne, 2683m (dénivelé + 1000m) – samedi 11 juin ( 492e) : Espousouille Porteille Orlu, 2500m (dénivelé + 1000m) - samedi 18 juin (493e) : refuge de Malniu, 2914m (dénivelé + 500m) – Dimanche 3 juillet (494e) : 11e Faites de la Randonnée, 1350m (dénivelé + 350m) – du 4 au 10 juillet (495e) : 16e expédition, Sierra Nevada, 3482m (dénivelé + 3000m).

groupe excursioniste.jpg

Les randonnées avec le Grup Excursionista de Cerdanya reprennent avec une sortie ce samedi au Pic Moxero. Un bon enrtaînement pour les plus jeunes qui partent cet été en expédition dans la Sierra Nevada.

15/04/2011

Cerdagne - Capcir - Haut-Conflent : le Collectif « Sauvons nos classes » se mobilise

Devant le désengagement croissant de l'Etat et les menaces qui pèsent sur nos écoles et les services publics de nos zones de montagnes (santé, poste,...), les habitants des Hauts cantons réunis ce 8 avril en assemblée générale à Mont-Louis ont décidé de réagir et lancent une action inédite samedi 16 avril :

Opération escargot le matin entre Saillagouse et Bourg-madame.

Pique-nique festif et revendicatif à Bourg-Madame, ville de notre député M. Calvet avec reconstitution d'une classe, chorale...

Interventions diverses visant à alerter nos députés locaux et à leur demander des comptes sur les budgets qu'ils ont entérinés et qui sont en train de nous asphyxier à petit feu... nous défendrons notamment le lycée professionnel de la Perle Cerdane  ainsi que nos trois écoles menacées de fermetures de classes (Font-Romeu, Porté, Mont-Louis)  en exigeant des rallonges budgétaires pour nos hauts-cantons et en demandant que soit enfin prise en compte notre spécificité de zone de montagne.

Plus d'infos sur le blog: http://sauvonsnosclasses.bloguez.com

écoles occupées cerdagne.jpg