30/04/2011

Cerdagne - Llo - Balade géologique dans la zone volcanique de la Garrotxa

Les habitants de Llo et leurs amis ont répondu présents à la quatrième balade géologique organisée par l'association Autour de Llo.

Cette année, le groupe est parti à la découverte de la zone volcanique, inactive, mais pas éteinte, du parc naturel de la Garrotxa. Les dernières éruptions ont eu lieu à des dates relativement récentes : entre 10000 et 15000 ans.

L'itinéraire a conduit les participants à Olot pour la visite du Musée des volcans, puis à la découverte des volcans de Santa Margarida, du Croscat et enfin à la falaise de Castellfollit de la Roca.

Des séismes au 14 et 15e siècles

En début de parcours, il a été évoqué les séismes qui ont affecté le secteur d'Olot au quatorzième et quinzième siècles. Est-il possible qu'un séisme de grande ampleur se produise en pays catalan dans un avenir plus ou moins proche ? Des failles actives à rejeu récent ont a en effet été localisées dans les Pyrénées. De nombreuses questions auxquelles le guide de la journée Jordi et Isabelle Corbières la géologue de Géopyrène ont tenté de répondre.

La journée a été agrémentée d’un copieux pique nique partagé. Au son de la guitare de Sylvain et de l'accordéon d'Isabelle, la danse de l'ours a été exécutée.

Merci au guide Jordi qui a commenté avec beaucoup de talent cette sortie et à Isabelle qui a apporté quelques précisions sur les causes de ce volcanisme. Une journée très conviviale à renouveler.

visite guidée.jpg

L’association Autour de Llo s’est déplacée en Espagne dans le secteur d’Olot à la découverte de la zone volcanique du parc naturel de la Garrotxa.

23/11/2010

Cerdagne - Llo - 2e conférence ce jeudi Soirées des Lumières : Controverse climatique, réalité et fiction présenté par Guy Jacques

Guy Jacques.jpgEncore un sujet d'une brûlante actualité, pour la deuxième conférence des Soirées des Lumières, à la salle polyvalente de Llo. Le tout récent rapport publié par l'Académie des Sciences conclut à la responsabilité indiscutable du C02 dans le réchauffement de l'atmosphère et à la responsabilité humaine dans les émissions du CO2.

La polémique entre les « réchauffistes », « les climatosceptiques », parmi lesquels, en figure de proue, Claude Allègre, est-elle pour autant terminée ?

Pour répondre à cette question, les organisateurs du cycle de conférences ont fait appel à un éminent spécialiste, Guy Jacques, auteur d'ouvrages tels que « Explique-moi....le climat », ou « le changement climatique ». Ce chercheur en écologie marine, aujourd'hui directeur de recherche honoraire au CNRS, a dirigé de nombreuses campagnes océanographiques en Méditerranée et dans l'Océan Antarctique. Grâce à son travail au sein d'équipes pluridisciplinaires, il a élargi son champ de compétences au point d'être devenu un vulgarisateur hors pair sur des sujets comme le cycle de l'eau, du carbone, le développement durable, le lien entre l'océan et l'atmosphère et bien sûr le climat.

Pour être vraiment informé sur le réchauffement climatique et les thèses en présence, voilà une conférence et le débat qui suivra qu'il ne faut pas manquer !

Renseignements : 04 68 04 15 47 - Entrée libre

Jeudi 25 novembre 2010 à 20h30  à la Salle polyvalente

13/08/2010

Cerdagne - Llo : 6e exposition-vente de minéraux et fossiles

L'association Autour de Llo organise sa 6e Exposition-Vente de Minéraux et Fossiles de Llo.  Elle se déroulera sur trois jours, vendredi 13, samedi 14, et dimanche 15 août, à la salle polyvalente de la mairie de 10 h à 19h. Encore une fois, de nombreuses animations sont mises en place : une tombola sur les billets d'entrée, un concours minéralogique pour les jeunes comme les années précédentes, avec de beaux prix pour les 5 premiers, ne tombola pour les amateurs de météorites, où une belle pièce sera mise en lot, des randonnées pédestres accompagnées sur la géologie cerdane par l'Association Géo-Pyrène. Comme les années passées, nous retrouverons une grande diversité minéralogique avec des échantillons des quatre coins du monde, et particulièrement du Maroc, de Madagascar, du Brésil, d'Argentine et du Chili, de Chine, et cette année un représentant du Congo. Des minéraux mais aussi des fossiles et des météorites. Des "pierres" brutes, des "pierres" polies, et des "pierres" montées en bijoux, ou des objets manufacturés.

Dans et autour de Llo

Le tout se déroule dans le magnifique site de Llo, sous le ciel de la Cerdagne, bien connu des amateurs de Bains Chauds en pleine nature, de Via Ferrata et de Randonnées en Montagne dans la vallée-source du Sègre. Comme en 2008 et 2009 : en parallèle à la Bourse aux Minéraux, l'Association GéoPyrène propose de découvrir le monde minéral aux alentours de Llo, roches ordinaires de prime abord, mais qui racontent l'histoire fabuleuse de ce bout de rocher qui surplombe la Cerdagne. Plusieurs petites balades à partager en famille, menée par Isabelle Corbières, géologue passionnée et accompagnatrice en montagne, seront organisées (renseignement sur place). Venez nombreux, en famille, il y en a pour tous les âges... Amenez vos amis... Vous pourrez contempler de vraies merveilles de la Nature... Ça n'a pas de prix!!Ce peut aussi être l'occasion de prévoir des cadeaux pour la famille ou les amis qui n'auront pas la chance d'être ici à ce rendez-vous de plus en plus prisé.

Vendredi 13, samedi 14, et dimanche 15 août, à la salle polyvalente de la mairie de 10 h à 19h

bourse aux minéraux et fossiles.jpg

05/08/2010

Cerdagne - Llo : Un projet de centrale solaire sur la commune

four solaire.jpgLe ministre de l'Industrie, Christian Estrosi était hier dans le département. Il a réitéré l'annonce d'un projet de création de prototype de centrale solaire à Llo (Independant 4 août 2010). Qu'en est-il vraiment de ce projet ? Nous avons rencontré le concepteur du projet, Gilles Flamant, directeur du Four Solaire d'Odeillo et élu à Llo.

F. Berlic : quand est-ce que ce projet est sorti de terre ?

Gilles Flamant : c'est un projet que j'avais soumis au conseil municipal de Llo et qui a été adopté il y a plus d'un an. Dans un deuxième temps, il a été élaboré en collaboration avec le four solaire d'Odeillo et l'industriel, la société CNIM.

F. Berlic : Pourquoi la CNIM ?

G. F. : la CNIM, ce sont les anciens chantiers navals de la Seyne-sur-Mer. Cette société sait faire de nombreux articles tels que chaudières à vapeur, mécanique de précision et autres produits spécifiques. C'est-à-dire, tout ce qu'il faut pour faire une centrale solaire !

F. B. comment ça fonctionne et quelle est la production en électricité ?

G. F. : la centrale sera constituée de 700 m2 de miroirs (50 mètres/15mètres) disposés en ligne orientés Nord/sud qui suivent la course du soleil. L'énergie est captée par des récepteurs solaires qui renvoient les rayons vers des tubes où circule de l'eau. Est produite ainsi une vapeur à très haute température qui est dirigée vers une turbine fabriquant l'électricité, une dizaine de mégawatts. Cela alimenterait plusieurs milliers d'habitants.

F. B. ce projet est finalement dans la continuité du four solaire et de Thémis...

G. F. oui, il y a une logique de développement. On fait de la recherche au four solaire, on teste les composants à Thémis et Llo serait une centrale solaire de production, donc à but commercial. L'idée est que l'industriel construise ce démonstrateur pour développer de la technologie pour l'exportation.

F. B. vers quels pays ?

G.F. pour les pays très ensoleillés en voie de développement. De plus, comme la technologie est relativement simple, ces centrales solaires peuvent être exploitées par des gens à la technicité pas très élevée, entre autre pour la réparation et l'entretien.

F. B. quels sont les avantages d'une telle centrale ?

G. F.  Outre son prix plutôt modique, avec cette technologie, on peut stocker la chaleur et la coupler avec des énergies différentes comme le fuel ou le gaz. On peut adapter la restitution de la chaleur en fonction du besoin. Il y a indéniablement une souplesse d'utilisation et de mise en œuvre.

F. B. Que génèrerait-elle en termes d'emplois ?

G. F. une vingtaine de personnes seraient employées dont quelques ingénieurs. Mais une telle centrale demande surtout de la surveillance et de la maintenance.

F. B. A quand la première tranche de travaux ?

G. F. Comme c'est la première centrale en construction, il y a forcément surcoût. De ce fait, l'industriel attend 25 à 30% de subventions qui devraient passer par le biais du grand emprunt national annoncé par le gouvernement. Peut-être aurons-nous la réponse dans un an ?

F. B. L'industriel montre une cohérence par rapport à notre territoire ?

G. F. Oui car non seulement la CNIM veut développer l'ensemble de la technologie et ainsi maîtriser toute la chaîne, mais surtout le faire en collaboration avec le Four Solaire, centre de recherche localisé juste à côté. Si ce projet aboutissait, on pourrait faire du plateau cerdan, le centre de recherche et de développement du solaire à concentration au niveau national et international !

Propos recueillis par Frédérique Berlic

implantation centrale solaire.jpg

01/03/2010

Llo - Mini-tornade : nuit d’enfer pour les habitants

tempete2.jpgLes habitants de Llo ont eu la peur de leur vie dans la nuit de samedi à dimanche. Une mini-tornade s'est abattue sur le petit village cerdan où l'on déplore de nombreux dégâts mais heureusement pas de victime.

Robert Autonès, le maire de Llo est encore sous le choc. « Vers 20h30, ça a commencé à souffler de tempete4.jpgplus en plus fort. Tout s'est mis à voler puis les habitants m'ont appelé pour dire que la ligne téléphonique était tombée sur la route. C'était la panique générale ». Un épisode venteux comme celui-là, il n'en avait jamais connu. Vite rendu sur les lieux, le maire se rend à l'évidence, ce n'est pas une tempête comme les autres. Les pompiers sont appelés en renfort ainsi que le tempete5.jpgpersonnel de la DIRSO. Mais devant la dangerosité de l'intervention, les routes ne seront dégagées que le dimanche matin. Entre temps, le toit des deux hangars du maire qui est agriculteur, ont été soufflés par la tornade et ont échoué 100 mètres plus loin sur la route. C'est d'ailleurs tempete3.jpglui qui sera le plus touché. Françoise Autonès, a vu de chez elle, table et chaises de jardin passer devant elle comme des fétus de paille. Toute la matinée, les habitants de Llo se sont rendus disponibles pour dégager à coups de tronçonneuse, les divers accès. « On a eu très chaud dans tous les sens du terme. Effectivement, il n'y a pas de victime à déplorer malgré les vents estimés à plus de 150km/h, mais il faisait anormalement chaud une température de 16° relevés en pleine nuit » nous dit le maire. Cheminées tombées, lampadaires cassés, toits endommagés et arbres cassés nets ou déracinés, les Llotois pansaient leurs plaies hier matin après un épisode venteux qui aura duré de 20h30 à 4h du matin et qu'ils ne risquent pas d'oublier.

tempete1.jpg

 

19/02/2010

Neige et soleil - Les bains d’eaux chaudes sulfureuses : c’est le pied !

dorres dans la neige.jpgAprès une bonne journée à descendre les pistes, à traverser les forêts en raquettes ou en ski de fond, c'est le plaisir absolu d'aller se prélasser dans des bains d'eaux chaudes à ciel ouvert. Visite guidée des trois sites thermoludiques de Cerdagne et Haut-Conflent entre tradition et nouveautés.

D'aucuns pensent que les bains de Dorres sont romains. Sans doute, l'architecture rustique en granit et les découvertes archéologiques dans le village voisin le laissenbains de llo 1.jpgt supposer. Ce qui est sûr, c'est que l'eau sulfurée qui en sort flirte avec les 42° !  Pendant longtemps, les virées nocturnes aux bains de Dorres ponctuaient les sorties de boîtes de nuit. Dorénavant exploité par la mairie, le site a été aménagé et l'eau, non traitée a des vertus curatives qui ne se sont jamais démenties. La Cerdagne a des richesses géo-thermiques à toutes les extrémités du plateau, certains sites n'ayant bains de llo 2.jpgd'ailleurs pas encore été exploités. Assez récemment, les Bains de Llo ont changé l'idée qu'avaient les Cerdans des eaux sulfureuses. Place au complexe thermoludique, au bassin grand format, au hammam et au spa !

Un spa musical !

Si les Bains de Dorres gardent ses inconditionnels, force est de constater que Llo a ouvert les portes à une clientèle large. Les nouveaux gérants, Jean-Marie et Isabelle Jail ont d'ailleurs amené des modifications récentes qui vont faire le bonheur du public. On vous conseille bien sûr le spa musical, incroyable lieu de bien-être, où, allongés sur des chaises aquatique, vous pouvez vous glisser Llo canon à eau.jpglégèrement dans l'eau et écouter de la musique relaxante. On arrête plus le progrès d'autant qu'en terme de nouveautés, Llo va vous impressionner avec son spa tonique et ses geysers. Des canons à eau risquent même de vous plaquer au mur ! Massage en profondeur garanti ! Mais le top du top, c'est l'aire de massage des pieds. Les zones qui vous auront fait souffrir toute la journée seront malaxées par des jets, que ce soit les doigts de pieds, les talons ou les chevilles. Hum !

Saint-Thomas toujours là.

Sur la commune de Fontpédrouse, quand on pense que les bains de Saint-Thomas avaient fermés en 1970. Désormais, ces bains de plein air avec vue sur la vallée de la Têt sont devenus une institution ! les tout nouveaux directeurs, Stéphane Fortas et Jean-Pierre Tiguemit, ont repris les formules qui marchent : partenariat avec Font-Romeu-Pyrénées 2000 (1€ de plus sur le forfait pour accéder aux bains). Cette année, saint-thomas 3 ok.jpgc'est avec la SNCF que c'est mise en place une nouvelle formule avec le Train des neiges (10€ Perpignan-Latour de Carol et tarif préférentiels aux bains). Les trois bassins extérieurs avec des températures de 37° font recette tout comme les trois hamams aux huiles essentielles. Et pour satisfaire les skieurs qui partent tardivement des pistes, l'heure de clôture des bains a été repoussée d'une heure.

L'activité thermale a de beaux jours devant elle. Puissent ces eaux sulfureuses aux vertus anti-rhumatisme et relaxantes à souhaits ne jamais se tarir !

Bains de Dorres : 04 68 04 66 87

Entrée générale : 4€. Gratuit pour les - de 5 ans. 36€ carte 10 entrées

Ouvert de 8h45 à 19h30 non-stop

Bains de Llo : 04 68 04 74 55saint-thomas 1 ok.jpg

Entrée générale : 10€. Enfants de 3 à 11 ans : 8,5€. Gratuit pour les - de  3 ans. 75 € carte 10 entrées. Promo famille : 2 adultes et 2 enfants de - de 14 ans : 33€. Location de maillots

Ouvert de 10h à 20h non-stop

Bains de Saint-Thomas : 04 68 97 03 13

Formule simple : accès 3 bassins extérieurs, jacuzzi et jets de massage : 5€, enfants de 4 à 12 ans : 3€, gratuit pour les - de 4 ans.

Formule complète hamam + bains : bassins extérieurs et 3 hamams intérieurs, espace relaxation avec boissxon chaude offerte : 12 € à partir de 12 ans.

Ouvert de 10h à 20h (20h40 en février)

saint-thomas 2 ok.jpg

 

Le conseil du jour : Assurez-vous ! Nul n'est à l'abri d'une chute, que l'on soit débutant ou skieur aguerri. Toutes les stations des Nassurances.jpgeiges Catalanes proposent à l'achat du forfait, une option assurance. Pour 3€ de plus, les frais d'évacuation en barquette et le transport, soit chez le médecin le plus proche soit à l'hôpital de Puigcerda sont pris en charge. Pensez-y.

Le chifcanon à neige.jpgfre du jour : 400. Les températures ambiantes ont l'avantage de conserver une neige d'excellente qualité. Les canons à neige produisent également une neige de culture qui permettra de pérenniser l'activité pendant le restant de la saison. Il faut 400 l d'eau pour fabriquer 1m3 de neige de culture. Non traitée, cette dernière sera restituée à la nature à la fonte des neiges.

Ludique : Quad-VTT. Plus facile qu'un VTT, plus écologique qu'un Quad, telle est la formule qui résume bien ce moyen de locomotion que l'on trouve exclusivement à la station de Pyrénées 2000. Hugues Escarguel est particulièrement fier de décrire ce produit unique au monde. Son entreprise QBX en assure d'ailleurs la fabrication et la vente. C'est un véritable VTT à 4 roues, ludique et confortable.  Cette nouvellecol de droite quad VTT.jpg discipline demande un minimum de conseil et les randos se font accompagnées. Contact : 06 88 58 27 16

Qui êtes-vous ? Je m'appelle Jennifer et je travaille à la station des Angles. Vous avez un travail un peu particulier au sein de l'équipe ? J'effectue un travail d'accompagnement des personnes notamment après des accidents. qui etes-vous.jpgC'est-à-dire ? en fait, c'est toujours compliqué pour les gens qui sont un peu dans la panique, d'avoir des informations. Je suis là pour les rassurer et faire les démarches administratives. Vous gérez les situations délicates donc.. Pas uniquement mais quand même un peu... cela va des gens qui ont égaré leur clefs de voiture aux enfants qui se sont perdus dans la station ! c'est un travail attrayant ? oui. Je suis d'origine sétoise, cela fait 5 ans que je suis là et je n'en repartirai pas.