21/10/2011

Cerdagne - Ur - La Foire Internationale du Cheval puissance 10

Cette année, c’est sur trois jours et non deux que se tient la Foire internationale du Cheval. Un prolongement synonyme de succès pour cet évènement qui oscille entre concours de chevaux lourds, saut d’obstacles, inauguration et spectacles.

1 mulet dressé au trait et labour.jpgUR - Cette foire, qui en est à sa 10e édition, clôture les concours d’élevage des chevaux lourds qui se déroulent dans différents villages de Cerdagne et de Capcir, à l’occasion desquels les juments sont contrôlées par des représentants des Haras Nationaux.  Ces animaux seront primés par des subsides de l’état transitant pour partie par ces même Haras Nationaux. C’est l’occasion également d’apprécier les produits de l’année qui sont pesés et seront proposés à la vente ultérieurement. La journée de vendredi est intégralement consacrée à l’élevage des chevaux lourds, concours local de la commune d’Ur et l’après-midi, le public pourra voir le concours des étalons qui assurent la reproduction des juments. Les deux races les plus représentées sont les races bretonne et comtoise.

La foire évolue

La foire à connu une extension logique vers le cheval de sport, très représenté sur notre région. L’autre facette de l’activité équestre est représentée par la randonnée en général, l’espace de la foire se repartit donc entre ces deux types d’activité, l’élevage et le loisir. Une finale rassemblant les meilleurs chevaux de sport sélectionnés lors des concours locaux, se tiendra samedi. Et pour ceux que la voltige impressionne, ils seront servis avec un spectacle équestre de belle envergure. La troupe Voltéo sera en démonstration samedi et dimanche.

3 concours chevaux lourds.jpg

Le manège inauguré

Des épreuves de valorisation des mulets et des chevaux de trait sont organisées tout le week-end. Elles ont pour but de noter des animaux nés en Cerdagne et Capcir amenés à deux ans et demi à la vente (programme soutenu par le Conseil Général et la Région) et dressés pour le trait et le labour. Enfin, un concours de saut d’obstacles rassemblant les clubs hippiques de Cerdagne française et espagnole tiendra en haleine le public dimanche matin. Enfin, le manège couvert sera inauguré par le président de région Christian Bourquin, la présidente du Conseil Général Hermeline Malherbe, le Sénateur François Calvet, Georges Armengol, conseiller général et les élus locaux.

Ur : vendredi  21, samedi 22, dimanche 23 octobre, site des Haras Nationaux, centre équestre.

4 concours chevaux lourds.jpgProgramme : Vendredi: 10h concours local des chevaux lourds. 15h concours départemental des chevaux lourds étalons. Samedi : 9h: Présentation des juments suitées et leurs poulains, chevaux  lourds. 10h30 à 11h : présentation de l’âne catalan. 11h : Démonstration de voltige cosaque. 11h30: Présentation des chevaux à la vente. 14h: présentation de juments suitées et poulains de selle de 2 et 3 ans montés et saut en liberté. 14h30: valorisation des mules et des chevaux lourds .14h30 : démonstration de voltige cosaque. 14h45 : Spectacle les daltons. 15h30 à 16h30 : Spectacle avec Voltéo. Dimanche : 9h30: concours de valorisation des mules  10h: Concours de saut d'obstacle. 11h30 : Inauguration du manège équestre couvert. 14h30: Valorisation des mules et des chevaux lourds. 14h15 : Spectacle les daltons 14h45:  présentation des chevaux lourds à la vente. 15h15 : Remise des prix mules et chevaux lourds. 15h45 à 16h45 : Spectacle avec Voltéo.  Animations pour les enfants les samedi et dimanche. Balades en calèche, atelier dessin, initiation d'attelage et de voltige...

12/05/2011

Cerdagne - Porté-Puymorens - Les Princes Noirs remontent en estive

Les Princes noirs ont passé l’hiver en plaine, au bord de la mer. il est temps pour eux de repartir en montagne et profiter des pacages d’altitude. La propriétaire des chevaux, Nathalie Komaroff organise donc la transhumance des Mérens du 7 au 15 mai. Le départ de cette chevauchée se fera du mas Riols à Saint-Cyprien, le samedi 7 mai au matin. Les 30 à 40 chevaux et les cavaliers qui les encadrent arriveront à Porté-Puymorens le samedi 14 mai au soir.

Le lendemain, dimanche 15 mai, un grand repas est organisé à la ferme d’En Garcie à Porté-Puymorens, avec une animation country.

Renseignements auprès de Nathalie Komaroff  : 06 10 76 79 87.

arrivée de la transhumance au galop2.jpg

La transhumance des chevaux de Mérens démarre le samedi 7 mai de Saint-Cyprien pour s’achever le samedi 14 mai à Porté-Puymorens. Un spectacle toujours magnifique à suivre lors du passage de cette chevauchée fantastique.

16/11/2010

Cerdagne - Porté-Puymorens - Les Princes Noirs font leur transhumance

dernier réglages2.jpg Dans un froid glacial, la chevauchée d'une soixantaine de Mérens a quitté la Cerdagne pour rallier Arles sur Tech. Première étape d'une belle aventure humaine dans la plus pure tradition de la transhumance équestre pour la vingtaine de cavaliers qui encadrent les fougueux chevaux.

8h du matin, c'est l'effervescence à la Ferme d'En Garcie à Porté-Puymorens. La propriétaire des lieux, Nathalie Komaroff donne ses dernières consignes avant que ne démarre la transhumance étalée sur une semaine. Une vingtaine de cavaliers venus de nombreuses régions de France, d'Espagne, de la Principauté d'Andorre et même de Hollande sont fins prêts pour cette aventure que certains suivent depuis le début, 12 ans déjà. Un noyau de fidèles qui ne laisseraient le licol de leur cheval pour rien au monde !dernier réglages.jpg

Un travail de transmission

La transhumance équestre ne se pratique plus guère. Mais Nathalie Komaroff et Jean-Michel Justaffré entendent bien perpétuer cette tradition qui mène les chevaux en plaine à l'automne, et les ramène fin avril à l'estive. « La transhumance, c'est un travail de transmission, on emprunte des chemins dont seule la mémoire orale se rappelle. De nombreuses communes jouent le jeu et on est attendus avec impatience, aussi bien à l'aller qu'au retour » nous disent-ils ravis. C'est vrai aussi que la remise en état de certains itinéraires permet de promouvoir le tourisme équestre. Le magnifique accueil réservé à cette chevauchée rend compte d'un engouement qui va crescendo au fil des ans. Il est vrai aussi que cette transhumance équestre est unique en France

Des cavaliers aguerris

mérens 3.jpgLa transhumance équestre requiert des qualités techniques certaines pour ceux qui désirent mener les chevaux à bon port. C'est que suivre des jeunes Mérens de deux ans, descendus des estives la veille n'est pas à la portée de tous les cavaliers. Galop en montée ou en descente, il faut être au rythme de l'ensemble. Les cavaliers placés aux avants postes, les meneurs cadencent et tiennent les Mérens, les cavaliers du milieu les encadrent et enfin les rabatteurs, rattrapent avec dextérité, les chevaux soudain épris de liberté. Un rythme soutenu, 30 kms quotidiens, sept étapes et au total 250 kms parcourus. Mais quel régal pour les participants :  « C'est une très belle aventure, des paysages somptueux, très variés et un bel accueil par les habitants et les municipalités qui fait vraiment chaud au cœur » nous dit le président de la Fédération équestre Andorrane. Une transhumance qui s'achèvera samedi prochain après être passée aux Bouillouses, La Llagonne, Planes, Ouille de Ter, La Preste, Prats de Mollo où une fête est prévue à leur passage jeudi midi, Notre Dame de Corral, La Boadelle, Saint-Laurent de Cerdans et Arles sur Tech qui signe la fin de l'itinéraire.

mérens 1.jpg

03/05/2010

Cerdagne - Porté-Puymorens : fin de transhumance pour les Princes noirs

 

1 arrivée du col de l'Homme Mort.jpgPied à terre, le sourire aux lèvres, les cavaliers qui ont encadré la transhumance des chevaux Mérens six jours durant sont heureux d'avoir rallié Porté-Puymorens. Retour sur cette dernière étape.

Un magnifique arc-en-ciel éclaire la vallée du Passet. Comme pour mieux accueillir la cinquantaine de chevaux Mérens partis avec une équipe de cavaliers chevronnés, de Montesquieu Les Albères six jours auparavant. Du Can de Loste à la ferme d'En Garcie, ce ne furent qu'accueils chaleureux et rencontres marquantes. Bien dans l'esprit de cette transhumance d'antan que veulent perpétuer Nathalie Komaroff et Jean-Michel Justaffré. « C'est un travail de transmission qui me paraît important » nous confie Nathalie. « notamment le contact établi avec les habitants des différents secteurs du département ».

Un travail physique

Les cavaliers qui encadrent les chevaux viennent de toute la France : Aquitaine, région PACA, Midi Pyrénées, Pyrénées Orientales et même le président de la fédération d'équitation d'Andorre. Huit stagiaires en formation professionnelle préparant au Brevet Professionnel de Tourisme Equestre sont aussi de la partie. Guider les chevaux, 30 kms par jour en moyenne, demande des qualités techniques et physiques à cheval indéniables. Un premier groupe de chevaux en liberté précédait les chevaux entiers. Un groupe de chevaux s'échappe et c'est toute la dextérité des rabatteurs qui est mise à l'épreuve ! le spectacle vaut autant par le galop des Princes noirs que par le travail des cavaliers.

Des chevaux préparés3 arrivée à la ferme d'en garcie.jpg

Au-delà de la préservation de la mémoire des métiers et des traditions, le but de la transhumance est avant tout de préparer les chevaux. Ainsi, les jeunes animaux âgés de trois ans qui ont parcouru 200 kms, se sont musclés et ont mangé du grain tous les jours. La forme acquise fera qu'ils seront débourrés dans la semaine. Les jeunes chevaux entiers de 2 ans seront également castrés dans la semaine. Au niveau de l'élevage, une transhumance bénéfique et pour tous ceux qui y ont participé, des images plein les yeux. Surtout une ambiance festive qui n'a jamais quitté le groupe, grâce notamment, à l'accueil des nombreuses municipalités traversées par la transhumance : Montesquieu les Albères, Céret,  Arles, Ballestavy, Latour de Batère, Le Llech, Fillols, Massif du Coronat, Olette, Evol, Sanas, Matemale, La Lagonne, Les Bouillouses, Dorres, Béna, le col de l'Homme Mort, Porté. Bien des communes ont offert apéritif, repas ou encore le gîte à nos cavaliers. Et promis, l'année prochaine, on remet çà !

2 arrivée de la transhumance au galop.jpg

24/04/2010

Cerdagne - Palau de Cerdagne : Le centre équestre Les Ecuries de la Vanéra maintient le cap

signature convention.jpgIl y a quelques années, la Communauté de Communes Pyrénées Cerdagne achetait le centre équestre Les Ecuries de la Vanéra dans un double but. Tout d'abord, pour que cette structure ne disparaisse pas et en second lieu, pour que le centre soit le pôle d'activité de la Vanéra. Situé à côté du lac d'Osséja, du Restaurant et des chalets attenants, le centre équestre dynamise cette zone. Une délégation de service public d'une durée de 7 ans était alors signée entre les nouveaux exploitants, Christophe et Cécile Vigne et la Communauté de Communes. Christophcécile et christophe vigne.jpge et Cécile arrivés tout droit de Corse représentant Equitation Passion n'ont eu de cesse pendant toutes ces années de mettre en valeur le centre, situé sur la commune de Palau de Cerdagne.

 

De 7 à 75 ans

Cécile et Christophe ont largement mis en œuvre les compétences dévolues à une école française d'équitation : cours d'initiation à la compétition hippique, préparation des cavaliers aux examens fédéraux... De plus, les prestations proposées et destinées à tous les publics ont fait « exploser » les chiffres de fréquentation du centre : entre balades et cours, de quoi satisfaire tout un chacun. En outre, de nombreux chevaux de particuliers sont en pension à l'année. Les activités à destination des enfants ont été particulièrement développées et de nombreuses manifestations sont organisées dont le prisé Challenge de Printemps. Les Ecuries de la Vanéra comptent désormais112 licenciés de 7 à 75 ans. Devant l'excellente gestion du centre, la Communauté de Communes a renouvelé une délégation de 7 ans et une convention était signée avec Christophe et Cécile en présence du président de la Communauté de Communes Georges Armengol, du maire de Palau de Cerdagne Jean-Pierre Maurell et son adjoint, Bernard Forestier. Un renouvellement pour le bonheur de tous les passionnés de cheval et de poney !

Contact Les Ecuries de la Vanéra : 06 37 75 39 54